Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 19:53

François Hollande a toutes les cartes en mains pour agir

 

Au lendemain du 2ème tour des élections législatives, le moment est venu de compléter l’aperçu publié hier (voir Législatives 2012 : le PS majoritaire seul, large majorité pour la gauche - 17 juin 2012).

 

Résultats

Tous les résultats du second tour (Le Point, 18 juin)

Les résultats, circonscription par circonscription (Le Monde, 18 juin)

Tous les résultats du second tour (Newsletter Acteurs publics, 18 juin)

Retrouvez en cliquant ici tous les résultats du second tour des élections législatives, marqué par une nette victoire de la gauche (recherche par départements, par circonscriptions et par communes). Lire la suite

            Ce qu'il faut retenir des résultats des législatives (Le Monde, 18 juin)

Dans le Courrier des Maires, 18 juin, on a des informations utiles :

Les députés élus aux législatives de 2012, classés par partis politiques

Les 155 femmes députées

Législatives : la gauche dispose d'une "hypermajorité" pour gouverner

 

Un mini remaniement le 21 juin

Seuls deux ou trois nouveaux ministres délégués ou secrétaires d’État devraient rejoindre l’équipe de Jean-Marc Ayrault après le grand chelem des ministres candidats aux législatives. Les nouveaux portefeuilles pourraient concerner le Commerce extérieur, la Formation professionnelle, voire la Fonction publique. Le détail du remaniement sera connu jeudi 21 juin.
Lire la suite

 

Les analyses de Eric Dupin et de Mathieu Deslandes (Rue89, 17 juin) :

Le PS engrange sa plus belle victoire législative depuis 1981

Législatives : la vague rose emporte les caricatures de la Sarkozie

Dans l’Ouest

Voir Législatives en Pays-de-La-Loire. Forte poussée de la gauche (Ouest-France, 17 juin)

                   Les dissidents qui ont obtenu leur siège à l’assemblée (Ouest-France, 18 juin)

En Mayenne Statu quo en Mayenne : 2 députés UMP, 1 député PS (Ouest-France, 18 juin)

Rien ne change, ou presque en Mayenne, au soir du second tour des élections législatives. Le plus petit département de l'Ouest compte toujours deux députés UMP et un député PS, comme en 2007. Lire la suite

 

Guillaume Garot (PS), réélu député dans la 1re circonscription

2e circonscription (sud-Mayenne) : battue, Marie-Noëlle Tribondeau (PS) réagit

 

Cet article est le 48ème paru sur ce blog dans la catégorie Législatives 2007-2012

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans Législatives 2007-2012
commenter cet article
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 23:55

 

Deux nouveaux députés MRC : Marie-Françoise Bechtel et Jean-Luc Laurent

 

François Hollande et Jean-Marc Ayrault ont gagné. C’est une vraie victoire, encore mieux qu’en 1981, car elle a été préparée avec soin, grâce à l’expérience acquise depuis 1981. Ils ont toutes les cartes en mains pour réaliser le changement. Ce succès est la conséquence de la démobilisation de l’électorat de droite, suite au résultat de la présidentielle.

 

Voir Ouest-France, 17 juin : Législatives. La gauche remporte la majorité absolue (Lire la suite)  

 

Les dissidents du PS ont obtenu de très bons résultats (rappel : Législatives 2012 : de nombreux dissidents PS en bonne position - 14 juin 2012) : les candidats cités dans l’ouest ont tous été élus.  

La gauche s’impose largement dans l’ouest. Voir Législatives en Pays-de-La-Loire. Forte poussée de la gauche

Le Mouvement Républicain et Citoyen (MRC) avait un sortant, Christian Hutin (Nord), réélu. Il a deux nouveaux députés, Marie-Françoise Bechtel (Aisne) et Jean-Luc Laurent (Val-de-Marne). C’est une belle satisfaction de passer de un à trois élus, mais Julien Landfried (Hauts-de-Seine) et Catherine Coutard (Drôme) sont passés si près (plus de 49 %)… Beaucoup de regrets aussi pour Etienne Butzbach (Territoire de Belfort) et Ladislas Polski (Var).

 

Rappel : Législatives 2012 : les résultats du 1er tour sont très positifs pour le MRC - 11 juin 2012 

  

Voir 3 députés pour le MRC !

