Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 18:22

Une femme active, discrète et autonome, née en 1907

 

Qui était à l’origine de l’article paru dans Ouest-France le 5 janvier en page interrégionale, avec une photo en 1ère page du journal et le titre « Marie fêtera ses 105 ans mardi chez elle à Saint-Berthevin » - Voir Marie, 105 ans, toujours 100 % autonome (Ouest-France, 5 janvier 2012) ?

 

Cela m’a intrigué, d’autant plus que je ne connaissais pas cette dame, et j’ignorais dans quel quartier elle habitait depuis 1968. Alors, ayant su son adresse par une voisine, je suis allé lui rendre visite hier, la veille de son anniversaire. Je voulais savoir, dans son cas, quels sont les ingrédients qui rendent possible une très longue vie dans de bonnes conditions d’autonomie.

 

Née à Loiron, commune limitrophe de Saint-Berthevin, au centre-ouest de la Mayenne, aînée d’une famille de trois enfants, dont le père meurt en 1918, elle va s’occuper des cinq enfants d’une autre famille, alors qu’elle a à peine 12 ans.

 

Jeune fille douée pour le travail, dotée d’un caractère solide et positif, elle a choisi d’aller à Paris, à 20 ans, pour y travailler. Elle a fait carrière au Prisunic (fonction de direction en fin de carrière) de la sous-préfecture de La Seine-Saint-Denis, Le Raincy, avant de rejoindre Laval et son Prisunic en 1968 jusqu’à la retraite à 65 ans.

 

Elle avait environ 40 ans quand elle s’est mariée avec André, qui était d’origine lyonnaise. Le couple, qui n’a pas eu d’enfants, s’est installé à Saint-Berthevin en 1968, parce qu’il y avait des parcelles disponibles dans les premiers lotissements du quartier « La Forêt ». André est décédé dix ans plus tard. Cela fait plus de trente ans que Marie vit seule dans son pavillon.

 

Le secret de la longévité ? Marie n’en a pas. C’est une femme robuste qui n’est jamais malade, dispose d’une très bonne mémoire. Sa vie professionnelle lui a apporté un véritable épanouissement personnel. Elle se nourrit bien, ne boit que de l’eau du robinet (sur le conseil de son médecin quand elle était à Le Raincy). Elle a une vie très régulière et autonome, même si elle bénéficie de l’aide précieuse de sa voisine, qui lui fait les courses.

 

C’est une personne qui est accueillante. Elle aime recevoir mais elle dit être trop timide pour aller vers les autres. Elle préfère rester chez elle, où elle se sent bien, en étant active. Elle n’explique pas pourquoi elle est encore en bonne forme à 105 ans. Je risque une explication : c’est quelqu’un qui a un état d’esprit positif et une vie sobre et régulière. Elle s’est épanouie dans ses activités au contact des autres, que ce soit dans sa jeunesse, au travail dans l’entreprise ou durant sa longue retraite.

 

Marie a vu Saint-Berthevin évoluer favorablement en population et en équipements collectifs depuis 1968. Elle ne s’est jamais intéressée à la politique, mais elle suit les informations et est à l’écoute de ce qui se passe autour d’elle et par la télévision.

 

C’est à sa grande surprise qu’elle a reçu la visite d’un journaliste de Ouest-France il y a une semaine. Elle ne souhaite pas être prise en photo et paraître dans la presse. Selon sa voisine, elle n’était pas contente de n’avoir pas été prévenue. Mais, maintenant, elle n’est pas mécontente de l’article. Elle a reçu une lettre émouvante de Bretagne pour la féliciter.    

  

Marie-Ranc-105-ans-StB-90112-002-T.jpgLa personne qui a écrit à Ouest-France est Jean-Pierre Simon, domicilié dans la Nièvre avec son épouse. Il a connu Marie il y a très longtemps quand il habitait Villemomble, ville voisine de Le Raincy.

 

Je bénéficie de la présence de ce couple, arrivé juste au moment où j’allais prendre congé. Marie accepte quand même la photo, non sans réticence, mais elle est avec ses amis, qui sont ravis.

 

Evidemment, cet article de presse a perturbé sa tranquillité habituelle, mais elle prend cela avec philosophie, sachant que ces perturbations ne dureront pas…

 

Cet article est le 17ème paru sur ce blog dans la catégorie Personnalités.

Partager cet article

Repost 0

commentaires