Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 17:24

Les syndicats, moins unis, à la croisée des chemins

 

1er-mai-2009-a-Laval-003-T.jpgCe 1er mai était un mutant. Rien à voir avec la grippe, à première vue. Et, pourtant, le pouvoir politique pourrait bien être confronté à un virus social, dont il aura du mal à se défaire.

 

Un mutant, parce que, hier, ce n’était pas un 1er mai traditionnel. D’ailleurs, en Mayenne, il n’y avait pas de manifestation le 1er mai (sauf en 2002, mais il y avait des raisons particulières, liées au contexte électoral, entre les deux tours de l’élection présidentielle).

 

Un mutant, parce que ce 1er mai était dans la continuité des mobilisations sociales des 29 janvier et 19 mars (voir 1er mai pour une politique fondée sur la justice et la solidarité - 29 avril 2009). Mais il n’avait pas la tonicité de ces dernières. C’était le début d’un long week-end, ce qui n’est pas favorable à la mobilisation.

 

Le quotidien Ouest-France, ce 2 mai, a probablement surestimé la participation à Laval :

De 4 000 à 4 500 personnes pour un 1er mai revendicatif

Lire également la page nationale de OF : La crise dope le traditionnel rendez-vous du 1er Mai.

 

En Mayenne (voir photo), il manquait l’une des huit centrales syndicales. Force Ouvrière avait refusé de s’y associer, considérant qu’une procession tous les deux mois ne peut faire plier le gouvernement et le patronat. A noter que cette absence touchait une quarantaine de départements, mais, pas Paris. La position de FO avait été indiquée par son secrétaire général, Jean-Claude Mailly, le 1er mai, sur le site de Marianne Mailly veut la grève générale mais rejette le NPA.

 

Au niveau national, dès hier soir, le site Rue89 révélait 1er Mai: plus de monde qu'en 2008, moins que le 19 mars.

 

Ce qui était confirmé par Libération, ce 2 mai. François Wenz-Dumas considère que la mobilisation en demi-teinte pourrait infléchir la stratégie des syndicats. Voir Un 1er Mai moins historique qu’espéré.

 

L’Humanité, ce 2 mai, affirme Premier mai : la force de l'unité et Le Monde voit plus loin La rentrée, véritable échéance pour la crise sociale.

 

La suite ?

« Les syndicats se retrouveront lundi pour en discuter. Un avenir délicat, après déjà trois manifestations unitaires réussies : 29 janvier, 19 mars et 1er mai, qui n'ont pas fait beaucoup ciller le gouvernement » (Ouest-France).


« Solidaires et FO prônent une journée de grève générale et de manifestations en semaine, en mai ou en juin. La FSU n’est pas contre, mais propose aussi une grande manifestation nationale un week-end. Les cinq autres ne veulent pas de la grève générale, et pourraient donc reprendre cette idée d’une manifestation unique un week-end. Personne en tout cas ne veut prendre le risque de voir une nouvelle journée d’action sur le modèle des trois précédentes mobiliser moins que ce 1er mai 2009 » (Libération).


Cet article est le 53ème paru sur ce blog dans la catégorie Travail Economie
.

Partager cet article
Repost0

commentaires