7 candidats MRC étaient présents au second tour des élections législatives. 3 d'entre eux ont été élus ce dimanche 17 juin 2012. Voici les résultats (source : Ministère de l’Intérieur)

 

Circonscription

Candidat

Voix

% exprimés

 

Aisne 4e (#circo0204)

Marie-Françoise Bechtel

21 875

53,62%

élue

Drôme 2e (#circo2602)

Catherine Coutard

24 389

49,19%

 

Nord 13e (#circo5913)

Christian Hutin

28 874

64,73%

élu

Var 7e (#circo8307)

Ladislas Polski (triangulaire)

19 976

35,10%

 

Territoire-de-Belfort 2e (#circo9002)

Etienne Butzbach

12 824

48,26%

 

Hauts-de-Seine 13e (#circo9213)

Julien Landfried

26 633

49,82%

 

Val-de-Marne 10e (#circo9410)

Jean-Luc Laurent

17 943

100,00%

élu

 

Jean-Pierre Chevènement : Une contribution ferme et déterminée du MRC à la majorité présidentielle

 

Les Français ont choisi clairement de donner au Président de la République François Hollande et au Gouvernement de Jean-Marc Ayrault les moyens de conduire les changements qu'appelle la situation du Pays. Le Mouvement Republicain et Citoyen (MRC) a apporté une contribution ferme et déterminée à cette victoire de la gauche.
Avec trois députés, dont son Président Jean-Luc Laurent élu dans le Val de Marne, et ses deux Vice-présidents, Marie-François Bechtel élue dans l'Aisne et Christian Hutin réélu dans le Nord, le MRC fera entendre sa voix à l'Assemblée Nationale. Une voix responsable et argumentée pour mettre la gauche à la hauteur du défi que la France doit relever pour réorienter l'Europe.
Je me félicite de l'excellente tenue de nos candidats dont plusieurs ne ratent l'élection que de quelques centaines de voix. Je déplore enfin que dans la 2ème circonscription du Territoire de Belfort, qui a longtemps été la mienne, une candidature dissidente et de mauvais reports de voix au 2nd tour aient permis à nouveau la réélection du député de droite.

 

Cet article est le 47ème paru sur ce blog dans la catégorie Législatives 2007-2012



Repost 0
Published by SORIN Michel - dans Législatives 2007-2012
commenter cet article
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 23:53

Vers une majorité absolue PS et ses alliés (PRG-MRC-MUP)

 

Le 10 juin, le 1er tour des élections législatives était favorable à la gauche (voir Législatives Tous les résultats, circonscription par circonscription  sur le site du quotidien Libération).

 

Les sondages récents confirment cette tendance, donnant après le second tour la majorité absolue au PS et à ses alliés (PRG Baylet, MRC Chevènement, MUP Hue et divers gauche). Avec les écologistes et le Front de gauche, cela ferait une majorité confortable d’une centaine de sièges. 

 

Le Mouvement Républicain et Citoyen a deux candidats quasi élus : Jean-Luc Laurent (Val-de-Marne) et Christian Hutin (Nord). Cinq autres restent en course au second tour. Voir Législatives 2012 : les résultats du 1er tour sont très positifs pour le MRC - 11 juin 2012. 

 

Dans l’article publié le 23 mai - Législatives 2012 : la gauche veut gouverner, l'UMP a la tête ailleurs - la question de l’application de l’accord PS-EELV était évoquée (voir PS et législatives : la carte de France de la dissidence.

 

En fait, les dissidents divers gauche sont bien placés pour l’emporter le 17 juin dans de nombreuses circonscriptions. Dans le Grand Ouest, citons :

Annie Le Houerou à Guingamp (4ème Côtes-d’Armor) a obtenu 32, 02 % - le candidat EELV : 12,42 %.

Hervé Pallois à Vannes (1ère Morbihan) : 26,34 % - le candidat PS : 16,61 %.

Serge Bardy à Angers Ouest (6ème Maine-et-Loire) a obtenu 20,90 % - la candidate EELV : 16,44 %.

Guy-Michel Chauveau à La Flèche (3ème Sarthe) : 29,06 % - le candidat EELV : 15,43 %.

Yves Goasdoué à Argentan-Flers (3ème Orne) : 38,62 % - le candidat EELV : 4,21 %.

 

Cet article est le 46ème paru sur ce blog dans la catégorie Législatives 2007-2012

 

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans Législatives 2007-2012
commenter cet article
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 19:28

Le PS et l’UMP en position de force, le centre à terre

 

Le 10 juin, ont eu lieu les élections législatives dans les trois circonscriptions de la Mayenne. Voir Législatives : les résultats en Mayenne  (France3, 11 juin 2012).

Un second tour, le 17 juin, ne sera pas nécessaire dans la 3ème circonscription (Nord Mayenne) car le député sortant UMP, Yannick Favennec, a obtenu la majorité absolue (près de 54 % des suffrages exprimés).

Comme prévu, dans la 1ère circonscription, le député sortant PS, Guillaume Garot (47%), était près de sa réélection dès le 1er tour.

Le suspense continue dans la 2ème circonscription, où la candidate présentée par le PS, Marie-Noëlle Tribondeau, est en tête avec plus de 30 % des voix, ce qui est excellent et en rapport direct avec l’élection de François Hollande à l’élection présidentielle. Elle a une petite carte à jouer au second tour car les reports des deux candidats centristes éliminés pourraient ne pas être très bons sur le candidat UMP, conseiller d’opposition à Château-Gontier (notamment ceux qui se sont portés sur Philippe Henry, maire de Château-Gontier, même si son suppléant, le maire de Saint-Berthevin, a clairement pris position en faveur du candidat UMP).

