Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 23:35

Des conditions non négociables difficiles à réunir

 

N’ayant pas bien compris la nouvelle position de Ségolène Royal au sein du PS, concernant l’élection présidentielle de 2012, j’ai sollicité des informations auprès d’une militante de Désirs d’avenir qui fait partie de mes amis sur Facebook. Tout naturellement, j’ai été orienté vers cet article du Post rédigé après son intervention sur France5 le 30 mai dernier.

 

Ségolène Royal et son "dispositif gagnant" pour 2012

 

L'émission C Politique, animée par Nicolas Demorand et diffusée dimanche sur France5, a été l'occasion pour Ségolène Royal de s'exprimer et sur de très nombreux sujets.

Outre le fait qu
'elle a fermement défendu la mise en place d'un référendum d'initiative populaire pour que ce soit les Français qui décident de la réforme des retraites et qu'elle demande aux parlementaires de gauche de ce saisir au plus vite de la possibilité d'user des nouvelles dispositions légales concernant le référendum d'initiative populaire, elle a longuement expliqué le concept de "dispositif gagnant" qu'elle estime être le seul dispositif qui permettra à la gauche de gagner les prochaines élections présidentielles.

De façon claire, détaillée, elle a fixé en termes simples les différents axes de ce dispositif, ainsi que les conditions indispensables qui devront être remplies par tous ceux qui veulent atteindre l
'objectif prioritaire : "se débarrasser de Nicolas Sarkozy" afin que "cesse cette politique inefficace, injuste, brutal et qu'il y ait un rapport de forces pour empêcher Nicolas Sarkozy d'aggraver la situation".

Tout d
'abord, le dispositif gagnant ne doit pas consister uniquement en un ralliement à une personne mais bien à l'ensemble du dispositif gagnant qui s'articule autour de trois axes :
- Un projet porteur d
'avenir, qui permet aux Français de se projeter vers l'avenir, de se rassembler et d'unir leurs forces,
- Des appareils des partis politiques de gauche qui forment une équipe et que cette équipe soutienne fortement la personne désignée lors des élections primaires,
- Une personne désignée au moment des primaires soit capable de rassembler toutes les composantes de la gauche, les centristes humanistes et même les électeurs de droite déçus par la politique menée par le gouvernement actuel.

Très concrètement, Ségolène Royal reconnaît que ce projet gagnant, va nécessiter un gros effort de discipline, de démocratie directe, de réalisme mais d
'innovation et de créativité en matière de contenu du projet et qu'il nécessite plus particulièrement pour le Parti Socialiste :

- Un parti en ordre de marche, y compris pour l
'organisation des primaires : "Si le PS réussit à mettre en place les primaires, je pense qu'il aura réussi sa rénovation et qu'il aura la capacité de déclencher un mouvement se populaire dans le pays. Si ce mouvement populaire est déclenché autour du PS de calcul non pas autour d'une personne d'une équipe, mais autour d'un projet, la gauche gagnera ses élections."

- Un appareil qui soutient totalement le candidat ou la candidate désigné lors des primaires : "Quel que soit le calendrier, le candidat désigné, il faudra que tous les socialistes soient rassemblés que le candidat et la candidate soit soutenue par tous. "

- Un projet porteur d
'avenir: "L'heure est au rassemblement. Le contexte politique économique de la France est difficile ... Je veux autre chose pour notre pays y. Tout le monde voit qu'il y a du potentiel dans notre pays ce que je veux aujourd'hui, mon désir c'est que la France ne tombe pas dans la résignation...Si le parti socialiste à la capacité de projeter les Français dans un choix de société du futur, "


- Un candidat ou une candidate qui est capable d
'être au second tour est de rassembler de l'extrême gauche jusqu'aux centristes humanistes et aux déçus du Sarkozy : "Je pense que pour renverser le pouvoir et il faut rassembler la gauche de la gauche, la gauche contestataire, les centristes humanistes et même tous les électeurs de droite et qui sont déçus par Nicolas Sarkozy"

Si ces conditions sont toutes réunies et respectées, Ségolène Royal "pense que si nous sommes capables de faire sa nous gagnerons l
'élection présidentielle. Si les socialistes commencent à se disputer sur des dates, etc., alors l'élection présidentielle sera difficile à gagner. "

"Si nous ne sommes pas capables de faire ça, s
'il y a à nouveau des discussions des discordes des conflits, un déficit démocratique à l'égard des Français, un manque de visibilité du projet, un déficit de méthode dans les primaires, alors l'élection présidentielle sera très difficile. Pourquoi ? Parce que la droite à tous les pouvoirs. Une est fort entrepris une très forte emprise médiatique, la puissance de l'argent. En face, la chance pour la France de gagner, c'est d'être rassemblé et uni derrière son candidat.", a-t-elle précisé.

