Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles RÉCents

17 juillet 2006 1 17 /07 /juillet /2006 17:25

Bernard TEPER est l'un des deux conférenciers de la rencontre CIVIQ le 20 avril 2006 à Laval

Bernard TEPER, 58 ans, consultant en stratégie de communication, président national de l'UFAL.

Co-animateur des Etats généraux de la santé et de l'assurance-maladie (EGSAM), coordonnateur national d'ATTAC pour la santé et la sécurité sociale.

Ancien maire-adjoint d'une ville de 85000 habitants, chargé de l'Urbanisme et des travaux.

 L'UFAL : un mouvement d'éducation populaire laïque et familial, tourné vers l'action.

 

 

 :L’UFAL (Union des Familles Laïques) est une association qui rassemble dans toute la France tous ceux qui lient la nécessité du combat laïque et du combat social. Elle mène des campagnes thématiques dans différents domaines : laïcité, féminisme et laïcité, santé et protection sociale, services publics, solidarité, consommation, intégration dans la société du handicap, lutte contre les inégalités sociales, etc.

L’UFAL est membre du Collège des fondateurs d'ATTAC, adhérente à l'UNAF, travaille à engager des solidarités avec les mouvements laïques et féministes sur toute la planète.

est membre du Collège des fondateurs d'ATTAC, adhérente à l'UNAF, travaille à engager des solidarités avec les mouvements laïques et féministes sur toute la planète.

Elle est régulièrement auditionnée par les pouvoirs publics (Conférence de la famille, commissions parlementaires, etc...).

Elle est à l'initiative de la campagne pour la loi contre les signes religieux à l'école, du 15 mars 2004, lancée par une tribune dans Libération le 6 mai 2003 et d'une façon générale porte en elle dans ses actions des réponses laïques et républicaines aux questions posées par les mouvements sociaux.

 Son objectif est de constituer des équipes d'éducation populaire laïque dans toutes les sous-préfectures et préfectures de France dans les 100 départements français d'ici la fin de la décennie. C'est bien parti pour cela !

Partager cet article
Repost0

commentaires