 

Les résultats de ce 1er tour ont été analysés par Jean-Yves Delort, journaliste, ancien rédacteur en chef de l’hebdomadaire « Le Courrier de la Mayenne », comme il l’avait fait lors des précédentes élections (voir Présidentielle 2012 : les résultats du 2ème tour en Mayenne (JY Delort) - 7 mai 2012). 1Voici le texte qu’il m’a transmis.

 

Élections législatives en Mayenne : premier tour

 

Les Mayennais ont choisi le Parti socialiste et l’UMP

 

Le premier tour de l’élection législative en Mayenne dimanche dernier se caractérise par trois tendances : la bonne position du Parti socialiste, la solidité de l’UMP et la division du centre.

La bonne position du Parti socialiste se remarque d’abord dans la circonscription de Laval où le député sortant Guillaume Garot obtient plus de 47% des suffrages ; il réalise un très bon score dans toute l’agglomération lavalloise ; le maire de Laval est en passe de retrouver le siège conquis il y a cinq ans sur François d’Aubert. C’est le résultat d’une présence forte sur le terrain depuis cinq ans. Pourtant la différence entre la droite et la gauche reste minime : on est toujours à 50-50 dans la circonscription. Le Parti socialiste fait aussi un excellent résultat à Château-Gontier où sa candidate, Marie Noëlle Tribondeau arrive en première position. Dans une circonscription où la gauche a souvent été absente du second tour, le maire de Bierné a su très bien se positionner pendant la campagne et profiter de la vague nationale qui a porté François Hollande au pouvoir. A Mayenne le candidat de gauche, le Vert Christian Quinton avec 28% des suffrages fait mieux que Jean-Pierre Le Scornet il y a 5 ans. Les électeurs socialistes n’ont pas été gênés de voter pour un candidat écologiste. L’union a bien fonctionné.

L’UMP qui sera vraisemblablement dans l’opposition dimanche prochain se maintient bien en Mayenne. Avec 53% des voix, Yannick Favennec retrouve dès le premier tour son siège de député de Mayenne. Sa présence systématique sur le terrain, les liens qu’il a tissés  lui ont assuré une victoire dans une conjoncture nationale défavorable. Il est un des rares élus de droite de l’Ouest élu au premier tour. Dans le Sud-Mayenne Guillaume Chevrollier avec 20,7% des suffrages réussit une belle opération d’implantation. Ne disposant que du seul mandat de conseiller municipal de Château-Gontier, assez peu connu du public, il a réussi à être qualifié pour le second tour. Il a bénéficié de l’appui du député sortant Marc Bernier et de l’étiquette officielle de l’UMP. A Laval, Samia Soultani avec 22% des voix obtient elle aussi un résultat intéressant pour une première candidature aux législatives. Elle reste peu connue dans le monde rural. Elle sera la seule adversaire de Guillaume Garot pour le second tour. Là encore les électeurs de centre et de droite qui pouvaient aussi voter pour un candidat divers droite (Yves Cortès) ou deux candidats centristes ont largement opté pour le candidat officiel de l’UMP.

C’est le courant centriste qui est le grand perdant des élections mayennaises. Déjà aux présidentielles, le centre avait essuyé un échec en Mayenne, François Bayrou arrivant derrière Marine Le Pen. Dans le sud-Mayenne, le maire centre-droit de Château-Gontier Philippe Henry et la candidate de l’Alliance centriste Elisabeth Doineau récoltent chacun plus de 15% des suffrages. Une seule candidature aurait permis au candidat du centre d’arriver en tête et sans doute de l’emporter au deuxième tour. A Laval aussi, les candidatures centristes restent très marginales et arrivent derrière la candidate du Front national. L’incapacité des responsables centristes à s’entendre a provoqué leur défaite : les centristes se sont battus eux mêmes.

Face à une multitude de candidatures (il y avait 12 candidats à Laval et 30 au total), les électeurs mayennais ont choisi la clarté : à gauche on a voulu confirmer le résultat de l’élection présidentielle et donner une majorité à François Hollande ; à droite on a voté UMP ou centre. Les autres candidats ne dépassent jamais les 10% qu’il s’agisse du maire de Pré-en-Pail Yves Cortes, des écologistes, du Front national (en progression) ou du Front de gauche.

Dimanche prochain, les électeurs de la circonscription de Laval et de Château-Gontier seront à nouveau appelés à voter. L’abstention qui était de 40% dimanche  sera t-elle moins forte ? Sans doute pas. L’élection de Guillaume Garot est vraisemblable à Laval, même si, il y a 5 ans, on avait assisté à une surprise avec la défaite de François d’Aubert. Dans le sud Mayenne, si les reports de voix s’effectuent régulièrement, Guillaume Chevrollier pourrait devenir le nouveau député ; prudence dans le pronostic car en 2007, l’élection de Marc Bernier au deuxième tour avait été difficile.

