Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 22:25

Sarkozy conserve l’avantage mais la gauche progresse

 

Les résultats du second tour de l’élection présidentielle en Mayenne ont été analysés par Jean-Yves Delort, journaliste, ancien rédacteur en chef de l’hebdomadaire « Le Courrier de la Mayenne ».

 

Après le 1er tour (voir Présidentielle 2012 en Mayenne : le regard de JY Delort sur le 1er tour - 24 avril 2012), il s’était risqué à un pronostic pour le 6 mai : « La droite a toujours devancé la gauche au second tour en Mayenne, même en 1988 lors de la réélection de François Mitterrand. On peut penser que le résultat du second tour dans le département ne devrait pas être très éloigné de celui de 2007 : 55% pour la droite, 45% pour la gauche ». 

 

L’analyste électoral avait sous-estimé le peu d’entrain, voire le mécontentement, des électeurs mayennais à l’égard du président sortant. Il est à 53 %, perdant 9 000 voix par rapport à 2007, alors que Hollande (47 %) fait le même total enregistré par Royal en 2007. La participation électorale est la même (84 %).

 

En 1981, la Mayenne était sur le podium des départements les plus à droite. En 2012, elle en est loin, l’ouest de la France s’étant déporté à gauche pendant que le sud-est prenait un virage à droite très prononcé.

Les quatre départements bretons sont largement pour Hollande, ainsi que les départements les plus urbains des Pays de la Loire (Loire-Atlantique et Sarthe) et de la Basse-Normandie (Calvados). La Vendée, le Maine-et-Loire et la Mayenne (Pays de la Loire), l’Orne et la Manche (Basse-Normandie) sont majoritairement pour Sarkozy.

 

Voici le texte que m’a transmis Jean-Yves Delort.

François Hollande profite de l’antisarkozysme

La Mayenne a voté dimanche à 53,07% en faveur de Nicolas Sarkozy alors que la France entière a choisi François Hollande (46,93% en Mayenne). Elle se retrouve donc pour cinq ans dans l’opposition au Président de la République.

Le score est favorable à la gauche alors que François Mitterrand en 1981 n’avait même pas atteint les 40% des suffrages. Dimanche les villes de Laval et Mayenne ont voté largement à gauche tandis que Château-Gontier a choisi la droite. D’où la légitime explosion de joie dimanche soir chez les socialistes mayennais.

Quelle est l’ampleur du vote Hollande en Mayenne ? Le candidat l’avait emporté dans 37 communes au premier tour ; cette fois-ci il est en tête dans 42 communes. Progression mais pas raz-de-marée. L’arrondissement de Laval accorde sa préférence, de justesse, à François Hollande alors que le nord et le Sud Mayenne se sont montrés les plus favorables à l’ancien président ; il atteint 55% des voix dans l’arrondissement du Nord Mayenne, 58% dans le Sud.

Pourtant, la gauche n’obtient pas un triomphe exceptionnel. François Hollande récolte exactement le même nombre de suffrages que Ségolène Royal il y a 5 ans : 81.000. La différence, c‘est que Nicolas Sarkozy a perdu près de 9.000 voix. Le vote de dimanche est d’abord un vote de mécontentement à l’égard du président sortant boudé par une partie de la droite. L’anti-sarkozysme a pesé très fort dans cette campagne. Comme la droite a perdu des voix, la gauche grimpe dans les pourcentages : alors que Ségolène Royal atteignait 44% des suffrages, François Hollande atteint presque 47% des voix.

La Mayenne se situe à contre-courant du vote français ; mais ce n’est pas une nouveauté. Le résultat de dimanche confirme un ancrage à droite qui est très ancien ; dans toutes les élections présidentielles depuis 1965, la Mayenne a opté pour le candidat de droite au second tour. Elle a voté Giscard d’Estaing en 1974 et 1981, puis Chirac contre Mitterrand en 1988, Chirac contre Jospin en 1995, Sarzozy contre Royal en 2007 et dans un autre contexte Chirac contre Le Pen en 2002.

D’un tour à l’autre, la participation n’a pas varié (84%). Alors comment les électeurs mayennais qui n’avaient pas voté au premier tour pour les deux finalistes ont-ils fait leur choix ? A gauche, François Hollande semble avoir récupéré sans problème les voix de Jean-Luc Mélenchon, Eva Joly, Philippe Poutou et Nathalie Arthaud (ce qui aboutit à un total mathématique de 70.000 voix environ) ; à cela s’ajoutent 11.000 voix provenant sans doute d’électeurs centristes. Nicolas Sarkozy a gagné 36.000 voix au centre et à l’extrême droite : on peut estimer que les voix centristes se sont réparties entre un tiers pour Hollande, deux tiers pour Sarkozy ; les voix de Marine Le Pen ont dû aller pour deux tiers à Nicolas Sarkozy, un tiers pour l’abstention. Le nombre de bulletins blancs ou nuls fait plus que doubler ; il passe de 4713 à 11501 : là, il s’agit sans doute d’électeurs du Front national.

La droite mayennaise s’est-elle mobilisée à fond pendant cette campagne électorale ? Pas vraiment. L’UMP mayennaise est restée très discrète, organisant peu de meetings, étant presque absente pour distribuer des tracts sur les marchés ou dans les boites aux lettres. On a même vu de futurs candidats aux législatives afficher le planning de leurs réunions pour les élections de juin avant le deuxième tour. Nicolas Sarkozy n’a jamais été la grande passion des militants UMP locaux, qui ont toujours regretté la personnalité de Jacques Chirac.