Certains ont cru, en survolant d
'un "oeil distrait et d'une oreille étourdie" l'émission C Politique, que Ségolène Royal abandonnait définitivement toutes les valeurs pour lesquelles elle se bat depuis plus de six ans. Que pour un portefeuille ministériel, elle était prête à "pactiser avec le diable".

Il n
'en est, bien évidemment, aucunement question tout au long de cette émission. Elle a tout simplement exposé d'une façon claire et sans ambiguïté la stratégie qu'elle pense être celle qui mènera la gauche à la victoire lors des élections présidentielles.

Elle a pris soin de préciser: "Je soutiendrai tout dispositif gagnant ...Je pense que si nous sommes capables de faire sa nous gagnerons l
'élection présidentielle". Ce qui, bien évidemment, sous-entend que tout autre dispositif n'obtiendra jamais son soutien. Car si elle "préfère faire le sacrifice d'une ambition personnelle et voir la gauche gagner", un dispositif autre (qui ne permettrait pas le rassemblement des socialistes, qui ne serait que ralliement autour d'une personne et non pas d'un projet, qui ne permettrait pas de soutenir totalement le candidat ou la candidate de la gauche) est inexorablement voué à l'échec.

Parler de ralliement est donc un non-sens, car si on détaille les conditions que Ségolène Royal pose, il s
'agit plutôt d'un soutien " SOUS conditions NON négociables ", parce que fondée sur une réelle volonté d'infléchir la politique désastreuse que mène le gouvernement.

Tout est dans les nombreux détails que Ségolène Royal a apportées au "dispositif gagnant".

Ségolène Royal a été limpide. Elle a montré qu
'elle était solidaire avec le PS mais qu'elle n'abdiquerait AUCUN des points fondamentaux qu'elle défend depuis maintenant 6 ans.

Enfin, j
'ai comme l'impression que son adhésion sera aussi soumise à ce que vont faire les parlementaires, dans les heures qui viennent, en matière de référendum sur les retraites. C'est, en effet, la dernière chose qu'elle a défendue lors de cette émission et ce n'est pas pour rien. Elle veut probablement une preuve concrète et irréversible que les actes des parlementaires sont en accord avec les propos du PS, que les institutions représentatives soutiennent PLEINEMENT le peuple dans ses luttes et qu'ils s'engagent dès demain dans le changement...

Bref, on peut concevoir que pour tous ceux qui avaient l
'intention de faire croire que tout allait changer, en ayant la ferme intention de ne rien faire pour que cela change, les précisions fondamentales que Ségolène Royal a apportées ce soir sont extrêmement contrariantes.

On peut également concevoir pour tous ceux qui préfèrent le flou artistique des projets mal ficelés qui mènent à l
'échec, des campagnes électorales qui ressemblent à des combats de catch, le degré d'extrême précision dans l'analyse de la situation, dans l'énoncé des solutions à mettre en oeuvre et par conséquent les contraintes que cela va occasionner pour eux, on peut concevoir que ceux là préfèrent ce soir revenir à leurs bonnes vieilles habitudes du "tout sauf Ségolène Royal".

Désormais, la balle est dans leur camp et dans celui du PS et des partis de gauche qui ont intérêt à "se bouger" très vite....et leurs supporters à ne pas se réjouir trop vite et à ne pas se répandre en supputations oiseuses...Si ils veulent faire preuve de sagesse, de pugnacité et de volonté de nous rassembler.

 

Cet article est le 61ème sur ce blog dans la catégorie Ségolène ROYAL

Partager cet article

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans Ségolène ROYAL
commenter cet article

commentaires