S’il en était ainsi, la Mayenne se retrouverait avec deux députés de droite et un de gauche, ce qui correspond finalement assez bien à sa physionomie politique générale. 

 

Cet article est le 45ème paru sur ce blog dans la catégorie Législatives 2007-2012

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans Législatives 2007-2012
commenter cet article
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 23:53

Deux candidats quasi élus et cinq autres en ballotage

 

Le résultat global, le 10 juin, des candidats aux élections législatives estampillés « majorité présidentielle » est une bonne base en vue du second tour le 17 juin. Le président de la République et le Premier ministre ont la quasi certitude d’avoir une majorité parlementaire à l’Assemblée nationale à l’issue de ce second tour qui en précisera l’ampleur.

Le Mouvement Républicain et Citoyen a sa part dans ce succès. Jean-Luc Laurent, son président, dans le Val-de-Marne et Christian Hutin, vice-président, dans le Nord (le seul sortant MRC), sont quasi certains d’être élus.

Cinq autres candidats MRC, qui étaient aussi soutenus par le PS, sont en ballotage plutôt favorable. Marie-Françoise Bechtel, 1ère vice-présidente, dans l’Aisne, Catherine Coutard dans la Drôme, Etienne Butzbach dans le Territoire de Belfort, Julien Landfried dans les Hauts-de-Seine et Ladislas Polski dans le Var, sont qualifiés pour le 2ème tour avec de bonnes chances d’être élus.

 

Voir Législatives 2012: les résultats des candidats MRC (1er tour)

Le Mouvement Républicain et Citoyen présentait une soixantaine de candidats au premier tour des élections législatives du 10 juin 2012, dont 9 avec le soutien du PS. Voici leurs résultats (source : Ministère de l’Intérieur).

Les résultats des candidats d'union MRC-PS

Circonscription

Candidat

Voix

% exprimés

2nd tour

Aisne 4e (#circo0204)

Marie-Françoise Bechtel

10 073

23,37%

qualifiée

Alpes-Maritimes 7e (#circo0607)

Eric Martin

10 769

21,24%

 

Drôme 2e (#circo2602)

Catherine Coutard

17 020

32,90%

qualifiée

Nord 13e (#circo5913)

Christian Hutin

22 564

47,87%

qualifié

Oise 6e (#circo6006)

Jean-Pierre Cossin

8 855

20,49%

 

Var 7e (#circo8307)

Ladislas Polski

15 266

27,27%

qualifié

Territoire-de-Belfort 2e (#circo9002)

Etienne Butzbach

8 403

29,99%

qualifié

Hauts-de-Seine 13e (#circo9213)

Julien Landfried

15 753

29,03%

qualifié

Val-de-Marne 10e (#circo9410)

Jean-Luc Laurent

10 810

33,33%

qualifié

 

Voir aussi Bastien Faudot (MRC) : Les Français ont choisi la cohérence

Chevènement appelle au désistement "partout" pour le candidat de gauche le mieux placé

"Il faut donner une majorité au président" - Entretien de Jean-Pierre Chevènement à Var Matin, vendredi 8 juin 2012.

 

Rappel : Législatives 2012 : le MRC, composante républicaine de la majorité - 7 juin 2012 

 

Cet article est le 44ème paru sur ce blog dans la catégorie Législatives 2007-2012

 

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans Législatives 2007-2012
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 22:52

L’UMP risque de perdre le siège du Sud Mayenne

 

A deux jours du premier tour, les intentions de vote mettent la gauche en tête les 10 et 17 juin (voir Législatives 2012 : le MRC, composante républicaine de la majorité - 7 juin 2012).

Nous allons compléter les éléments décrits précédemment concernant l’ouest de la France et, notamment, la Mayenne (voir Législatives 2012 en Mayenne et Pays de la Loire à 7 jours du 1er tour - 3 juin 2012). 

 

Législatives. Les douze points chauds dans l’Ouest (Ouest-France, 7 juin)

Dissidences à gauche, divisions à droite, rivalités au centre… La bataille des législatives s’annonce rude dans plusieurs des circonscriptions normandes, bretonnes et ligériennes.

  

Basse-Normandie

Calvados 14 (Bayeux) : la droite est divisée, la gauche aussi. L’accord EELV-PS réservant la circonscription du Bessin à l’écologiste Isabelle Attard n’a pas été respecté par le socialiste Jean-Pierre Lavisse, qui est candidat.

Manche 50 (Coutances) : l’UMP est divisée, ce qui donne des chances à la gauche (le premier secrétaire du PS, Stéphane Travert).

