Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles RÉCents

30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 23:52

Un parachutage parisien mal préparé par l’administration

 

Un groupe de 14 adolescents de Seine-Saint-Denis, arrivés en novembre dans un collège en Mayenne, dans le cadre de la rééducation scolaire, personne n’en aurait parlé dans la presse s’il n’y avait eu cette bagarre entre eux et des élèves du collège Volney, situé juste à côté (voir Chatel : l'incident de Craon «justifie» les établissements de réinsertion).

 

Jusqu’à présent, Craon (Mayenne) était une petite ville d’un grand calme (voir Bienvenue sur le site de la ville de Craon), célèbre par Le château de Craon et par l’Hippodromeet les courses de chevaux.

 

Cette ville était celle d’un ancien maire, le docteur Faligant, qui était l’assistant de ma mère à ma naissance à la maternité de l’hôpital de Craon. Il était aussi l’oncle de Marie-Louise, épouse de Robert Buron qui a été une personnalité politique, parachutée de Paris pour les élections législatives de 1945, devenue très influente en Mayenne et au niveau national.

 

Lu dans la presse

 

De la cité à la Mayenne : « Ces gosses ne sont pas méchants » (Rue89, Zineb Dryef, 30 novembre)

Plongée dans l'ERS de Craon, établissement pour élèves difficiles, où une bagarre entre collégiens a été exploitée par le FN.  

 

Etablissement de réinsertion scolaire de Craon : sortie de crise (l'étudiant, 17 novembre)

 

Après la bagarre qui avait éclaté entre les élèves de l'ERS (Établissement de réinsertion scolaire) et ceux du collège Volney de Craon (Mayenne), les enseignants avaient exercé leur droit de retrait et les parents ne souhaitaient plus y envoyer leurs enfants. Leurs revendications pour le maintien de l’ERS dans de meilleures conditions, ont été entendues. L’ambition est désormais d’en faire réellement un établissement de « réinsertion scolaire ».

 

Réinsertion scolaire : Luc Chatel corrige sa copie (Ouest-France, 23 novembre)

Pas question, pour le ministre, de fermer les nouveaux Établissements de réinsertion scolaire, les ERS. Ils accueillent des collégiens perturbateurs. Aujourd'hui, c'est l'opération dernière chance...

 

Cet article est le 23ème paru sur ce blog dans la catégorie L'école.

Partager cet article
Repost0

commentaires