A gauche, il y a eu une unité totale derrière François Hollande. Des Verts au Front de gauche, du Parti radical au MRC, la mobilisation a été sans faille. Mais il s’est surtout agi d’une mobilisation contre le président sortant. Cette unité pourra t-elle subsister lors des prochaines échéances législatives ? C’est là toute la question. 

Aussi bien à droite qu’à gauche, de nombreux électeurs nous ont confié avoir fait leur choix “du bout des doigts“, un peu contraints et forcés. A gauche, bien des électeurs restent prudents vis à vis des orientations social-démocrates et pro-européennes de François Hollande, jugées parfois trop prudentes. A droite, des centristes ont regretté les positions trop “droitières“ de Nicolas Sarkozy. D’autres électeurs lui ont reproché l’absence de positions fermes sur les “valeurs“ pendant le quinquennat, un style présidentiel trop “agité“ et un accent mis trop exclusivement sur l’économie. L’élection présidentielle impose toujours un choix… 

Cet article est le 49ème paru sur ce blog dans la catégorie Présidentielle 2012

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans Présidentielle 2012
commenter cet article
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 18:12

La gauche et les républicains, ensemble pour relever les défis

 

Au lendemain du 2ème tour de l’élection présidentielle, voici les communiqués de Jean-Pierre Chevènement, de Jean-Luc Laurent, président du MRC, et de Michel Sorin, au nom du MRC 53.

MRC national 002Jean-Pierre Chevènement : La belle victoire de François Hollande

 

Cette belle victoire est d’abord celle de François Hollande, de la force tranquille qu’il a exprimée avec talent et constance, à partir des orientations tracées dans son discours du Bourget le 22 janvier 2012. Il a su opérer les corrections nécessaires par rapport à certaines dérives et se situer au-dessus des partis. C’est cette posture présidentielle et ce sens des responsabilités conforme à l’esprit des institutions, qui lui ont fait gagner l’élection.

En ce sens, cette victoire est aussi plus que la victoire de la gauche : elle est celle de tous les républicains. Elle témoigne d’un esprit de rassemblement qu’il faudra préserver pour la suite. François Hollande a appelé à plus de justice. C’est la condition d’un effort partagé qui sera nécessaire compte tenu de l’ampleur des défis.

Pour ma part, j’apporterai au Président Hollande « le soutien ferme, sans démagogie, mais les yeux ouverts », que j’ai affirmé dans ma déclaration du 13 mars dernier, après que j’ai retiré ma candidature à son profit.

L’échec de Nicolas Sarkozy exprime le rejet du néolibéralisme et d’une politique européenne à courte vue, telle que l’a manifestée le traité européen signé le 2 mars dernier. Je mesure l’amertume qui peut être celle du Président sortant, qui n’avait pas que des défauts. Mais le peuple français a parlé. Il appartient désormais à tous les citoyens de servir ses intérêts.

Maintenant les choses sérieuses vont commencer car la campagne ne permettait sans doute pas de traiter au fond les problèmes nés de la crise de la monnaie unique.

Le Président Hollande aura à créer avec l’Allemagne le rapport de convictions qui amènera celle-ci à accepter de revoir le rôle de la Banque Centrale européenne, à la fois pour casser la spéculation contre l’euro et pour en abaisser le cours, aujourd’hui surévalué. C’est ainsi seulement qu’on pourra prévenir une rechute de la crise de l’euro et faire souffler sur l’Europe une brise de croissance dont elle a bien besoin.

Le Président Hollande saura, j’en suis sûr, dessiner le projet de redressement européen à travers lequel la France pourra continuer son Histoire. Les semaines qui viennent seront décisives. Je souhaite qu’une large majorité de Français lui donne aux élections des 10 et 17 juin prochains, les moyens de relever ce superbe défi.

 

Université d'été MRC 2010 021 TJean-Luc Laurent : Le changement, c'est aujourd'hui

 

Le Mouvement Républicain et Citoyen salue la victoire historique de la gauche. Le peuple français a choisi de tourner la page de dix ans de sarkozysme en confiant la présidence de la République à François Hollande. Le Mouvement Républicain et Citoyen qui l'a soutenu dès le premier tour s'inscrira naturellement à ses côtés, dans la majorité présidentielle qui sera issue des élections législatives de juin.

La France demande à respirer après cinq ans d'hyper-présidence et une politique de division et de stigmatisation. Cette stratégie a échoué car elle heurte profondément les principes républicains qui vivent en chaque citoyen. Aujourd'hui, nous comptons sur François Hollande pour refonder la République, la remettre d'aplomb et lui redonner l'ambition de traduire sa devise en actes.

Aujourd'hui, nous comptons sur François Hollande pour sortir la France de l'impasse dans laquelle elle se trouve. C'est une occasion historique d'abandonner la stratégie suicidaire d'austérité budgétaire qui échoue partout en Europe. Cela passera par une renégociation du récent traité européen et par un dialogue sérieux avec l'Allemagne et l'ensemble de nos partenaires européens. Aujourd'hui, nous comptons sur François Hollande pour faire le choix de la justice, de l'intérêt général et de l'activité contre la rente, les privilèges et les inégalités.

La mise en œuvre du programme très clair qu'il a présenté aux Français nécessitera demain une ferme volonté politique pour convaincre mais aussi faire plier les oppositions. L'histoire de la gauche au pouvoir est rarement celle d'un long fleuve tranquille, une nouvelle page va s'écrire maintenant: le président de la République peut compter sur le Mouvement Républicain et Citoyen.