Orne 61 (Flers) : la succession de Sylvia Bassot (UMP) s’annonce délicate. Le maire PS de Flers est candidat, n’ayant pas accepté l’accord EELV-PS attribuant cette circonscription à l’écologiste Omar Ayad.

Bretagne

Finistère 29 (Châteaulin) : cette circonscription a voté à 59 % pour Hollande le 6 mai. Richard Ferrant (PS) peut la faire basculer à gauche si Christian Troadec (divers gauche) se désiste en sa faveur.

Ille-et-Vilaine 35 (Saint-Malo) : la succession du maire de St-Malo (ex-UMP) est incertaine pour la droite car deux adjoints au maire sont candidats. La gauche pourrait en profiter mais elle est, elle aussi, divisée (un candidat PS et un candidat PRG).

Côtes-d’Armor 22 (Loudéac) : dans ce département, champion de l’Ouest en faveur de Hollande le 6 mai, il ne manque qu’une circonscription au PS sur les cinq. Loïc Cauret, maire PS de Lamballe est, à nouveau, candidat face à Marc Le Fur (UMP).

Morbihan 56 (Ploërmel) : François Guéant (UMP), fils de l’ancien ministre de l’Intérieur, veut la place du sortant, qui ne se représente pas, mais soutient son ancien suppléant (Alliance centriste). La gauche peut l’emporter mais elle est divisée entre Paul Molac, candidat d’union, et Charles-Edouard Fichet, socialiste qui n’a pas accepté l’accord national.

Pays de la Loire

Loire-Atlantique 44 (Châteaubriant) : Le candidat PS Yves Daniel pourrait l’emporter face au député sortant Michel Hunault (Nouveau Centre), bien implanté.

Maine-et-Loire 49 (Angers) : division à droite (le sortant UMP Hervé de Charette face à André Martin, soutenu par l’UMP 49) et division à gauche (la candidate écologiste Marianne Prodhomme, soutenue par le PS, face à l’ex-premier secrétaire du PS, Serge Bardy). Triangulaire possible au second tour.

Mayenne 53 (Château-Gontier) : ce bastion gaulliste UMP (de Gastines, puis Bernier) du Sud Mayenne est menacé car Guillaume Chevrollier (UMP) affronte deux candidats centristes installés, Philippe Henry et Elisabeth Doineau. La gauche ne peut pas rivaliser.

Sarthe 72 (Sablé) : dans la 4ème circonscription (celle de François Fillon depuis 1981), le socialiste Stéphane Le Foll met son poste de ministre de l’agriculture en jeu, face à Marc Joulaud, remplaçant de Fillon depuis deux mandats.

Vendée 85 (Luçon) : un vrai duel dans le Sud Vendée entre le député sortant MPF Dominique Souchet (divers droite) et son prédécesseur à l’Assemblée, Joël Sarlot (UMP). Cela pourrait profiter au candidat PS Hugues Fourage.

 

Pour en savoir plus sur les trois circonscriptions de la Mayenne

            1ère circonscription : Duel à l'UMP face au député sortant socialiste  (Ouest-France, 5 juin)

            2ème circonscription : Sud-Mayenne : la fin du règne gaulliste (OF, 6 juin)

            3ème circonscription : 7 candidats pour faire trembler Yannick Favennec (OF, 7 juin)

 

Pour plus d’informations

 

Ces ministres qui jouent leur avenir
Jean-Marc Ayrault et 24 membres de son gouvernement sont candidats aux élections législatives, dimanche 10 juin, dans des circonscriptions où François Hollande est arrivé en tête le 6 mai, mais parfois de justesse. Le Premier ministre l’a annoncé : les perdants devront quitter le gouvernement.
Lire la suite (Acteurs publics n° 496, 7 juin 2012)

 

Retrouvez tous les candidats aux élections législatives
6 611 candidats sont en lice pour les élections législatives des 10 et 17 juin. Retrouvez leur nom et leur étiquette politique en cliquant ici (recherche par région, département et commune).
Lire la suite (Acteurs publics n° 497, 8 juin 2012)

 

Cet article est le 43ème paru sur ce blog dans la catégorie Législatives 2007-2012

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans Législatives 2007-2012
commenter cet article
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 23:20

Les intentions de vote sont favorables à la gauche

 

La presse s’obstine à passer sous silence le fait que le Mouvement Républicain et Citoyen est l’une des composantes de la majorité présidentielle. Il a passé un accord politique et électoral avec le PS aux élections législatives (voir Législatives 2012 : l'accord PS-MRC entre en application sur le terrain - 22 mars 2012). 

