Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 23:44

Des raisons de continuer la lutte avec détermination

 

La confédération européenne des organisations de producteurs de lait (European Milk Board: EMB), dont font partie, en France, l’Association nationale des producteurs de lait indépendants (APLI) et l’Organisation des producteurs de lait (rattachée à la Coordination rurale), avait organisé une manifestation des producteurs de lait européens les 26 et 27 novembre 2012 à Bruxelles (voir Les producteurs de lait européens ont manifesté deux jours à Bruxelles - 30 novembre 2012). 

 

AG Apli 120911 001 TSon comité directeur a fait part de son optimisme dans une déclaration faisant office d’éditorial de son Bulletin EMB décembre en ligne :

 

Pour le European Milk Board, cette année intense et passionnante touche bientôt à sa fin. C'est l'occasion pour le Comité directeur de tirer le bilan et d'oser un coup d'œil prudent sur l'avenir. Mais une chose est déjà claire : il y a du mouvement dans la politique européenne et dans la coopération entre les producteurs laitiers - peut-être plus que les producteurs seuls en ont parfois l'impression. L'EMB a donné des impulsions majeures à ces changements.

L'année de crise 2012

Pour les producteurs laitiers, l'année 2012 entrera dans l'histoire comme la deuxième année de crise depuis 2009. En début de l'année, le prix du lait s'effondra partout en Europe. L'augmentation des coûts de quasi tous les moyens de production a encore aggravé la situation.

Un changement de paradigme à l'horizon

La deuxième crise laitière en seulement trois ans a poussé quelques gouvernements de l'UE à changer leur manière de penser. Dans plusieurs initiatives, la Pologne, l'Espagne, le Portugal et la Lituanie ont appelé à une intervention sur le marché, afin d'apporter un soutien aux prix du lait, catastrophiques. La pensée selon laquelle la main invisible du marché peut tout régler fait place à la conviction que la politique doit fournir un minimum de règles pour le marché. Cette évolution fut soulignée par la proposition du rapporteur Michel Dantin d'instaurer, en tant qu'instrument de crise, un système de réduction volontaire de la production. Dans leurs prises position sur la réforme de la PAC, certains députés européens se sont même prononcés en faveur d'une prolongation des quotas jusqu'en 2020.

Le paquet lait est insuffisant

Le paquet lait, sujet de discussions intenses durant plusieurs mois, a paru soudain insuffisant à de nombreux politiques. Dommage qu'ils se sont rendus compte aussi tard. L'EMB avait, depuis longtemps et de façon répétée, signalé ces lacunes.

Une panoplie d'actions de l'EMB en 2012

Avec toute une série de petites et de grandes actions, l'EMB a attiré l'attention sur la situation intenable que connaissent les producteurs laitiers. En juillet, par exemple, un lac débordant de lait avait été dressé devant le Parlement européen. L'EMB avait également soutenu le Good Food March à Bruxelles, en collaboration avec de nombreuses ONG. La conférence de clôture au Parlement de l'UE constitua une manifestation impressionnante en faveur d'une nouvelle PAC.

Et, finalement, les 26 et 27 novembre, 1000 tracteurs et 3000 producteurs et productrices de lait s'étaient rassemblés devant le Parlement européen. Ils aspergèrent de lait les bâtiments du Parlement dans lesquels s'étaient réunis les décideurs politiques. Leur devise : le marché du lait est encore toujours en flammes et, pour éteindre ce feu, le lait est moins cher que l'eau. Lors de la deuxième journée de l'événement, les manifestants commémorèrent, lors d'une action riche en émotions, les exploitations ayant dû cesser leur production au courant des trois dernières années. Pendant toutes ces actions, nous avons, à chaque fois, souligné notre revendication pour l'instauration d'une agence de surveillance avec une régulation flexible de l'offre. L'objectif : un prix du lait rémunérateur pour les producteurs.

Le Commissaire Ciolos annonce des mesures

Le 27 novembre, deuxième jour de la grande manifestation, le Commissaire à l'agriculture Ciolos s'est adressé aux producteurs. Il constata clairement que le paquet lait entré en vigueur récemment ne suffit pas pour résoudre les problèmes du marché laitier. Il annonça de nouvelles propositions pour 2013, avec le but de stabiliser les prix du lait et d'enfin offrir aux producteurs une perspective. Il ajouta qu'il est cependant difficile de répondre à toutes les attentes. Il appela également l'EMB à présenter des propositions.

Nous sommes sur le bon chemin - il faut continuer la lutte avec vigueur

Les politiques semblent enfin avoir compris que les marchés ne fonctionnent pas tout seuls. Il s'agit maintenant de faire valoir aux lieux stratégiques les propositions réfléchies de l'EMB.

Mais, en vue de cette ouverture apparente, il convient de rester attentif. L'industrie et ses alliés des grands syndicats s'alarment déjà. Ils mettront tout en œuvre pour éviter des prix du lait rémunérateurs et les mesures nécessaires à cet effet, notamment l'ajustement des volumes aux besoins du marché. Mais malgré toutes les difficultés, les producteurs de lait de l'EMB sont sur la bonne voie. Continuons dans cette direction, ça vaut la peine ! 

De tout cœur, nous vous souhaitons un joyeux Noël et une bonne année 2013. 

 

Cet article est le 356ème publié sur ce blog dans la catégorie AGRICULTURE et PAC.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel SORIN - dans AGRICULTURE et PAC
commenter cet article

commentaires