 

Michel SorinMichel Sorin : Libérer la jeunesse de la tutelle de la finance sur la politique

 

La victoire de François Hollande est celle de la gauche et de tous les républicains qu’il a su rassembler après une campagne électorale remarquablement menée. Il faut préserver cet esprit de rassemblement populaire lors des élections législatives des 10 et 17 juin afin de relever collectivement les défis de la réorientation européenne et du redressement de l’économie.

 

François Hollande veut être le président de la jeunesse et de la justice. Cet engagement, nous voulons l’aider à le tenir durant les cinq prochaines années. Nous qui avons connu la renaissance de la gauche dans les années 1970 et la victoire de François Mitterrand en 1981, nous voulons accompagner les jeunes citoyens et citoyennes dans leur quête de vie meilleure pour tous et de libération politique à l’égard de la finance.

 

Pour info (Le Monde, 7 mai) : Tous les résultats du second tour de l'élection présidentielle

Pour Hollande, Berlin doit accepter les obligations européennes ou le renflouement des Etats

Rappel : Présidentielle 2012 en France : victoire historique de François Hollande - 6 mai 2012

 

Cet article est le 48ème paru sur ce blog dans la catégorie Présidentielle 2012

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans Présidentielle 2012
commenter cet article
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 23:53

C’était d’abord un rejet de la politique de Sarkozy

 

Après le 10 mai 1981 qui ouvrait, enfin, de nouveaux horizons pour la gauche en France,  le 6 mai 2012 restera une date historique, pas seulement pour la gauche mais pour la France, qui se libère d’une politique qui n’était pas faite pour elle. Cette date marque le retour de la politique en France et de la République.

Voici la déclaration de François Hollande à Tulle (Corrèze) ce 6 mai (Le Monde)

François Hollande : "Je m'engage à servir mon pays avec dévouement et exemplarité"

 

Université d'été MRC 2010 042 TFrançois Hollande, qui a mené remarquablement sa campagne électorale, était conscient depuis le début que la France actuelle n’est pas majoritairement à gauche. Elle est largement sous l’emprise du capitalisme financier qui domine le monde. C’est pourquoi sa campagne était contre Sarkozy sans s’avancer sur des propositions politiques ambitieuses.

 

Voir l’analyse de Philippe Cohen ce soir sur le site de Marianne :

François Hollande : la vraie victoire est devant lui : Le candidat socialiste avait vu juste en analysant l'élection comme un référendum anti-Sarkozy. Il l'a remporté de façon plus serrée que prévu. Il sera attendu d'abord sur sa capacité à réorienter l'Europe et à redonner foi à la vie en commun à une France larguée tentée par le populisme.

Voir aussi l’analyse ce soir de Eric Dupin, journaliste à Rue89 :

François Hollande obtient une victoire nette mais pas large

François Hollande a été élu, ce 6 mai, le septième président de la Ve République avec autour de 52% des suffrages exprimés. C’est la conclusion d’une longue bataille électorale dans laquelle le Président sortant n’aura jamais réussi à prendre le dessus (…).

Un contexte périlleux pour le vainqueur

Ce résultat relativement décevant ne va pas faciliter l’alternance. Le deuxième Président de gauche de la Ve République sait qu’il arrive au pouvoir dans un contexte périlleux. Les électeurs lui auraient-ils réservé une « victoire empoisonnée » en le propulsant à la tête de l’Etat au milieu d’une profonde crise économique, dans une Europe à la cohésion rudement secouée, et porté par une majorité, tant électorale que politique, limitée et hétérogène ? (…)

Photo : voir Université d'été MRC à Valence : le dialogue Chevènement-Hollande (9 septembre 2010)

Cet article est le 47ème paru sur ce blog dans la catégorie Présidentielle 2012

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans Présidentielle 2012
commenter cet article
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 23:55

Revivre, Conférence santé, Aide aux seniors, Conseil des sages

 

Récemment, j’ai fait le point avec Georges Minzière concernant ses responsabilités citoyennes, qui sont diversifiées. On peut parler de retraité pluriactif… Il continue de militer au Mouvement Républicain et Citoyen (MRC 53) - voir MRC 53 : des comités de citoyens pour la victoire de François Hollande 31 mars 2012.

 

Nous avons milité ensemble au Parti socialiste (courant Chevènement) dès les années 1970 et nous continuons dans les années 2010.

Voir Propositions institutionnelles de Michel Sorin et Georges Minzière 

Georges Minzière veut renforcer la légitimité des comités de locataires 

 

Georges Minzière 26 03 09Georges a été conseiller municipal et adjoint au maire de Laval, conseiller régional des Pays de la Loire, puis conseiller général de la Mayenne.

Auparavant, il avait exercé des responsabilités de syndicaliste et de secrétaire du comité d’entreprise puis inter-entreprises du groupe métallurgique Salmson.6 Il était le responsable départemental de la section métallurgie de la CFDT. A partir du moment où il a eu des mandats politiques, il a abandonné ses mandats syndicaux, ce qui est la règle dans ce syndicat.

 

Venons-en aux activités en cours, en commençant par la responsabilité la plus difficile à assumer dans les conditions actuelles : la présidence de l’association Revivre. Voir Hébergement d'urgence à Laval (Mayenne) : Revivre manque de crédits - 5 mai 2012 

 

Ensuite, la vice-présidence de la conférence de territoire santé sur le département de la Mayenne. Il y est en tant que délégué des retraités CFDT. Voir l’Arrêté de composition de la conférence de territoire et les Conférences de territoire - Voir aussi le programme régional santé et le Programme territorial de la mayenne - ARS Pays de la Loire.