 

Cet accord pourrait permettre l’élection de quelques députés MRC (entre deux et quatre selon la projection en sièges réalisée par Ipsos et publiée par Radio France, France TV et Le Monde le 5 juin - Source : Direct Matin 6 juin). « Alors que la majorité absolue est 289 sièges, l’UMP n’en remporterait qu’entre 209 et 255, auxquels il faut ajouter une dizaine pour le Nouveau Centre et les radicaux. De son côté, le PS devrait se situer entre 249 et 291 sièges (…). EELV est crédité de 17 à 23 sièges, le PRG de 14 à 16 et le MRC de 2 à 4. Quant au Front de gauche, il obtiendrait de 21 à 23 sièges. Le total de gauche se situerait entre 303 et 357 députés. Enfin, le Modem et le FN sont tous deux crédités de 0 à 3 députés ».

En métropole, le PS présente 456 candidats dont 138 sont députés sortants, ses partenaires (EELV, PRG, MRC, DVG) en présentent 114.

Voir Législatives : la gauche majoritaire (sondage Ipsos), Aurélie Marcireau, 6 juin)

 

Voir aussi les différents sondages : Législatives 2012 - Intentions de vote 

Le PS en position de décrocher la majorité absolue à l'Assemblée (Les Echos, 7 juin)

Élections législatives françaises de 2012 - Wikipédia

 

Voici la liste des candidats MRC (9 candidats d’union MRC-PS et 55 MRC autonomes)

Législatives 2012: la liste des candidats MRC

Les candidats d'union MRC-PS

  • 6e circonscription des Alpes-Maritimes (#circo0607) : Eric Martin

Les candidats MRC

  • 1ere circonscription des Alpes de Haute-Provence (#circo0401): Hubert Cabassut
  • 7e circonscription des Bouches de Rhône (#circo1307): Pierre Bonnet
  • 2e circonscription du Calvados (#circo1402): Driss Anhichem
  • 6e circonscription du Calvados (#circo1406): Serge Lèzement
  • 3e circonscription de Charente-Maritime (#circo1703): Serge Maupouet
  • 5e circonscription du Doubs(#circo2505): Renée Rémy
  • 1ere circonscription du Gard (#circo3001): Fatima Rag El Hassi
  • 10e circonscription de Gironde (#circo3310): François Mas
  • 10e circonscription de l'Isère (#circo3810): Eric Glaume
  • 5e circonscription de Loire-Atlantique (#circo4405): Jean-François Lajeunesse
  • 7e circonscription du Maine-et-Loire (#circo4907): Daniel Salé
  • 7e circonscription du Pas-de-Calais (#circo6207): Philippe Blet
  • 1ere circonscription du Puy-de-Dôme (#circo6301): Monique Bonnet
  • 3e circonscription du Puy-de-Dôme (#circo6303): Philippe Gorce
  • 3e circonscription des Pyrénées-Orientales (#circo6603): Ahmed Sobban
  • 5e circonscription du Haut-Rhin (#circo6805): Bastien Faudot
  • 9e circonscription du Rhône (#circo6909): Dominique Vial
  • 7e circonscription de Paris (#circo7507): Bruno Moschetto
  • 9e circonscription de Paris (#circo7509): Grégory Auda
  • 10e circonscription de Paris (#circo7510): Philippe Navarre
  • 11e circonscription de Paris (#circo7511): Marianne Picard
  • 13e circonscription de Paris (#circo7513): Fabien Manhes
  • 5e circonscription de Seine-Maritime (#circo7605): Yohann Duval
  • 2e circonscription de Seine-et-Marne (#circo7702): David Dupré
  • 9e circonscription de Seine-et-Marne (#circo7702): Nadine Lopes
  • 2e circonscription de la Somme (#circo8002): Jacques Goffinon
  • 5e circonscription de l'Essonne (#circo9105): Paul Loridant
  • 3e circonscription des Hauts-de-Seine (#circo9203): Aimée Gourdol
  • 2e circonscription de Seine-Saint-Denis (#circo9302): Françoise Marguerite-Barbeito
  • 7e circonscription de Seine-Saint-Denis (#circo9307): Béatrice Desmartin
  • 11e circonscription de Seine-Saint-Denis (#circo9311): Daniel Kpodé
  • 5e circonscription du Val-de-Marne (#circo9405): Marc Badel
  • 6e circonscription du Val-de-Marne (#circo9406): Laurent Muraro
  • 8e circonscription du Val-de-Marne (#circo9408): Arthur Riedacker

 Cet article est le 42ème paru sur ce blog dans la catégorie Législatives 2007-2012

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans Législatives 2007-2012
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 22:01

Une circonscription vedette : la 4ème de la Sarthe avec Le Foll

 

Contrairement à l’élection présidentielle, qui est unique avec une seule circonscription, la France, les Élections législatives françaises sont multiples, avec des cas de figure très variables selon les 577 circonscriptions. Les électeurs perçoivent plus difficilement l’enjeu qui, globalement, est pourtant tout aussi important puisqu’il s’agit d’élire les 577 députés à l’Assemblée nationale et donner au président de la République une majorité pour mettre en œuvre ses engagements (voir Les ministres du gouvernement Hollande-Ayrault ont signé une charte - 17 mai 2012).

