Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 22:56

Sarkozy et la politique, les Français n’y croient plus

 

De 1986 à 2004, les élections régionales étaient associées, à chaque fois, à une autre élection, législative ou cantonale, plus mobilisatrice qu’elles, masquant ainsi le désintérêt des Français pour ce scrutin. Cette fois-ci, les 14 et 21 mars 2010, elles sont seules. C’est une partie des raisons de l’abstention lors du premier tour (plus de 53%, taux qui se rapproche de celui des élections européennes du 7 juin 2009).

 

Il faut chercher ailleurs les raisons profondes de cette désaffection populaire, signe d’un malaise citoyen, voire d’une maladie de la démocratie française.

 

Les jeunes et les milieux populaires* ont été les plus nombreux à ne pas se rendre dans les bureaux de vote, une façon de signifier qu’ils ne sont pas motivés par un système politique trop éloigné de leurs préoccupations quotidiennes et ouvertement favorable aux intérêts de classe des privilégiés.


Voir l’article paru sur le site de Marianne, ce 15 mars : «La victoire de la gauche ne doit pas passer par l'abstention». « La mondialisation néolibérale comme l’évolution de la société française marquée par l’épuisement du modèle républicain et laïque ont été absents des débats. Pour Chistophe Guilluy, géographe, il n
'y a pas à chercher plus loin dans l'abstention ».

Dès hier soir, Philippe Cohen, sur le même site, posait la question : Et maintenant, «c'est quand qu'on va où»?

 

De plus, le président de la République, en voulant corseter la droite et le centre dans des listes UMP dès le premier tour, a mécontenté de nombreux électeurs centristes, notamment dans l’ouest, qui se reconnaissaient dans un centre autonome, se ralliant à la droite au second tour.

Le député Nouveau Centre, ancien ministre et ancien conseiller régional des Pays de la Loire, Hervé de Charette, dépositaire de la marque UDF (nostalgie, quand tu nous tiens), s’est montré véhément à ce sujet, ce 15 mars, sur les ondes de Radio France.

 

Résultats des votes du 14 mars :  

Voir sur le site du Nouvel Observateur, ce jour, Les résultats du 1er tour des élections régionales et le Spécial Régionales de Marianne : résultats, analyses, coups de gueule  

 

Voir aussi élections régionales 2010 au second paragraphe de Elections régionales 2010 : ce qui se prépare dans les Pays de la Loire

          

* Voir les actes du séminaire (30 novembre 2009) de la Fondation Res Publica Que sont devenues les couches populaires ?

Et, plus particulièrement, les interventions de Christophe Guilluy : Nouvelle géographie sociale et cohésion nationale et de Gaël Brustier : Le peuple : mutations politiques, histoire électorale, représentations idéologiques. Sans oublier la Conclusion de Jean-Pierre Chevènement.

 

Cet article est le 22ème paru sur ce blog dans la catégorie Régionales 2010.

  
Partager cet article
Repost0

commentaires