Les débats ont porté jusqu’à présent sur l’opportunité de conserver les deux services Urgences et Chimiothérapie au Centre hospitalier et à la Polyclinique du Maine (pour le moment, l’Agence régionale de santé a décidé de les maintenir) et de maintenir la permanence des soins le samedi matin (l’ARS étudie le dispositif en place).

 

Par ailleurs, Georges est actif au sein de l’association de quartier Agir (maison de quartier Saint-Nicolas) pour l’aide aux seniors. Afin de lutter contre l’isolement et de favoriser les liens entre les habitants du quartier, des visites sont organisées chaque mois en Mayenne ou dans les départements voisins. Cela permet de découvrir des activités économiques.

 

Le plus novateur concerne l’échange de savoir faire (informatique, Internet) entre les retraités et les jeunes. Cette idée est née dans le cadre de l’association Mayenne-point-org.

- Une première expérience avait été conduite il y a deux ans entre des retraités CFDT et le lycée Douanier Rousseau, celui-ci mettant à disposition une salle équipée d’ordinateurs pour la formation d’un groupe d’une vingtaine d’anciens à l’utilisation d’Internet, avec l’appui d’un professionnel chargé de l’animation, les plus expérimentés aidant ceux qui le sont moins.

- Ensuite, avec le lycée Robert Buron, une expérience d’encadrement des anciens par des jeunes est en cours depuis une année, sur le thème de l’utilisation d’un ordinateur. Le bilan sera fait le 29 juin ; d’ores et déjà, la méthode est validée et un accord a été donné pour continuer l’expérience pendant une autre année.

- Un projet existe aussi avec le lycée Réaumur : mise à disposition de salles équipées d’ordinateurs pour des groupes de 15 à 20 personnes, avec encadrement par des jeunes en formation BTS. Il s’agit bien d’échange de savoir faire dans les deux sens entre jeunes et anciens.

 

 

Cet article est le 36ème sur ce blog dans la catégorie MRC 53

Repost 0
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 12:26

L’Etat et la ville de Laval : 70 000 euros en moins en 2011

 

Georges Minzière 26 03 09Georges Minzière ne cache pas son mécontentement. Il se démène avec l’équipe de salariés et les administrateurs de l’Association REVIVRE pour faire face aux besoins des gens à la recherche d’un logement d’urgence. La demande d’accueil est en forte augmentation mais les subventions ont sensiblement diminué en 2011. Au côté de Pierre Navarro, directeur de l’association, il a rencontré récemment Apolline Bouchery, journaliste à Ouest-France, qui a publié cet article le 26 avril 2012.

 

Année noire pour l’hébergement d’urgence

 

L’an dernier, l’association Revivre a enregistré une explosion de la demande d’accueil mais une baisse de ses subventions.

 

Héberger

Miser sur le logement de courte durée et un accompagnement personnalisé, c’est l’objectif de Revivre. «  Installer des personnes désociabilisées dans un logement permanent, ce n’est pas les aider, explique Pierre Navarro, directeur de l’association. Il faut surtout leur réapprendre à être citoyen ». Cela passe par des gestes de base : « se lever le matin, nettoyer une table, communiquer… Certains ont oublié les réflexes sociaux ». Une équipe d’éducateurs veille à redynamiser leur quotidien.

 

Demande

« La demande d’accueil a explosé l’an dernier », constate Georges Minzière, président de l’association. La faute à la crise qui touche surtout les jeunes et les femmes. Le nombre d’expulsions et de cas de surendettement augmente. Les personnes que l’association accompagne cumulent souvent problèmes sociaux et psychologiques. « Le premier mal dont ils souffrent est la perte d’estime de soi », confie Pierre Navarro.

 

Déficit

L’association prévoit un déficit de 5 % pour l’année 2012. Revivre est financée par l’Etat, dont les dotations ont diminué de 7 % en 2011 : ce sont 55 632 € en moins pour l’association. Elle touche aussi des aides du conseil général. La municipalité de Laval a supprimé sa participation de 16 300 €.

 

Projet

« Cette année, nous espérons relancer nos ateliers », explique Georges Minzière. Informatique, jardinage, bricolage. « Il faut leur prouver qu’ils sont capables d’accomplir des choses ». Pour mieux les réinsérer dans la vie sociale.

 

Cet article est le 25ème sur ce blog dans la catégorie Le logement

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans Le logement
commenter cet article
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 19:46

Pour une agriculture responsable, souveraine et humaine

 

AG Office du lait Avranches 221111 005 TDe Vains (Sud Manche), le 30 avril 2012, André Lefranc, président de l’Apli au niveau national, a publié un communiqué (voir Apli) dans le but de préciser la position de la fédération des associations de producteurs de lait indépendants dans la perspective du vote du 6 mai. Aux adhérents de juger le programme des deux candidats restant en lice et d’apporter leur confiance à celui qui leur paraît porter au mieux leurs revendications.

 

Rappel : Lettre ouverte à Sarkozy : André Lefranc (APLI) s'adresse au président - 21 mars 2012 

Fédération nationale Apli : André Lefranc (50) succède à Richard Blanc - 21 février 2012 

Producteurs de lait : André Lefranc (Sud Manche) élu président de l'Apli - 18 février 2012 

 

La politique de l’APLI : un choix de société pour la défense des éleveurs

 

L’APLI (Association des Producteurs de lait indépendants), née en 2008 et adhérente à l’EMB (European MilkBoard), se bat pour une agriculture responsable et souveraine. Le but est de réguler la production en fonction de la demande afin de garantir :

- Un revenu équitable aux producteurs.

