Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles RÉCents

13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 23:51

« La Gauche en action » prête à rassembler dès le 1er tour

 

La liste mayennaise de « La Gauche en action » dirigée par Jacques Auxiette au niveau régional (PS, PRG, MRC, communistes et écologistes) organisait le 11 mars à Laval (53) une réunion publique départementale (voir Régionales en Pays de la Loire : déclaration de Michel Sorin (MRC 53) - 11 mars 2010), en présence de Guillaume Garot, député-maire de Laval.

 

La salle multi activités était trop petite (400 places) pour accueillir le public venu nombreux pour entendre le président sortant de la Région, candidat au renouvellement de son mandat (voir Auxiette 2010, la gauche en action pour les Pays-de-la-Loire) lors de la consultation électorale des 14 et 21 mars.

Après le mot d’accueil par Guillaume Garot, c’est François Gloria qui s’était porté volontaire pour animer la première partie de la soirée, sans se prendre au sérieux, mais avec le souci de la qualité de l’organisation.

Alternance entre les interventions des responsables politiques départementaux (Yoann Vigner pour le PCF, Michel Sorin pour le MRC, Michel Neveu pour le PRG, Patrick Cotrel, lui-même candidat en Loire-Atlantique, vice-président sortant et intervenant au nom de l’association Ecologie Solidarité, créée pour la circonstance afin de rassembler les écologistes favorables au rassemblement dès le premier tour de la gauche et des écologistes) et des entretiens avec des citoyens et citoyennes témoignant de l’intérêt général des actions conduites par la Région.

 

Puis, c’est la tête de liste départementale, Jean-Pierre Le Scornet, qui présentait ses colistiers. Voici les membres de cette liste :

LE SCORNET Jean-Pierre, 45 ans, PS, adjoint au maire de Mayenne, vice président sortant du Conseil régional (président de la commission environnement)

GAUDOIN Andrée, 62 ans, PS, St-Pierre-la-Cour, Conseillère régionale sortante

BEDOUET Loïc, 53 ans, PS, adjoint au maire de Laval, Conseiller régional sortant

COCHIN Julie, 29 ans, PCF, Laval

HAMADAINE Sid Ali, 46 ans, adjoint au maire de Laval

FABRE-DUREAU Florence, 49 ans, PRG, Conseillère municipale de Laval

MAUJEUL Quentin, 21 ans, PS, Laval

GEORGEON Isabelle, 44 ans, Pré-en-Pail

HERVOUET Patrick, 40 ans, Conseiller municipal de S-Pierre-des-Landes

CARCHON Jacqueline, 66 ans, Conseillère municipale de Château-Gontier

            GUILLOT Aurélien, 27 ans, PCF, Laval

Intervention de Jacques Auxiette Auxiette-Laval-110310-004.jpg

Jacques Auxiette intervient en clôture de ce meeting, expliquant sa volonté de rassembler toutes les composantes politiques coresponsables de la bonne gestion de la majorité aux commandes de la Région pendant la mandature 2004-2010. Il admet la possibilité pour certaines composantes d’utiliser le fait qu’il s’agit d’une élection à deux tours et considère que les différences ne sont pas grandes, hormis le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Mais cette différence, qui existe depuis 2003, n’empêche pas de gérer en commun.

Jean Arthuis (Alliance centriste) a occupé la scène médiatique pendant plusieurs semaines, mais l’identité politique du centre n’existe pas. Sa place est avec l’UMP. Il n’est pas facile aux candidats de cette famille politique de se référer au président de la République et au gouvernement.

Dans cette région, Fillon a un souci de reconquête. Il en était le président de 1998 à 2002, puis a laissé la place à Harousseau de 2002 à 2004. Le président de la commission des finances entre 1998 et 2004 était de Charrette qui a, ostensiblement, voté le budget 2010 !

Fillon et Sarkozy ont choisi Béchu comme tête de liste. C’est à l’Elysée qu’ont été désignés les têtes de liste UMP. Le conseiller à la communication a été parachuté sur la liste UMP en Loire-Atlantique. Carla Bruni-Sarkozy est venue en Anjou à la demande d’associations humanitaires. Le président, la semaine prochaine, selon des rumeurs, irait en Vendée pour remercier les bénévoles qui ont aidé les victimes de la tempête. Sur ce point, le président de la Région indique que le Conseil régional a débloqué 20 millions d’euros, en urgence, afin de consolider les digues. C’est le directeur des services qui signera, car il n’est pas question d’utiliser cela dans la campagne électorale.

Cette campagne n’est pas comme les autres ; c’est peut-être la dernière pour des Régions en l’état, car on va vers la disparition des régions et, aussi, des départements, tels qu’ils sont actuellement. Il nous revient de montrer l’utilité de l’institution régionale. L’UMP utilise tous les moyens de l’Etat pour reconquérir cette région. Elle se sert des automates téléphoniques, cherchant à se vendre comme on vend des savonnettes.

