Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 23:52

L’avenir de l’Europe est lié à la relation franco-allemande

 

L’Elysée veut une ratification éclair du « paquet européen ». Ce titre de l’article du quotidien Le Monde, le 5 juillet, traduit la volonté de François Hollande d’exploiter dans les meilleurs délais les résultats de la réunion des 28 et 29 juin du Conseil européen à Bruxelles. Il attend l'avis du Conseil constitutionnel. 

 

Ces résultats sont-ils aussi bons que le président de la République a bien voulu le faire croire (voir Le plan Van Rompuy pour l'union économique et monétaire (zone euro) - 29 juin 2012) et sont-ils de nature à préserver l’euro des turpitudes annoncées par beaucoup ?

 

Avec le recul, on constate que François Hollande n'a pas vraiment réorienté la politique européenne (6 juillet 2012) et qu’un débat est plus que jamais nécessaire afin de clarifier l’avenir européen.

Entre le fédéralisme et le souverainisme*, qui ne correspondent pas aux réalités de la construction européenne, il y a place pour des solutions politiques concrètes. C’est la position de Jean-Pierre Chevènement (voir Au Sénat, Chevènement est intervenu sur le récent Sommet européen - 5 juillet 2012). Dans sa conclusion, il a dit « Le vrai problème entre les différents pays de la zone euro est la différence de leurs niveaux de compétitivité et l’ampleur des déséquilibres commerciaux entre eux ».

* Voir les réflexions, sur le site de Marianne, de Elie Arié, le 29 mai 2012 : Le nouveau deal européen : mutualisation des dettes contre plus de fédéralisme

Les points de vue de Jacques Sapir (Marianne, 2 juillet 2012) - voir Sapir : «Un sommet en trompe-l'oeil» - de Thomas Coutrot (ATTAC) et Pierre Khalfa (Copernic) dans Le Monde, le 27 juin 2012 - voir La supercherie du "Pacte pour la croissance" sont critiques. Ils relativisent les avancées du Sommet de Bruxelles

 

J Sapir (extrait). Pour l’essentiel, depuis des mois, nous repassons toujours par le même chemin. La zone Euro connaît une crise grave, qui débouche sur un sommet, où l’on trouve des solutions provisoires à la crise de liquidité mais qui sont assorties de mesures d’austérité qui renforcent en réalité la crise de solvabilité des pays européens. Après un répit de quelques semaines, ou de quelques mois, la crise réapparaît et l’on recommence. Ce sommet des 28 et 29 juin était en réalité le 19e ! Mais à chaque fois, la situation est plus dégradée, notre tissu industriel se délite un peu plus et notre endettement s’accroît. L’absence de solution de fond condamne les mesures d’urgence à n’avoir d’efficacité que pour un temps de plus en plus réduit.

 

T Coutrot et P Khalfa (extrait). Si le "Pacte de croissance" est un simulacre, en revanche le Pacte budgétaire, lui, est bien réel : il implique des mesures de réduction des déficits dont l'impact direct sur la croissance de la zone euro est déjà démontré, et chiffré à 7 points de PIB sur la période 2010-2013 par trois Instituts économiques indépendants, IMK (Allemagne), OFCE (France) et WIFO (Autriche). En laissant entendre que le "Pacte pour la croissance" compensera les effets récessifs du Pacte budgétaire, François Hollande met donc en scène une véritable supercherie politique pour justifier la ratification rapide de ce dernier par la France. Rappelons que le Pacte budgétaire impose ad vitam aeternam une nouvelle norme budgétaire : le "déficit structurel" - notion ésotérique et controversée - des États ne devrait plus dépasser 0,5 % du PIB. Le Pacte introduit des sanctions quasi-automatiques pour les pays contrevenants et donne à la Commission et à la Cour de justice européenne un droit de veto sur les décisions budgétaires nationales.

 

Voir aussi : Sommet européen du 28 juin : comment juger du succès ou de l’échec de François Hollande (ATTAC, 28 juin 2012). 

 

En Allemagne, le débat politique est suspendu aux positions de la Cour constitutionnelle :

 

Angela Merkel recadrée par la Cour constitutionnelle de Karlsruhe (La Tribune, 19 juin 2012)

Mécanisme européen de stabilité : verdict de la cour de Karlsruhe le 10 juillet (Euractiv.fr, 3 juillet 2012)

 

Cet article est le 99ème paru sur ce blog dans la catégorie France et Europe

Partager cet article

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans France et Europe
commenter cet article

commentaires

Clovis Simard 24/08/2012 04:40


blog(fermaton.over-blog.com),No-7. - THÉORÈME DE L'AMITIÉ. - UNE VISION ?