Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 22:31

 

La banque, la finance, le libre-échange, sur la sellette

 

La réunion publique organisée par le Mouvement Républicain et Citoyen le 4 décembre à Paris est la première du genre, depuis que Jean-Pierre Chevènement a accepté de prendre la présidence opérationnelle du MRC en juin dernier. C’est un test de la capacité de ce jeune parti à initier une réflexion en profondeur sur la manière de répondre à la question « Que faire, face à la crise ? »

 

Les interventions de trois experts reconnus pour le haut niveau de leurs travaux précéderont celles de trois élus et responsables politiques, de 18h30 à 21h, salle Paul Delouvrier du Conseil régional, 33 boulevard des Invalides, Paris 7ème.

 

Jacques Sapir sera le premier à s’exprimer sur le thème de « la reprise en main par l'Etat de la banque et de la finance (dernier ouvrage paru : "Le nouveau XXIè siècle", Seuil, 2008) ». En consultant Jacques Sapir - Wikipédia sur la Toile, on trouve cette description sous le titre  

Critique des politiques économiques dominantes

Jacques Sapir est connu pour des interventions qu'il a faites dans plusieurs débats importants aux frontières de l'économie, de la politique économique et de la politique. Il a été l'un des économistes qui se sont opposés aux politiques néo-libérales inspirées du « Consensus de Washington » en Russie. Il fut l'un des rares économistes à annoncer le krach financier de 1998 et à prédire que la Russie s'en relèverait par des politiques hétérodoxes. La pertinence de ses analyses lui a valu d'être choisi pour prononcer la Edward Hewett Memorial Lecture lors de la Convention annuelle de l'American Association for the Advancement of Slavic Studies en 2001.

Il a pris position contre le Traité constitutionnel européen en 2005 ainsi que pour un retour à des formes modérées de protectionnisme. Il développe une analyse critique de la mise en place de l'Euro, en particulier dans un article de 2006, « La Crise de l’Euro : erreurs et impasses de l’Européisme », où il annonçait la fragilité de la monnaie européenne en cas de choc financier international majeur. Depuis l'automne 2007, il est un analyste écouté de la crise financière globale née sur le marché hypothécaire américain (dite aussi "Crise des subprime").

Ernst Hillebrand interviendra en suite sur le thème de « l'incontournable réorientation de la gauche en Europe » (il écrit dans Le Débat, la Revue socialiste, etc.). Il est directeur du bureau parisien de la Fondation Friedrich Ebert – voir fes Paris.

 

Jean-Luc Gréau sera le 3ème orateur de la soirée sur le thème « Sortir du libre-échange ». Economiste, auteur de « L’avenir du capitalisme » et de « La trahison des économistes » (Le Débat-Gallimard, 2008), il a été, à plusieurs reprises, invité des colloques de la Fondation Res Publica, présidée par Jean-Pierre Chevènement (voir Intervention de Jean-Luc Gréau).

 

Marie-Noëlle Lienemann (voir Marie-Noëlle Lienemann - Wikipédia) a participé à l’université d’été du MRC à Belfort le 6 septembre 2008. Députée au Parlement européen, elle a fondé Gauche Avenir avec Paul Quilès et milite au PS en faveur de la refondation de la gauche (lire son intervention lors du congrès de Reims "La France a besoin de la gauche").

 

Benoît Hamon est député au Parlement européen et mieux connu depuis sa candidature à la direction du PS au congrès de Reims. Voici un extrait de son « positionnement politique » sur Benoît Hamon - Wikipédia.

Hamon milite pour une forte intervention de l'État dans l'économie, ainsi que pour des réglementations permettant d'encadrer le capitalisme. Il propose notamment la nationalisation d'établissements bancaires afin de créer un pôle financier public, et, au niveau européen, plaide pour des restrictions au libre-échange[11]. Benoît Hamon s'est prononcé en faveur d'une gauche décomplexée qui propose des solutions et qui agit aussi à chaque fois que cela est nécessaire aux côtés des syndicats dans le mouvement social pour la sauvegarde des services publics notamment. Il considère que la gauche ne doit retenir aucun de ses coups face à une droite qui ne retient aucun de ses coups contre les plus modestes des français.

 

Jean-Pierre Chevènement interviendra sur le thème « La France dans le monde qui vient ». Le sénateur du Territoire de Belfort, président du MRC, cherche avec ténacité à créer les conditions d’un sursaut républicain en France, à l’initiative d’une gauche qui saurait où elle habite et d’où elle vient. Il a lancé, le 2 octobre 2008, un Appel à une refondation de toute la gauche.

La participation de Benoît Hamon, qui vient d’être confirmée ce jour, le conforte dans sa volonté de réveiller la conscience républicaine du PS et de contribuer à bâtir le projet politique dont la France a besoin.  

Voir l’invitation Réunion publique du MRC avec Jean-Pierre Chevènement et Benoît Hamon : Face à la crise, que faire ?

 

Cet article est le 20ème paru sur ce blog dans la catégorie MRC national

 

Partager cet article

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans MRC national
commenter cet article

commentaires

SORIN Michel 02/12/2008 11:50

Oui, Serge, cette réunion est importante, car elle porte sur l'enjeu politique principal, qui est la politique de la France et de l'Europe en tenant compte de la crise du capitalisme, mondiale, financière et bancaire, économique et sociale, dont l'origine est politique, car elle n'aurait pu se produire si les Etats avaient mis en place des politiques d'encadrement de la finance et, notamment, des banques.
Ce sont les bases même du "consensus de Washington" et du néolibéralisme, acceptées par les dirigeants politiques, qu'il faut complètement remettre en cause.
La participation de Benoît Hamon signifie qu'il préfère l'approche MRC (refondation de l'ensemble de la gauche au niveau national et réorientation de la construction européenne sur la base de la coopération entre les nations ) à l'approche du nouveau PG (regroupement des forces de gauche anticapitalistes au niveau national et création de nouvelles institutions européennes intégrées démocratiques à partir d'une assemblée constituante européenne).

Serge Maupouet 01/12/2008 23:07

Excellent ! Le MRC démontre sa capacité à organiser une conférence de très haute tenue, sur LE sujet majeur du moment, et à être politiquement attractif. L'élection de JPC au Sénat, et les récents événéments à gauche, permettent au parti d'être à la fois ouvert et dans l'action ! Soyons sûr que des pistes novatrices sortiront de ces échanges, et que la gauche y trouvera un point d'appui pour son ressourcement.