Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles RÉCents

29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 21:31

La République des peuples, alternative au néolibéralisme

 

Il est encore possible de s’inscrire auprès du MRC, en vue de participer à l’université d’été à Toulouse les 5 et 6 septembre 2009 (voir Le programme de l'université d'été du Mouvement Républicain et Citoyen).

 

Ce programme avait été présenté sur ce blog le 20 juillet (voir L'université d'été du MRC aura lieu à Toulouse les 5 et 6 septembre). Les modifications concernent les intervenants.

 

A noter que Jean-Pierre Chevènement, président du MRC et de la Fondation Res Publica, est intervenu, cet après-midi, à l’invitation du Parti socialiste, lors de son université d’été à La Rochelle (voir Jean-Pierre Chevènement invité de l'Université d'été du Parti socialiste à la Rochelle samedi 29 août).

 

Il a plaidé pour que la gauche se rassemble autour de l’idée d’une République des peuples (voir la dépêche AFP parue ce 29 août) :

 

Chevènement à La Rochelle défend une "République des peuples"


Jean-Pierre Chevènement, président du Mouvement républicain et citoyen (MRC), a appelé samedi à un débat sans concession entre partis de gauche et défendu la création d'une "République des peuples" comme alternative au "libéralisme mondialisé", s'exprimant pour la première fois devant les militants socialistes à La Rochelle.

"Trois ans avant 2012, il faut savoir s'il y aura une alternative", a-t-il souligné lors d'un débat à l'université d'été de La Rochelle, aux côtés de Bertrand Delanoë et Cécile Duflot (Verts) et face à la première secrétaire du PS Martine Aubry et l'ancien Premier ministre Pierre Mauroy, assis au premier rang.

Rappelant que lui-même et Pierre Mauroy étaient au Congrès d'Epinay en 1971 aux côtés de François Mitterrand mais avec des positions divergentes, il a relevé que "cela prouve qu'on n'a pas besoin d'être forcément d'accord pour travailler ensemble!".

Le sénateur a "soutenu la nécessité d'un débat entre les partis de gauche, exigeant, rigoureux, sans concession, sans polémique excessive". Selon lui, "l'alternative n'est pas entre le capitalisme et la social-démocratie", mais entre "le libéralisme mondialisé et une République des peuples" (…)
 
 

Cet article est le 37ème paru sur ce blog dans la catégorie MRC national.

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Les citations, telles que transmises par la dépêche AFP, sont bien senties. Le Che a toujours le sens de la formule, et il a rappelé l'essentiel : "République", "peuples", "débat exigeant", "alternative [pour] 2012". Les éléments de base pour toute réflexion.L'important, ici, est peut-être déjà que JPC ait été invité à s'exprimer. Avoir une tribune, c'est toujours positif. Mais il faudra sans doute attendre un peu pour mesurer quel impact ses propos ont pu avoir.L'université d'été du MRC, à Toulouse, sera importante pour voir où nous en sommes, en termes d'affluence, de positionnement et d'influence.
Répondre