- Une alimentation saine pour les consommateurs.

- Une agriculture respectueuse de l’environnement.

- Un arrêt de la famine, instrumentalisée à des fins financières et politiques, en stoppant la spéculation sur la nourriture.

- Des prix rémunérateurs et non des subventions.

- La place de l’humain, remis enfin, au centre des débats.

 

Depuis la grève du lait et l’épandage médiatique du Mt St-Michel en septembre 2009, nous dépensons sans compter une énergie farouche pour faire changer le système. Nous mettons tout en oeuvre et à tous les niveaux pour changer cette voie tracée par des « responsables » qui ne pensent que profit financier et résultats à court terme.

 

Nous avons donc mis en place :

 

1. Une nouvelle interprofession représentative : l’Office du Lait National avec le lancement des deux premiers collèges, le collège « producteurs » et le collège « consommateurs » (voir son site : www.sauvonslelait.fr). Mais pour l’instant cette interprofession ne peut vivre financièrement puisque M. Bruno Le Maire maintient un décret qui permet aux industriels de prélever une CVO (Cotisation Volontaire Obligatoire) à tous les producteurs afin de financer une interprofession sclérosée et gérée par un seul syndicat. Ce n’est pas l’annonce de l’ouverture, avec des strapontins, aux autres syndicats qui changera la donne. Il faut un référendum pour demander aux producteurs de choisir leur interprofession. Par ailleurs, les 1 400 producteurs qui ont lancé une procédure pour obtenir le remboursement de leur CVO sur 10 ans ont pu voir une intervention de l’état entraver et reporter le travail de la justice… Alors qu’au Ministère on nous affirme que la gestion de l’interprofession est une affaire privée !!!

2. Une organisation de producteurs : « France MilkBoard » plurielle et démocratique.

3. Une marque de lait équitable : « FaireFrance », que nous, fermiers français, lancerons cette année tout comme cela a déjà été fait en Belgique, au Luxembourg, en Autriche et en Allemagne.

 

La politique menée actuellement s’apparente à une dérive totale du système, avec l’accélération de la disparition des fermes laitières (- 50 % en 15 ans) et la course folle pour le développement des agro-carburants.

 

Monsieur Bruno Le Maire semblait avoir la volonté d’entraîner l’Europe vers une régulation afin d’adapter l’offre et la demande et éviter la volatilité des prix. Les puissants lobbies l’ont rattrapé, détournant de son objectif initial la LMA (Loi de Modernisation Agricole) qui, au lieu d’aller vers la protection des producteurs, a livré ces derniers, sur un plateau d’argent, aux industries laitières qui cherchent à garantir leur approvisionnement au moindre coût. En effet, les producteurs de lait se voient contraints de signer des contrats d’approvisionnement sur 5 ans (7 ou 12ans) sans aucune garantie de prix.

D’autre part, imposée par les lobbies de la filière oléagineuse, la décision de l’Europe d’incorporer 10 % d’agro carburant entraîne la déforestation (par l’implantation de millions d’hectare de palme et de jatropha*) dans les pays en développement au détriment de la production alimentaire.

En Afrique, on prend la terre aux communautés rurales et on les prive ainsi de leurs moyens de subsistance. Les prix alimentaires augmentent de nouveau et contribuent au développement de la famine.

 

En France « Sofiprotéol », société tentaculaire, avec à sa tête un président de syndicat agricole, détient de multiples participations dans des sociétés para agricoles y compris les coopératives et est leader dans le développement des agro carburants à partir de l’huile de colza. Ainsi l’huile de colza de qualité se retrouve dans les réservoirs des voitures et l’huile de palme dans toute la nourriture entraînant déforestation, famine et obésité !!!

Ainsi la contractualisation a été programmée depuis plusieurs années par « nos responsables » pour diriger l’agriculture vers un système de production intensif. Des contrats de filières assurent la valorisation des sous produits des huiles en prônant un système de production dépendant « maïs- tourteau » au détriment des surfaces en herbe.

A un moment il va falloir choisir entre la nourriture et les agro carburants !!!

Sofiprotéol, tout comme Monsanto, veut donner l’image d’une agriculture nourricière, innovante, dynamique et protectrice de l’environnement, alors qu’il ne s’agit que de profit financier à court terme sur le dos des humains et promettant un avenir catastrophique de la planète pour nos enfants.

 

Notre association, indépendante de tout syndicat et parti politique, est là pour dénoncer et proposer, nous ne pouvons rester passifs sous prétexte de compétitivité ou de crise financière, l’agriculture est assez riche il faut juste remettre de l’équité à tous les stades de la filière.

Les pouvoirs politiques sous la coupe de l’agro-industrie et de la finance sont dans l’incapacité de prendre une décision. Il en résulte une diminution importante des exploitations familiales et une concentration de l’élevage, intégré par des industriels. La conséquence inéluctable en sera le développement de « fermes usines » telles que l’on commence à voir apparaître à travers le monde.

- Au Vietnam, une société israélienne Afimilk possède 45 000 vaches et a comme objectif pour 2017 d'avoir 137 000 vaches dans sa ferme afin d’assurer 30 % de la consommation nationale de lait !!!