 

La mobilisation électorale (le taux de participation), les 10 et 17 juin 2012, sera nettement plus faible que lors de l’élection présidentielle, ce qui aura des effets sur la composition de l’Assemblée nationale.

Selon « Sondages en France », la tendance de l’électorat à voter majoritairement à gauche est en passe d’être confirmée à l’occasion de ces élections législatives - voir Législatives 2012 - Intentions de vote aux élections - mais la majorité sera probablement restreinte et le PS ne pourra en disposer seul. Voir Stéphane Le Foll : «Les sondages n'annoncent pas une vague rose»  (Le Parisien, 3 juin).

 

Comment se présente la situation électorale

dans les cinq départements des Pays de la Loire ?

 

Ouest-France, le quotidien régional (Bretagne, Pays de la Loire, Basse-Normandie), a titré, dans son édition datée des 26-27 mai 2012, « Législatives : 30 circonscriptions, 322 candidats » et a présenté « Les députés qui ne repartent pas, les circonscriptions qui peuvent basculer ». Résumé.

Loire-Atlantique (44)

Ce département qui compte, avec Nantes, la principale ville de la Région, rassemble à lui seul le tiers de la population régionale. Parmi les 10 députés sortants, 6 sont à gauche (dont Jean-Marc Ayrault à Nantes-Saint-Herblain) et 4 à droite. Pas de changement de cet équilibre en perspective (111 candidats). A suivre tout particulièrement, la 1ère circonscription où le sortant est l’écologiste François de Rugy. Il est à nouveau candidat, avec un suppléant PS.

Maine-et-Loire (49)

Fin de la dynastie Narquin-Bachelot, élue de père en fille depuis 1968. Roselyne n’est pas candidate. Son ancien suppléant aura des difficultés à se faire élire. Sur les 7 circonscriptions (78 candidats), 6 sortants appartiennent à la droite. Marc Goua (PS, Angers-Trélazé) restera-t-il isolé ? La circonscription Angers-Mauges (sortant Hervé de Charette) est la plus déroutante, avec de nombreuses dissidences (dont Serge Bardy, ancien premier secrétaire fédéral PS).

Sarthe (72)

Cinq circonscriptions (51 candidats), dont 4 à droite et une seule à gauche (PS, Marietta Karamanli, Le Mans-Bouloire, la 2ème). Deux points chauds : la 3ème (La Flèche-Saint-Calais, le PS soutient un Vert ; le maire de La Flèche, Guy-Michel Chauveau, est dissident) et la 4ème (Le Mans-Sablé-sur-Sarthe) où François Fillon est sortant, son suppléant étant candidat face à Stéphane Le Foll, le nouveau ministre de l’agriculture, qui a besoin de conquérir ce siège pour rester au gouvernement, selon la règle édictée par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

Vendée (85)

Les 5 sortants (52 candidats) sont à droite, UMP ou MPF (villiériste) et se représentent, sauf dans la 1ère circonscription. Le président du Département, Bruno Retailleau, a rompu avec le président du MPF, Philippe de Villiers. La division à droite pourrait bénéficier à Sylviane Bulteau (PS) dans la 2ème circonscription et à Hugues Fourage dans la 5ème (Sud Vendée).

 

En Mayenne (53), la seule incertitude est dans la 2ème circonscription (Sud Mayenne)

 

Dans la Première circonscription de la Mayenne, Guillaume Garot (PS), maire de Laval, se représente avec de bonnes chances d’être réélu.

Laval. La première circonscription, de Laval aux Avaloirs  (Ouest-France, 29 mai 2012)

 

Dans la Deuxième circonscription de la Mayenne (Château-Gontier), le sortant Marc Bernier (UMP, proche de Villepin) n’est pas candidat. Il soutient l’UMP Guillaume Chevrollier, qui aura fort à faire avec ses deux concurrents de centre droit : Elisabeth Doineau (Alliance centriste) et Philippe Henry, indépendant. Les deux sont dans la majorité du président du Conseil général, le sénateur Jean Arthuis. La gauche risque d’être écartée du 2ème tour.

Sud-Mayenne. La 2ème circonscription, rurale et urbaine à la fois  (Ouest-France, 1er juin)

 

Dans la Troisième circonscription de la Mayenne (Nord Mayenne), le député sortant UMP, Yannick Favennec, est solidement installé et se prépare à être réélu dès le 1er tour.

Nord-Mayenne. La 3e circonscription, rurale et entreprenante (Ouest-France, 25 mai)

 

Rappel : Législatives 2012 : la gauche veut gouverner, l'UMP a la tête ailleurs - 23 mai 2012 

 

Cet article est le 41ème paru sur ce blog dans la catégorie Législatives 2007-2012

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans Législatives 2007-2012
commenter cet article
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 23:48

Affirmer le caractère républicain de la majorité présidentielle

Le Mouvement Républicain et Citoyen (MRC) a signé un accord de législature avec le PS (voir le texte ici). Dans le cadre de cet accord, 9 candidats du MRC sont soutenus par le PS. Voir Le MRC est la composante républicaine de la majorité présidentielle - 27 mai 2012. 

