Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 22:25

Seul un mouvement exceptionnel peut faire céder Sarkozy

 

La journée d’action du 12 octobre contre le projet de loi réformant les retraites a montré la détermination populaire (voir Retraites : la plus forte journée de mobilisation dans l'ensemble du pays - 12 octobre 2010).

C’est un grand mouvement social qui est en train de s’installer en France. Il ne se limite pas à la question des retraites, car il résulte de « l’accumulation de la peur et des rancoeurs, mêlant risques du chômage, conditions de travail et problèmes de salaires » (Fédération Chimie Energie CFDT - voir l’article ce 14 octobre sur le site du quotidien Le Monde Retraites : va-t-on vers une pénurie d'essence ?).

"On va vers un blocage du pays, je vous le garantis, et ce sera la faute du gouvernement, qui n'a pas voulu discuter de la réforme avec les syndicats !" Ce membre de la coordination du mouvement de grève sur le port de Marseille-Fos doit être pris au sérieux, les approvisionnements en carburants commençant à être bloqués.

(…) L'exemple le plus emblématique de cette "conjonction des luttes" concerne le port de Fos-Marseille, où des salariés bloquent depuis trois semaines les terminaux par lesquels transitent 40 % du pétrole brut importé en France. Ils entravent à eux seuls l'approvisionnement de la moitié des complexes pétroliers du pays (…).

 

L’intersyndicale a décidé une nouvelle journée de mobilisation mardi 19 octobre, à la veille du vote au Sénat. Avec la journée de samedi 16 octobre (à Laval, rassemblement à 11h place de Hercé, près de la salle polyvalente), les organisations syndicales veulent croire que les sénateurs tiendront compte de l’opposition populaire et refuseront d’adopter le projet de loi. Elles décideront, le 21 octobre, de la suite à donner au mouvement. C’est là que des approches différentes se manifesteront, les unes voulant arrêter, les autres continuer en élargissant les bases des revendications.

Sur ce point, lire la Déclaration du Front Syndical de classe : Enraciner, élargir (13 octobre)

(…) Le monde du travail, échaudé par la stratégie des seules manifestations répétées jusqu’à l’usure, a pris ses affaires en mains. Le résultat est là avec la force du mouvement actuel regroupant massivement salariés du privé et du public, enseignants, étudiants, lycéens, la jeunesse déjouant le piège tendu depuis des années pour opposer les générations en portant ce mot d'ordre admirable : « la retraite, nos parents l'ont gagnée, on se battra pour la garder ». 

 

En Mayenne

Les unions locales CGT et Force Ouvrière de Mayenne ont publié un communiqué de presse.

Elles ont constaté de nombreuses convergences concernant le dossier des retraites, notamment sur :

• la nécessité de revendiquer le retrait du projet de loi tant que le vote définitif n'est pas intervenu ; l'abrogation de la loi si cela devient nécessaire ;

• le constat selon lequel 10 journées d'action (dont 7 avec des appels à la grève) depuis janvier dernier n'ont pas réussi à faire plier un gouvernement qui se veut inflexible et refuse d'entendre la volonté des salariés, largement soutenus par l'opinion publique ;

• la nécessité de conforter les salariés dans leur volonté d'en découdre contre un projet qui entend leur voler 2 ans de leur vie.

Les unions locales CGT et FO de Mayenne appellent donc les salariés de Mayenne et du nord-Mayenne à se réunir dans leurs services, dans leurs entreprises et à discuter de la suite du mouvement, en envisageant notamment des débrayages et la grève reconductible. Elles appellent les salariés à manifester puissamment samedi matin 16 octobre, à Laval, à 11h, place de Hercé.

 

Cet article est le 39ème sur ce blog dans la catégorie Les retraites

Partager cet article
Repost0

commentaires