- Au Pakistan, une filiale du géant pakistanais des engrais, Engro Corporation, a lancé sa propre ferme usine de production laitière dans le district de Sukkur, en 2008. La ferme a commencé avec 2 200 vaches importées d'Australie, et l'entreprise prévoit de porter le troupeau « à 150 000 vaches dans les années qui viennent afin de pouvoir contrôler sa propre chaîne d'approvisionnement. » Engro, qui développe ses activités agroalimentaires à l'étranger, veut à terme exporter des produits laitiers à partir du Pakistan.

- Ou encore en Egypte : Pepsi Co détient avec le géant saoudien des produits laitiers, Almarai, six méga-fermes dans le désert saoudien. Ces dernières regroupent 100 000 vaches, soit les deux tiers du cheptel laitier du pays.

- En France, un projet de 1000 vaches vient de voir le jour, financé par un homme d’affaire du BTP sous le déguisement de la méthanisation.

 

Ce ne sont que quelques exemples mais qui s’inscrivent dans une évolution mondiale. Partout, au Nord comme au Sud, des sociétés et des grands acteurs financiers investissent pour mettre en place des méga-fermes et s’emparer de l’approvisionnement mondial en lait.

 

Nos hommes politiques parlent de compétitivité et d’exportation : est ce vraiment pour nourrir le monde et permettre aux producteurs de vivre ? Ou envahir le marché afin de ne pas payer la production ? Il faudrait plutôt parler de compétition car il y aura, des gagnants et des perdants. Ces derniers étant bien évidemment les producteurs partout à travers le monde.

 

Nous pouvons vous assurer que demain, si nous n’avons pas de changement d’orientation, nous aurons :

1) Des prix forts pour les consommateurs avec une perte de qualité.

2) Une disparition des fermes familiales.

3) La mort des communes rurales dans certaines régions.

4) Une agriculture subventionnée pour la sauvegarde de la filière oléagineuse.

5) De plus en plus d’émeutes dans tous les pays où on vole la terre aux paysans.

6) Une production laitière industrialisée.

7) Une mise en place des OGM (Organisme Génétiquement Modifié) pour une agriculture court terme sans savoir ce que nous laisserons aux générations futures.

 

Un changement politique est indispensable pour remettre l’humain au centre du débat sans céder au chantage de l’agro-industrie et des spéculateurs.

Nous sommes appelés à retourner aux urnes ce dimanche 6 Mai 2012, c’est l’occasion de nous exprimer, je vous engage à le faire massivement. Aussi avons-nous rencontré les différentes formations politiques, écouté leurs propositions pour l’avenir qu’ils semblent vouloir donner à l’agriculture.

A vous de juger le programme des deux candidats restant en lice et d’apporter votre confiance à celui qui vous parait porter au mieux nos revendications.

 

* Le jatropha, plante à huile toxique pour l’humain mais d’un rendement exceptionnel pour les carburants, est censé pousser sur des terres «marginales», c’est-à-dire non dédiées à l’agriculture vivrière, en fait les entreprises ont vite mis la main sur les sols les plus fertiles. Et n’ont pas hésité à exproprier les paysans locaux

 

Cet article est le 310ème publié sur ce blog dans la catégorie AGRICULTURE et PAC.

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans AGRICULTURE et PAC
commenter cet article
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 23:52

Une aventure initiatrice dans la grotte des Anglais

 

Je connaissais le site des Grottes de Saulges mais je n’avais jamais eu l’occasion d’aller voir ces grottes de l’intérieur. C’est en Mayenne, au sud de l’autoroute Le Mans-Laval (sortie à Vaiges), sur un site géré par les collectivités locales (communauté de communes). On y croise des brebis de race Ouessant très typée et des vaches Aurochs aux cornes magnifiques.

 

La fédération française de spéléologie est bien organisée. Elle dispose de formateurs à la disposition des gens qui veulent prendre des cours d’initiation. En particulier, en Ille-et-Vilaine, dont des groupes interviennent souvent en Mayenne.

Voir Comité départemental de spéléologie de la Mayenne (CDS53)

Subterra Speleo Laval

Comités départementaux - Fédération Française de Spéléologie 

Quand on a la chance d’avoir un Dominique dans la famille, qui est géologue de formation, et qui se fait un plaisir de faire découvrir sa passion pour la spéléologie, il suffit de demander pour que soit organisée une journée comme celle du 21 avril 2012 qui restera dans ma mémoire. Sachant que trois personnes se déplacent de Rennes, il faut au moins 7 personnes inscrites pour une « première aventure ». Voir Initiation à la spéléologie à Saulges   

 

La journée se déroule en deux parties : l’apprentissage à l’utilisation du matériel et à la descente sur corde (voir Le matériel de spéléologie) d’une part et la découverte de la grotte d’autre part.

 

La Grotte René-Paul ou grotte des Anglais (la Topographie de la grotte disponible ici) a été découverte en 1967 par un groupe d’Anglais. En 1968, R. Chevalier et P. Marchais entament une longue désobstruction et trouvent la suite du réseau qu'ils explorent et topographient en totalité.

 

Notre petit groupe a eu l’audace de s’aventurer jusqu’au bout, dans la partie attribuée au « réseau Jean-Claude ». C’est la partie la plus difficile à pénétrer (passages étroits, eau argileuse dans la partie appelée « laminoir »). On en sort trempé et fatigué. Il vaut mieux y aller avec des vêtements adaptés et avoir prévu à la sortie un change complet.

