Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs, qui n'est plus membre du MRC depuis 2015. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En 2022, le MRC est devenu membre de la Fédération de la Gauche Républicaine avec quatre autres organisations politiques.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles RÉCents

19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 17:06

Le libéralisme, trait d’union entre la gauche et la droite

 

Je m’associe à l’indignation de mon ami André Pflimlin, à la suite du vote largement favorable des députés au Parlement européen, le 13 février 2012, concernant la reconduction de la politique laitière libérale (fin des quotas laitiers, pas de maîtrise de l’offre, guerre des prix entre laiteries et entre régions, élimination des petits producteurs) initiée par la Commission européenne avec l’assentiment des chefs d’Etat et de gouvernement. Voir L'Europe libérale a voté le paquet lait, confirmant la dérégulation - 7 mars 2012. 

 

André Pflimlin* - auteur du livre « Europe laitière. Valoriser tous les territoires pour construire l’avenir », paru en novembre 2010 aux éditions France Agricole - avait prévenu. Voir Pflimlin aux députés européens : non à la politique laitière libérale - 8 février 2012.

C’était bien la peine de vanter, grâce au traité de Lisbonne, la co-décision du Parlement pour aboutir à soutenir la même politique, tout aussi libérale, imprévoyante de nouvelles crises et favorable à la concentration de la production dans les plus grandes exploitations laitières.

En fait, les deux principaux groupes parlementaires (droite et gauche libérales) sont liés par un accord de gouvernance - ils se succèdent à la présidence - et, au sein du groupe socialiste et démocrate, des compromis sont effectués entre les représentants des pays membres. Cela conduit à des votes qui ne sont pas à l’honneur des parlementaires et qui ne valorisent pas leur institution.

 

AG Office du lait Avranches 221111 032 TVoici le texte qui devrait être diffusé dans le courrier des lecteurs de la revue mensuelle L’ELEVEUR LAITIER d’avril 2012, selon son auteur, André Pflimlin.

 

Indigné par le vote du Paquet Lait au Parlement Européen !

 

Le 15 février, le Parlement Européen a adopté le mini paquet lait, à une très large majorité  (taux de participation de 91,5% dont 83% pour), légitimant ainsi par la voix de nos élus, l’abandon de la politique laitière européenne mise en place il y a plus de 40 ans !

Car c’est bien de cela qu’il s’agit, très chers députés ! Depuis le traité de Lisbonne de 2009, vous avez le pouvoir de dire non à la Commission quant à sa stratégie d’abandon de l’agriculture et de l’alimentation européenne aux seules lois du marché ! Or vous venez d’adopter un texte qui mène à la guerre laitière interne, contribuant ainsi à la désagrégation de l’Union.

En ces temps d’explosion du chômage, vous avez  voté un paquet lait - rustine qui pousse sur la même autoroute deux millions de familles dont plus de la moitié a moins de 5 vaches alors que d’autres en ont plus de 500 ! En validant la stratégie libérale de la Commission et du Conseil des ministres, vous cautionnez cette compétition inhumaine, pour une ouverture à un marché mondial de beurre-poudre, marginal en volume et en valeur, sans règles sociales et environnementales, marché contrôlé par quelques multinationales (coopératives ou privées) et par la finance. Face à la suppression des quotas laissant chaque pays et chaque laiterie libre de fixer ses volumes de production, le «renforcement du pouvoir de négociation des producteurs » est un leurre. Ce mini-paquet lait ouvre en grand la porte à une élimination rapide et massive des producteurs et à l’abandon de  nombreuses régions à vocation laitière !  Alors qu’il aurait pu marquer un réel progrès si le Parlement avait exigé le retour à une maîtrise de l’offre et des garanties concrètes pour le maintien du lait dans les territoires fragiles.

Par ce vote précipité - qui donne le feu vert à la Commission - chers Eurodéputés, vous avez trahi notre espoir, celui d’un rééquilibrage démocratique que devait apporter ce nouveau Parlement. Incompréhension totale du vote favorable unanime des Polonais alors que leur gouvernement est opposé à la fin des quotas. Espoir déçu par rapport aux députés de droite alors que certains avaient fait de bonnes contributions.

Mais double déception, pour ne pas dire pire, envers les députés socialistes, français en tête, qui ont massivement voté pour, tout en déclamant leurs critiques (hypocrites) sur l’inefficacité de ce paquet lait  face à de nouvelles crises !

Seuls les Verts, le Front de gauche et leurs alliés européens ont voté contre ou se sont abstenus à plus de 90%!

Ce n’est qu’une petite voix d’un indigné mais qui peut faire écho, en ces temps électoraux !

 

* Voir Dans son livre, Europe laitière, André Pflimlin condamne le libéralisme - 6 mars 2012

 

Cet article est le 296ème publié sur ce blog dans la catégorie AGRICULTURE et PAC.

Partager cet article
Repost0

commentaires