Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 23:48

Résistant de la 1ère heure au nazisme puis maire de Berlin

 

Willy Brandt aurait eu 100 ans le 18 décembre 2013. Cet anniversaire a été fêté en Allemagne, au moment où naissait le 3ème gouvernement de Mme Merkel (voir Le nouveau gouvernement allemand : grande coalition CDU-CSU-SPD - 25 décembre 2013).  

Un parcours extraordinaire, d’abord de résistant au nazisme, émigré en Norvège, déchu de la nationalité allemande, c’est avec l’uniforme norvégien qu’il rentre en Allemagne après la guerre, maire de Berlin, 1er chancelier de gauche de l’Allemagne fédérale, homme de clivage, aujourd’hui rassembleur.

 

Le 16 décembre 2013, Jacques Omnès, sur son site "Mes Allemagnes" : http://mesallemagnes.net, évoquait son admiration pour cet homme en ces termes.

Le 18 décembre, Willy Brandt aurait eu 100 ans. Cet anniversaire est célébré en Allemagne. A juste titre. Je ne pense pas que du bien de la social-démocratie en général et de la social-démocratie allemande en particulier, qui cède bien trop souvent, à mon avis, à la pression idéologique de la droite. Mais cela ne m'empêche pas d'éprouver de l'admiration pour cet homme, dont les mérites sont incontestables.
Willy Brandt, c'est d'abord un résistant au nazisme. Beaucoup de Français ignorent sans doute que son véritable nom est Herbert Frahm et qu'il a conservé le pseudonyme qu'il avait choisi dans la clandestinité.
Willy Brandt, c'est aussi un homme politique qui a été en butte à l'hostilité de beaucoup de ses compatriotes, qui ne lui pardonnaient pas d'avoir porté brièvement l'uniforme norvégien pendant la guerre.
Willy Brandt, c'est l'Allemand qui s'est agenouillé devant le monument aux morts du ghetto de Varsovie.
Willy Brandt, c'est le chancelier dont la politique à l'Est ("Ospolitik") a ouvert la voie à la détente entre les deux Allemagnes et, finalement, à la reconnaissance du deuxième Etat allemand, la RDA.
L'ironie et la cruauté de l'histoire ont voulu que la RDA justement soit responsable de sa démission du poste de chancelier, lorsque l'on découvrit que son conseiller et intime Günter Guillaume était en fait un agent de l'Allemagne de l'Est.
Willy Brandt restera donc pour moi un représentant de l'Allemagne que j'aime, même si son image reste  entachée par les interdictions professionnelles qu'il décréta en 1972 et qui frappèrent surtout des communistes.

 

Voir aussi : Willy Brandt : l'Allemagne en héritage (Arte, 12 décembre 2013) et Willy Brandt rassemble enfin (Le Monde, Frédéric Lemaître, 12 décembre 2013).

 

Cet article est le 62ème sur ce blog dans la catégorie Etats Union européenne

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel SORIN - dans Etats Union européenne
commenter cet article

commentaires