 

Mon ami Jean-Claude, que j’ai bien connu en tant qu’agriculteur, ne m’en voudra pas d’avoir pensé à lui au moment de franchir ce passage étroit et humide. Certes, il n’a pas donné son prénom à cette partie de la grotte mais il a la passion de la spéléo, a fortiori en compagnie de Dominique, dont il apprécie les apports en géologie.

 

Voir aussi Ouest-France La spéléo, l'art des passages étroits et La spéléologie, un voyage en terre inconnue 

 

Cet article est le 18ème paru sur ce blog dans la catégorie Les sports et loisirs

 

 

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans Les sports et loisirs
commenter cet article
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 18:35

Découverte de la randonnée pédestre familiale à son rythme

 

Comme 3 123 autres personnes qui ont participé, hier, à la randonnée du Vicoin (voir Ouest-France, 1er mai : Plus de 3 000 marcheurs à la randonnée du Vicoin) , j’ai le brevet départemental des randonneurs du Vicoin, qui m’a été remis par le Comité départemental de la randonnée pédestre de la Mayenne. C'est une randonnée ouverte à tous. Elle se déroule en autonomie totale sur 5 itinéraires balisés de 10, 20, 30, 40 ou 50 km (la grande majorité des participants font 10 - mon cas - ou 20 km).

 

Randonnee-1er-mai-Ahuille-010512-006-T.jpgCe 1er mai 2012, c’était au tour de la commune d’Ahuillé (voir Mairie d'Ahuillé) et de Pierre Aubert, le président de l’association locale « Alerte Randonnées pédestres », d’organiser ce 16ème brevet des randonneurs du Vicoin.

Ahuillé et Pierre Aubert étaient déjà les premiers organisateurs le 1er mai  1997 (1 200 participants, un succès), avec mise à contribution des cinq communes Ahuillé, Saint-Berthevin, L’Huisserie, Nuillé-sur-Vicoin et Montigné-le-Brillant (5 communes du canton de Saint-Berthevin, qui comprend, en outre, Astillé et Courbeveille)*.

Le rendez-vous était fixé à la salle des Lavandières (gymnase) d’Ahuillé. Plus de 150 bénévoles se chargeaient des inscriptions et des ravitaillements sur les trajets. Sur les deux distances réservées aux sportifs aguerris, 61 marcheurs se sont inscrits sur 40 km et autant sur 50. Il y eut 247 au départ des 30 km, 1 323 aux 20 km et 1432 aux 10 km.

Randonnee-1er-mai-Ahuille-010512-008-T.jpgIl convient de se doter de bonnes chaussures, car certains sentiers ont été rendus boueux par les averses des jours précédents. J’ai aimé ce parcours très diversifié en bordure de la forêt de Concise, par un beau soleil, dans les chemins et dans les champs aux couleurs vives, et nous ramenant à notre point de départ en passant par l’étang de la Paillardière, où avait lieu le moto-cross dans le passé.

Pierre Aubert avait confié à Ouest-France (12 mars 2012) : « 60 % des familles viennent de Laval et de sa périphérie, 90 % du département de la Mayenne et 10 % des départements limitrophes ».

 

* Notre municipalité de Saint-Berthevin et, notamment mon adjointe, Michelle Legay, avait contribué à la mise en place de l’association « Vicoin Initiatives », co-organisateur du 1er Brevet en 1997 avec le comité départemental de la randonnée pédestre.

 

Cet article est le 17ème paru sur ce blog dans la catégorie Les sports et loisirs

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans Les sports et loisirs
commenter cet article
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 23:13

Sarkozy fait peur et choisit la logique de l’affrontement

 

Ce 1er mai ne ressemblait à aucun autre, à cinq jours du 2ème tour de l’élection présidentielle d’une part, et en raison de la stratégie d’affrontement vis-à-vis des syndicats adoptée par le candidat Sarkozy d’autre part. Rappel : Fête des travailleurs, le 1er mai 2012 sous influence de la présidentielle - 30 avril 2012. 

 

1er-mai-Laval-010512-003-T.jpgIl y avait la mobilisation du monde du travail derrière les organisations syndicales. La volonté de se serrer les coudes était plus forte que les autres années.

Je l’ai constaté à Laval, où il y avait plus de 1 000 personnes et un esprit plus combatif que d’habitude (défilé de la mairie à la préfecture en fin de matinée). Voir Ouest-France Plus de 1 000 personnes pour un 1er mai rassembleur à Laval

 

Pierre Haski (site Rue89, cofondateur) a pu comparer les différentes manifestations organisées à Paris ce 1er mai. Voir Sarkozy fait le plein en jouant sur le réflexe de peur

 

Paris était coupé en trois ce premier mai. Circuler d’un rassemblement à l’autre, de Marine Le Pen à Nicolas Sarkozy, puis à la manifestation syndicale, c’était changer de sociologie, de culture politique, de look, en un mot, de pays.

 

(…) Depuis le premier tour, le président sortant sème la division et la discorde, montant des catégories de Français contres les autres, les « vrais » travailleurs contre les « assistés », les « vrais » Français contre les étrangers ou les pas-si-vrais-Français, ou encore les adeptes du drapeau rouge contre ceux du drapeau tricolore.

Cette logique d’affrontement, bloc contre bloc, a remobilisé son électorat qui n’y croyait plus, qui ne croyait plus en lui surtout, pour qu’il finisse par se dire que cinq nouvelles années de Sarkozy seraient un moindre mal plutôt que de voir la France se transformer en nouvelle Espagne ou Grèce en faillite à cause des socialistes comme le martèle le candidat de l’UMP. Plus c’est gros, plus ça passe. Et, à voir la foule de gens raisonnables qui accourait au Trocadero, ça marche. Assez pour gagner ?