Notre société se déshumanise, le lien social s’affaiblissant avec la disparition des services publics. La Région était, au début, un Etablissement public chargé de mettre en œuvre la politique de l’Etat.

Les Pays de la Loire ont la chance d’avoir un port, des lignes ferroviaires TGV, un aéroport qui sera transféré afin de se désenclaver et de se coupler avec les lignes ferroviaires à grande vitesse. Nous mettons en place le très haut débit (je viens souvent en Mayenne, notamment pour cela). Que je sois dans l’opposition ou dans la majorité, je ne change pas d’avis.

Cette région est la 3ème région industrielle de France. A St-Nazaire, nous avons les seuls chantiers navals pour grands bateaux en France (8000 emplois). Il y a 16000 emplois dans l’aéronautique régionale (des parties de l’A380 sont fabriquées ici ; il faudra bien qu’il atterrisse et décolle). L’industrie automobile, l’industrie agroalimentaire, sont très bien implantées en Pays de la Loire.

Il faut conserver le rôle de la région, ce qui n’est vraiment pas sûr avec la réforme territoriale. 1502 communes, 203 cantons, 134 intercommunalités, dont 50 à fiscalité propre, dans la région. Ce n’est pas dans la commune qu’il est possible de répondre à l’ensemble des besoins.

La région s’occupe des maisons de santé (Loïc Bedouet en est responsable). Il faut faire face aux difficultés dans la pratique des soins de proximité et voir comment cela pourra s’inscrire dans le cadre de la nouvelle agence régionale de la santé.

La région s’occupe de l’économie de proximité (artisanat, commerce, circuits courts, agriculture périurbaine). Elle intervient dans les schémas de cohérence territoriale (SCOT), favorise l’innovation et les mutations dans les territoires. Elle s’occupe de plans climat territoriaux (transports, énergie, habitat - bois de chauffage, dont il a été question avec Joël Gernot). La région définit un cadre général et apporte des éléments de réflexion. Les ordures ménagères font partie des attributions des élus locaux. C’est passionnant, mais les élus du peuple ont d’autres fonctions utiles. L’attaque frontale du président de la République vis-à-vis des élus locaux ne doit pas rester sans réponse.

Jacques Auxiette fait de la pub pour les mesures phare de la liste UMP :  

La première mesure : Les transports scolaires (loi de 1982) gratuits ? Le problème, c’est que c’est de la compétence exclusive des Départements !


La 8ème mesure : Assurer le désenclavement routier de nos territoires ? Ce n'est pas de la compétence de la Région mais de celle du Département. En Mayenne, le Conseil régional a accepté de déroger à la règle en accompagnant financièrement des travaux de désenclavement.

La 3ème mesure : Un écopole dans chaque département ? Les zones d’activité sont de la compétence des communes ou intercommunalités.

La 4ème mesure : Le Pôle d'Orientation Ligérien doté d'un site Internet regroupant toutes les formations professionnelles ? Le site
 www.seformer.org existe déjà. Il avait été créé avant 2004 et a été amélioré.
 
La 9ème mesure : Construire de nouveaux lycées ? L'UMP s'oppose à la construction d'un nouveau lycée à Beaupréau (Mauges) sur une zone de 100 000 habitants qui ne dispose pas du choix, la seule offre locale étant privée.

 

La critique (Favennec) des antennes régionales dans les départements ? C’est un engagement de Fillon en 1998. Mais, en 2004, il n’y en avait qu’une seule, au Mans ! Ces antennes étaient indispensables avec les transferts de personnels (2400 salariés) de l’Education nationale en 2004. C’était difficile à gérer à Nantes (équipements sur les cinq départements). Les besoins existent aussi au niveau de la formation professionnelle et des contrats territoriaux (visioconférences).

 

Il y a une dégradation de l’image de la France dans le monde : racisme ordinaire (affaire électorale en Ile-de-France), droits des enfants, réforme de la justice, rémunération des médecins et organisation de la santé, débat sur l’identité nationale, prise de position de Sarkozy à Rome sur la laïcité. Les Régions et les associations doivent s’engager dans la défense des droits et dans la lutte contre les discriminations, pour la liberté, l’égalité, la fraternité, la laïcité, les droits de l’Homme et du Citoyen.

 

La réforme des collectivités locales s’attaque aux élus du peuple, par la clause de compétence générale qui permet aux Régions de lever l’impôt afin de répondre aux aspirations de la population.

 

Il faut sanctionner ce gouvernement qui sabote la réalité française. Ils veulent faire de cette région la vitrine de la reconquête. Faisons-en la vitrine de leur défaite !

 

Cet article est le 20ème paru sur ce blog dans la catégorie Régionales 2010.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

B
<br /> Excellent article .<br /> <br /> <br />
Répondre