Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

26 juillet 2015 7 26 /07 /juillet /2015 12:15

 

La motion 3 veut la synthèse générale et un changement de pratique du MRC

 

Le congrès 2015 du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC) a eu lieu à Paris les 13 et 14 juin 2015. De nombreux articles ont été publiés sur le blog du MRC 53 concernant ce congrès. Voir, notamment (rubrique MRC national) :

- 16 mai 2015 : Congrès MRC 2015 : le 1er congrès non piloté par JP Chevènement

- 21 mai 2015 : Congrès MRC 2015 : les adhérents votent pour l'une des trois motions

- 24 mai 2015 : Congrès MRC 2015 : résumé des motions pour le vote des adhérents

- 24 juillet 2015 : Le congrès 2015 du MRC, le premier sans Jean-Pierre Chevènement

- 25 juillet 2015 : Congrès MRC 2015 : présentation de la motion 3 (Hugo Prod'homme)

Voici le texte de l'intervention de Michel Sorin, lors du débat l'après-midi du 13 juin, au nom de la motion Le Courage d'Avancer (motion 3), dont il était l'un principaux signataires, avec Hugo Prod'homme et Jean-Pierre Lettron.

Bonjour à tous !

La motion 3 est le produit de deux initiatives. Nous avions deux projets de motion qui ont été fusionnés, à l'initiative de Jacques Declosmenil, militant de la Manche, qui nous a transmis un projet que nous avons adopté, avec quelques retouches.

C'est cela, la motion 3 : la rencontre volontaire de deux équipes militantes. Et le résultat est excellent. Nous avons une combinaison de jeunes avec des militants qui ont plus d'expérience politique. Nous communiquons et décidons collectivement, avec le souci de l'efficacité.

Maintenant, nous avons atteint nos premiers objectifs mais il reste l'essentiel : une synthèse dynamique et opérationnelle qui fasse du MRC un mouvement républicain et citoyen, le parti de l'alternative républicaine qui fonde son action sur l'intervention des citoyens et la coopération entre organisations politiques, syndicales et associatives, comités de citoyens, etc.

Et tout cela avec l'objectif de redresser le pays. Nous ne pourrons le faire que tous ensemble, avec ce que nous pouvons apporter, les uns et les autres, qui est complémentaire.

Tous ensemble, cela signifie les trois motions en présence. Mais il est vrai que cela n'a rien d'évident.

Nous avons deux exigences :

- Vis-à-vis de la motion 1, nous voulons un changement dans le mode d'organisation et de décision. Nous l'avions demandé dès le congrès 2010, sans être entendus. La situation est différente aujourd'hui, nous n'avons plus le choix. Il faut aller de l'avant. Ayons le courage d'avancer en décidant de nous organiser autrement, plus collectivement et plus efficacement.

- Vis-à-vis de la motion 2, nous lui demandons de ne pas faire l'erreur qui serait de ne pas vouloir la synthèse. Ce congrès restera historique, Jean-Pierre Chevènement ayant décidé de s'éloigner du MRC, comme il l'a écrit dans son message au congrès lu ce matin par Claude Nicolet. Par conséquent, le MRC a une raison supplémentaire d'affirmer son existence en démontrant son utilité politique.

Sachons valoriser au mieux ce qui a été réalisé autour de Jean-Pierre Chevènement depuis 50 ans. En 1971, le CERES a contribué à changer en profondeur la nature et l'action de la gauche. Aujourd'hui, le MRC a le potentiel pour faire de même. Encore faut-il en prendre les moyens.

Dans les deux ans qui viennent, nous devons préparer activement le rassemblement politique de la gauche afin de rendre effective l'alternative républicaine et citoyenne que notre pays attend et dont il a besoin. L'alternative s'entend face à la politique libérale en vigueur depuis 1983. L'alternative républicaine ne se limite pas à un changement de majorité droite-gauche comme cela s'est produit dans le passé, pour faire la même politique, dont le pays ne veut pas.

Le MRC est en situation pour inventer avec les citoyens le projet social républicain adapté à notre temps. Un projet ambitieux et rassembleur ouvrant des perspectives d'avenir pour la France.

Concrètement, il nous faut procéder tout à fait différemment de notre pratique habituelle. C'est en confrontant le logiciel Chevènement aux citoyens que nous ferons des propositions concrètes concernant nos conceptions de la République (République sociale), de la démocratie (démocratie républicaine et citoyenne) et de la gauche (gauche républicaine). Concilier République et gauche, comme le voulait Jaurès.

Bref, nous devons remettre à plat la politique et la faire vivre au niveau des citoyens. Cela ne se fera que si nous sommes acteurs au sein de la direction qui sera élue demain, sur proposition du président. Notre décision de faire ou non la synthèse sera fonction de ce qui nous sera proposé. Jean-Luc, tu dois nous considérer comme des associés. C'est à toi de décider.

Merci de votre attention.

Cet article est le 172ème paru sur ce blog dans la catégorie MRC national

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel SORIN - dans MRC national
commenter cet article

commentaires