C’est là qu’intervient Gérard Longuet, poisson pilote venu de l’extrême-droite étudiante (il y a prescription), mais qui a été désigné pour faire le sale boulot de la main tendue au FN. Dans « Minute », l’hebdomadaire que dirigeait autrefois Patrick Buisson, l’homme-clé de la droitisation du programme de Sarkozy, Gérard Longuet a levé un tabou en déclarant que Marine Le Pen pouvait être une interlocutrice, contrairement à son père. Ce tabou levé par nul autre que le ministre de la défense est à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire politique contemporaine, même s’il est plus destiné à amadouer les électeurs de Marine Le Pen que la dirigeante du FN elle-même, qui est engagée dans une autre stratégie. Elle a d’ailleurs promis à ses fans mardi qu’ils seraient au pouvoir d’ici peu.

Nicolas Sarkozy et l’UMP auront réussi en quelques jours à hystériser le climat politique, dans le seul but de créer un sursaut au profit du président-candidat. Mardi, il a franchi un pas de plus en déclarant qu’il y avait « trop d’immigrés » en France, tandis que Gérard Longuet tendait la main à Marine Le Pen.

Une tentative désespérée de donner tort aux sondages qui prédisent tous sa défaite dimanche. Au risque de faire d’immenses dégâts dans le pays. Il faudra recoller les morceaux après le 6 mai, après son départ, pour que ces trois France de ce premier mai surmontent cet immense gâchis.

 

Voir aussi (Le Monde, 1er mai) : Syndicats, Sarkozy, Le Pen : quand trois visions s'affrontent le 1er mai

 

Cet article est le 97ème paru sur ce blog dans la catégorie Travail Economie 

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans Travail Economie
commenter cet article
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 18:15

Elections 2012, agriculture et emploi, le plus souvent

 

Depuis 55 mois, au début de chaque mois, nous reprenons les titres des articles parus le mois précédent sur ce blog (voir Titres des articles du mois précédent). C’est l’occasion d’adresser un courriel aux amis inscrits sur les listes de distribution, afin de les informer des thèmes abordés sur ce blog. Ceux-ci évoluent dans le temps, selon l’actualité et nos priorités.   

 

Depuis 2006, 2136 articles - classés en 50 catégories - ont été publiés sur ce blog.

 

Michel SorinLes  29 titres en avril se répartissent ainsi :

 

- Elections présidentielle (Chevènement, Hollande) et législatives (15 articles),

- Agriculture (7 articles),

- Emploi, fête du travail 1er mai (3 articles),

- Finance, euro (2 articles),

- Aubrac (1 article),

- Délit d’outrage (1 article).

 

Titre des articles parus en avril 2012 sur http://mrc53.over-blog.com

Fête des travailleurs, le 1er mai 2012 sous influence de la présidentielle (30)

Législatives 2012 en Mayenne : les votes du 22 avril par circonscription (29)

Présidentielle 2012 : le sens du 1er mai rappelé par Georges Séguy (28)

Présidentielle 2012 : Chevènement est confiant et prêt à aider Hollande (27)

L'APLI et l'EMB ont noué des relations avec Dacian Ciolos en Belgique (26)

Présidentielle 2012 : Michel Sorin est actif et réactif sur la Toile (25)

Présidentielle 2012 en Mayenne : le regard de JY Delort sur le 1er tour (24)

Présidentielle 2012 : l'électorat Le Pen très convoité en vue du 2ème tour (23)

Présidentielle 2012 : le 1er tour a rendu son verdict, favorable à Hollande (22)

Législatives en Mayenne : le PS a désigné sa candidate (Chât-Gontier) - 21

Elevage bovin : les systèmes herbagers (André Pochon) sont rentables (20)

Pour une reconversion de l'agriculture avec l'assentiment des citoyens (19)

Le Québec est à la pointe du combat pour la souveraineté alimentaire (18)

Contractualisation laitière : pressions et menaces sur les producteurs (17)

Les jeunes galèrent trop longtemps à la recherche d'un emploi stable (16)

Présidentielle 2012 en Mayenne : Jean-Yves Delort annonce la couleur (15)

Les dangers de l'utilisation des pesticides sur la santé des agriculteurs (14)

Les délits d'outrage sous Sarkozy ont été moins nombreux que prévu (13)

Finance : une bourse allemande lance un nouveau produit spéculatif (13)

Chevènement se met au service du futur président de la République (12)

Raymond Aubrac, résistant, patriote républicain, est décédé à 97 ans (11)

Législatives 2012 Sud Mayenne : le MRC 53 regrette la position du PS (11)

Chevènement, dans son livre : reprendre le projet européen à la base (10)

Crise de la zone euro : absente de la campagne électorale, elle couve... (09)

Xavier Beulin (FNSEA) veut une agriculture conquérante et compétitive (08)

Présidentielle 2012 : François Hollande a présenté son projet agricole (07)

Présidentielle 2012 : l'agenda du changement selon François Hollande (06)

Présidentielle 2012 : résumé du projet du candidat François Hollande (05)

Chevènement et les élites : elles ne reconnaissent jamais leurs erreurs (04)

Cet article est le 55ème paru sur ce blog dans la catégorie Titres des articles du mois précédent

Repost 0