Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 22:01

Une circonscription vedette : la 4ème de la Sarthe avec Le Foll

 

Contrairement à l’élection présidentielle, qui est unique avec une seule circonscription, la France, les Élections législatives françaises sont multiples, avec des cas de figure très variables selon les 577 circonscriptions. Les électeurs perçoivent plus difficilement l’enjeu qui, globalement, est pourtant tout aussi important puisqu’il s’agit d’élire les 577 députés à l’Assemblée nationale et donner au président de la République une majorité pour mettre en œuvre ses engagements (voir Les ministres du gouvernement Hollande-Ayrault ont signé une charte - 17 mai 2012).

 

La mobilisation électorale (le taux de participation), les 10 et 17 juin 2012, sera nettement plus faible que lors de l’élection présidentielle, ce qui aura des effets sur la composition de l’Assemblée nationale.

Selon « Sondages en France », la tendance de l’électorat à voter majoritairement à gauche est en passe d’être confirmée à l’occasion de ces élections législatives - voir Législatives 2012 - Intentions de vote aux élections - mais la majorité sera probablement restreinte et le PS ne pourra en disposer seul. Voir Stéphane Le Foll : «Les sondages n'annoncent pas une vague rose»  (Le Parisien, 3 juin).

 

Comment se présente la situation électorale

dans les cinq départements des Pays de la Loire ?

 

Ouest-France, le quotidien régional (Bretagne, Pays de la Loire, Basse-Normandie), a titré, dans son édition datée des 26-27 mai 2012, « Législatives : 30 circonscriptions, 322 candidats » et a présenté « Les députés qui ne repartent pas, les circonscriptions qui peuvent basculer ». Résumé.

Loire-Atlantique (44)

Ce département qui compte, avec Nantes, la principale ville de la Région, rassemble à lui seul le tiers de la population régionale. Parmi les 10 députés sortants, 6 sont à gauche (dont Jean-Marc Ayrault à Nantes-Saint-Herblain) et 4 à droite. Pas de changement de cet équilibre en perspective (111 candidats). A suivre tout particulièrement, la 1ère circonscription où le sortant est l’écologiste François de Rugy. Il est à nouveau candidat, avec un suppléant PS.

Maine-et-Loire (49)

Fin de la dynastie Narquin-Bachelot, élue de père en fille depuis 1968. Roselyne n’est pas candidate. Son ancien suppléant aura des difficultés à se faire élire. Sur les 7 circonscriptions (78 candidats), 6 sortants appartiennent à la droite. Marc Goua (PS, Angers-Trélazé) restera-t-il isolé ? La circonscription Angers-Mauges (sortant Hervé de Charette) est la plus déroutante, avec de nombreuses dissidences (dont Serge Bardy, ancien premier secrétaire fédéral PS).

Sarthe (72)

Cinq circonscriptions (51 candidats), dont 4 à droite et une seule à gauche (PS, Marietta Karamanli, Le Mans-Bouloire, la 2ème). Deux points chauds : la 3ème (La Flèche-Saint-Calais, le PS soutient un Vert ; le maire de La Flèche, Guy-Michel Chauveau, est dissident) et la 4ème (Le Mans-Sablé-sur-Sarthe) où François Fillon est sortant, son suppléant étant candidat face à Stéphane Le Foll, le nouveau ministre de l’agriculture, qui a besoin de conquérir ce siège pour rester au gouvernement, selon la règle édictée par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

Vendée (85)

Les 5 sortants (52 candidats) sont à droite, UMP ou MPF (villiériste) et se représentent, sauf dans la 1ère circonscription. Le président du Département, Bruno Retailleau, a rompu avec le président du MPF, Philippe de Villiers. La division à droite pourrait bénéficier à Sylviane Bulteau (PS) dans la 2ème circonscription et à Hugues Fourage dans la 5ème (Sud Vendée).

 

En Mayenne (53), la seule incertitude est dans la 2ème circonscription (Sud Mayenne)

 

Dans la Première circonscription de la Mayenne, Guillaume Garot (PS), maire de Laval, se représente avec de bonnes chances d’être réélu.

Laval. La première circonscription, de Laval aux Avaloirs  (Ouest-France, 29 mai 2012)

 

Dans la Deuxième circonscription de la Mayenne (Château-Gontier), le sortant Marc Bernier (UMP, proche de Villepin) n’est pas candidat. Il soutient l’UMP Guillaume Chevrollier, qui aura fort à faire avec ses deux concurrents de centre droit : Elisabeth Doineau (Alliance centriste) et Philippe Henry, indépendant. Les deux sont dans la majorité du président du Conseil général, le sénateur Jean Arthuis. La gauche risque d’être écartée du 2ème tour.

Sud-Mayenne. La 2ème circonscription, rurale et urbaine à la fois  (Ouest-France, 1er juin)

 

Dans la Troisième circonscription de la Mayenne (Nord Mayenne), le député sortant UMP, Yannick Favennec, est solidement installé et se prépare à être réélu dès le 1er tour.

Nord-Mayenne. La 3e circonscription, rurale et entreprenante (Ouest-France, 25 mai)

 

Rappel : Législatives 2012 : la gauche veut gouverner, l'UMP a la tête ailleurs - 23 mai 2012 

 

Cet article est le 41ème paru sur ce blog dans la catégorie Législatives 2007-2012

Partager cet article

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans Législatives 2007-2012
commenter cet article

commentaires