Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 21:44

L’association veut se relancer et peser sur les décisions

 

Depuis les grèves de livraison de lait, en septembre 2009, qui avaient fait connaître l’ASSOCIATION NATIONALE DES PRODUCTEURS DE LAIT INDEPENDANTS, le revenu des éleveurs laitiers s’est redressé mais les causes du malaise n’ont pas été traitées.

 

Les organisations professionnelles (APLI, Confédération paysanne, Coordination rurale) adhérentes de l’Office du lait seront présentes lundi 21 mai 2012 à 20h30, salle des Lilas à Commer, près de Mayenne, lors de l’assemblée générale de l’Apli 53, à l’invitation de son président (par intérim), Hervé Delogé.

 

Le but est de reconstituer le bureau de l’association après la démission de certains de ses membres (voir L'Apli 53, en AG, a adopté les statuts nationaux mais perdu son bureau - 3 mars 2012) et de relancer la dynamique du mouvement, en présence des responsables nationaux de l’Apli et de l’Office du lait.

Interviendront : André Lefranc, président de l’Apli (voir Agriculture et présidentielle : A Lefranc explicite la politique de l'APLI - 4 mai 2012), Paul de Montvalon, président de l’Office du lait et de France MilkBoard (voir Agriculture et présidentielle : A Lefranc explicite la politique de l'APLI - 4 mai 2012) et Isabelle Connan, déléguée Ouest pour le Lait équitable (voir Lait équitable : réunion en mayenne des producteurs de lait apli-emb - 20 mars 2012).

 

Mayenne-Apli-180110-003-T-copie-1.jpgL'Avenir Agricole a eu un entretien avec Hervé Delogé (à gauche sur la photo, au côté d'un éleveur laitier québécois), agriculteur à Commer, et responsable départemental de l’Apli (édition du 18 mai 2012). Voici l’article publié.

 

L’Apli veut rassembler pour les élections et dans ses associations

 

L’association des producteurs de lait indépendants a connu quelques soubresauts mais ses membres veulent encore croire au changement. Une réunion se tient lundi soir afin de relancer une dynamique locale et pour faire le point.

 

Lundi soir, Hervé Delogé aura deux missions : inciter les agriculteurs présents à aller voter aux élections à la chambre d’agriculture et reconstituer le bureau mayennais de l’Apli12:16. En février dernier, le président, le vice-président, la trésorière, notamment, avaient démissionné. En cause, les nouveaux statuts de l’Apli nationale, qui entend se structurer en fédération, et son implication plus politique, ne leur conviennent pas.

Président par intérim, Hervé Delogé ne veut voir là que des « détails » et préfère éluder la question. A ses yeux, l’essentiel est ailleurs. « L’année 2012 est stratégique pour l’avenir des producteurs de lait ». Lundi soir, l’Apli 53 offrira une tribune à des représentants de la Confédération paysanne et de la Coordination rurale - ces deux syndicats adhèrent aussi à l’office du lait - « C’est ouvert, si des gens de la FDSEA veulent venir… On veut surtout inciter les gens à aller voter, en janvier 2013, et élire ceux qui nous défendent vraiment ». 

 

Hervé Delogé l’assure : « L’Apli reste une association neutre ». Mais, comme lors de la campagne présidentielle, elle montre sa préférence. « Qu’a fait Nicolas Sarkozy pour l’agriculture, interroge-t-il ? Pas grand-chose ! Sinon de nous mettre les contrats dans les pattes… Et on y a vu le caractère des laiteries. Ce sera pire qu’actuellement avec le contrat moral. C’est une politique de riches : les contrats favorisent toujours le payeur. On sent que l’idée défendue par Nicolas Sarkozy était de copier le système suisse, mais on sait très bien que cela n’a pas marché ». L’attente est donc grande en direction du nouveau locataire de l’Elysée*.

« Trop de choses ne vont pas dans l’agriculture », poursuit Hervé Delogé. Il énumère : la hausse des charges en général, les aides destinées aux exploitations les plus importantes, l’incitation des industriels à « nous faire toujours travailler plus… On fait un métier intéressant, celui de nourrir la population. Mais quel avenir on a s’il n’y a plus de jeunes à s’installer ? » Il interpelle ses collègues « Les producteurs ont la tête dans le guidon, certains investissent pour produire plus sans même savoir ce que sera le prix du lait demain, ni les besoins du marché ». Et pourtant, il y a de quoi s’interroger, souligne-t-il : « La preuve, les laiteries appliquent la flexibilité quand elles ne savent pas quoi faire du lait et qu’elles n’arrivent plus à suivre quand les éleveurs produisent trop ».

Quant aux OP FNPL (organisations de producteurs liées à la fédération des producteurs de lait FNSEA), « c’est le risque de perdre sa référence laitière ». Des associations indépendantes pourraient ainsi se mettre en place et se fédérer entre laiteries. Mais pour y parvenir, « il faut aussi que les gens cotisent pour soutenir notre action ! »

* L'APLI et l'Office du lait exposent leurs souhaits au président Hollande - 11 mai 2012 

 

A noter que Hervé Delogé avait accepté, à ma demande, de recevoir dans sa ferme Jean-Pierre Chevènement et un groupe d’agriculteurs responsables des organisations membres de l’Office du lait. C’était le 30 novembre 2011, l’ancien ministre, sénateur, étant alors candidat à l’élection présidentielle (il a ensuite décidé de soutenir François Hollande). Ce n’était en rien un acte militant de la part de Hervé Delogé, celui-ci voulant faire savoir les problèmes des producteurs de lait à un élu politique.

Voir, à ce sujet : Agriculture : les propos de Chevènement le 30 nov. 2011 en Mayenne - 22 février 2012 et Jean-Pierre Chevènement en campagne présidentielle 2012 en Mayenne (vidéo, Eric de la Chesnais)

Cet article est le 312ème publié sur ce blog dans la catégorie AGRICULTURE et PAC.

Partager cet article

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans AGRICULTURE et PAC
commenter cet article

commentaires