Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 22:19

L’agriculture de capitaux contre l’agriculture familiale

 

Les agriculteurs québécois s’intéressent aux SAFER françaises, les Sociétés d'aménagement foncier et d'établissement rural, qui permettent à tout porteur de projet viable - qu'il soit agricole, artisanal, de service, résidentiel ou environnemental - de s'installer en milieu rural. Les projets doivent être en cohérence avec les politiques locales et répondre à l'intérêt général. En savoir plus et voir cet article L'accès à la terre, un problème pour l'installation des jeunes agriculteurs - 26 février 2012.

L’un des dirigeants de la FNSAFER a publié un livre. Voir Terre nourricière, livre de Robert Levesque, pour mieux répartir la terre - 27 février 2012 

 

Au Québec, on s’inquiète des acquisitions de terres agricoles par des investisseurs étrangers et on constate que le mal s’étend à l’Europe. Voir Les fermes familiales perdent du terrain... aussi en France (laterre.ca, Yvon Laprade, 31 mai 2012).

Après la Suisse, l’Allemagne et les Pays-Bas, c’est au tour de la France de tirer la sonnette d’alarme pour tenter d’empêcher les investisseurs étrangers de faire main basse sur les meilleures terres agricoles de l’Hexagone.

La Fédération nationale des sociétés d'aménagement foncier et d'établissement rural (FnSafer) craint que les exploitations agricoles familiales soient menacées par un phénomène qui dépasse largement les frontières du pays : l’accaparement des terres par des investisseurs étrangers. Une question qui soulève également les passions au Québec, où on s’interroge sur les moyens à prendre pour garder la propriété de nos terres agricoles...

Agriculture de capitaux

Chez nos cousins français, on parle davantage d’une « agriculture de capitaux » qui favorise les investisseurs étrangers au détriment des producteurs locaux. Cela s’accompagne d’une autre tendance : le nombre de fermes est en chute libre depuis dix ans et les exploitations agricoles sont de plus en plus grosses, conséquence de la concentration du marché. Plus de 170 000 fermes ont disparu au cours de la dernière décennie dans une France agricole plutôt chancelante.

Dans son bilan annuel, la Fédération nationale des Safer constate en outre que les jeunes producteurs éprouvent de grandes difficultés à s’installer et à acquérir des terres, en raison de hausses appréciables des prix à l’hectare.

En 2011, la valeur des terres cultivables a augmenté de 11,7 % tandis que le nombre de transactions a bondi de 4,3 %. Les hausses de prix sont plus fortes en périphérie parisienne et vers le pourtour méditerranéen.

Fait à souligner, la forêt est vue comme une valeur refuse dans ce marché trouble, ses prix à l’hectare ayant progressé de 10,8 % à 3 960 euros au cours de la dernière année.

Rappelons que les Safer jouent un rôle de premier plan dans le développement de l’économie agricole. Ces sociétés d’aménagement encouragent les jeunes producteurs à se lancer dans la production agricole sur des terres. Ce modèle pourrait inspirer les principaux défenseurs d’une agriculture québécoise, de propriété québécoise, dans le cadre d’une réflexion initiée par l’Union des producteurs agricoles, qui a commandé un rapport exhaustif sur le sujet auprès de l’Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC).

 

Voir, à ce sujet, Agriculture: la fin d'une ère (Le journal de l’environnement, Geneviève De Lacour, 31 mai 2012) et, au niveau mondial : L'accaparement des terres agricoles, une menace bien réelle (El Correo, Estelle Leroy-Debiasi, 8 avril 2012).

 

Cet article est le 324ème publié sur ce blog dans la catégorie AGRICULTURE et PAC.

Partager cet article

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans AGRICULTURE et PAC
commenter cet article

commentaires