D’autres candidats et candidates, soutenus par le MRC, se présentent avec l’accord du PS. Avec très peu de moyens financiers, ils ont le mérite d’affirmer les idées du MRC, au sein de la majorité présidentielle. Je vais en citer quelques-uns ; chacun pourra faire connaissance avec eux grâce aux liens.

 

En Loire-Atlantique, le MRC 44 présente trois candidats : Christine Meyer (1ère circonscription), Jean-François Lajeunesse (5ème) et Bruno Chevalier (6ème). Voir :

Elections législatives de 2012 (Bruno Chevalier et les deux autres candidats)

Pourquoi je serai candidate aux élections législatives - Le blog de Christine Meyer 

Jean-François Lajeunesse

 

Dans le Maine-et-Loire, Daniel Salé est candidat dans la 7ème circonscription (49).

 

Dans le Calvados, Serge Lézement est candidat dans la 6ème circonscription (14).

 

En Charente-Maritime, Serge MAUPOUET est candidat dans la 3ème circonscription (17) et Alexandrine WENTA-MORVAN est sa suppléante.

 

En Seine-Maritime, Yohann Duval est candidat dans la 5ème circonscription 76

Voir aussi Yohann Duval - Mes articles sélectionnés par le Nouvel Observateur)

En Seine-et-Marne, Nadine Lopes est candidate dans la 9ème circonscription 77. Son site de campagne : http://www.nadinelopes.fr.

Marie Soubie-Llado est candidate dans la 10ème circonscription. Voir MRC Seine & Marne 

 

En Isère, Les candidats du MRC aux élections législatives en Isère sont Eléonore Perrier (3ème circonscription 38 - voir Pourquoi je suis candidate ?), Eric Glaume (10ème) et Hervé Nifenecker (2ème).

 

Dans les Bouches-du-Rhône, Cédric Matthews et Pierre Bonnet sont candidats dans la 6ème et la 7ème circonscriptions. Voir Législatives Matthews et la conférence de presse législatives MRC Marseille

 

Dans les Pyrénées Orientales, Atika El Bourimi est candidate dans la 1ère circonscription (66).

Voir le Site Internet d'Atika El Bourimi 

 

Dans la Haute-Garonne, Thierry COTELLE est candidat dans la 9ème circonscription (31), avec le soutien de militants PS, qui sont en désaccord avec la décision de leur parti de « parachuter » Christophe Borgel.

 

Cet article est le 40ème paru sur ce blog dans la catégorie Législatives 2007-2012

 

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans Législatives 2007-2012
commenter cet article
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 23:53

Les législatives 2012 : reprendre en mains notre avenir

 

Le Mouvement Républicain et Citoyen (MRC) a signé un accord de législature avec le PS (voir le texte ici). Il est la force républicaine de la majorité présidentielle.

Dans le cadre de cet accord, 9 candidats du MRC sont soutenus par le PS.

Voici la liste de ces candidats d'union. Voir Législatives 2012: les candidats d'union MRC-PS

 

Marie-Françoise Bechtel: 4e circonscription de l'Aisne - Visitez son site de campagne

 

Etienne Butzbach: 2e circonscription Territoire-de-Belfort - Visitez son site de campagne

 

Jean-Pierre Cossin: 6e circonscription de l'Oise - Visitez son site de campagne

 

Catherine Coutard: 2e circonscription de la Drôme - Visitez son site de campagne

 

Christian Hutin: 13e circonscription du Nord - Visitez son site de campagne

 

Julien Landfried: 13e circonscription des Hauts-de-Seine - Visitez son site de campagne

Jean-Luc Laurent: 10e circonscription du Val de Marne - Visitez son site de campagne

Eric Martin: 7e circonscription des Alpes-Maritimes - Visitez son site de campagne

Ladislas Polski: 7e circonscription du Var - Visitez son site de campagne

Rappel : Législatives 2012 : candidats en Mayenne, candidats MRC en France - 21 mai 2012 

Législatives 2012 : la gauche veut gouverner, l'UMP a la tête ailleurs - 23 mai 2012 

 

Le MRC souhaite être représenté dans le gouvernement qui sera composé après les élections législatives. Jean-Pierre Chevènement a regretté qu’il n’en soit pas ainsi dans le gouvernement actuel.

Voir "Il ne faut rien cacher au peuple" (Entretien de Jean-Pierre Chevènement à l'Express paru dans l'édition du 23 mai 2012).

 

Cet article est le 39ème paru sur ce blog dans la catégorie Législatives 2007-2012

 

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans Législatives 2007-2012
commenter cet article