Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 21:36

L’Europe a besoin de retrouver confiance dans ses nations

 

Après la sortie de son livre le 16 octobre (voir 1914-2014 : l'Europe sortie de l'histoire?), Jean-Pierre Chevènement  a répondu aux sollicitations des médias. Voici les liens, qui sont sur son site.

- France Info mercredi 15 octobre 2013. Il répondait aux questions d'Olivier de Lagarde.

Voir "Il faut repenser l'Europe aux dimensions du siècle qui vient"

 

- France 5 « C à dire » mercredi 16 octobre 2013. Il répondait aux questions d'Axel de Tarlé.

Voir "Il faut complètement rebattre les cartes de l'Europe"

 

- BFM TV 19h, mercredi 16 octobre 2013. Il répondait aux questions de Ruth Elkrief.

Voir "François Hollande doit faire davantage appel au patriotisme des français"

 

- I-télé, jeudi 17 octobre 2013 avec Bruce Toussaint.

Voir "Nous vivons en permanence sous la dictature de l'émotion"

 

- Public Sénat, 22h, jeudi 17 octobre 2013. Il répondait aux questions de Sonia Mabrouk.

Voir "Je refuse la loi du mensonge triomphant"

 

- Radio Classique et LCI vendredi 18 octobre 2013. Il répondait aux questions de Guillaume Durand.  

Voir "La monnaie unique est un tonneau des Danaïdes"

 

- France Culture "Une fois pour toutes", samedi 19 octobre 2013. Il répondait aux questions de Dominique Souchier.

Voir "Les nations européennes ne voulaient pas la guerre, elles étaient pour la paix"

 

Chevènement Le Mans 280111 002 TExtrait du livre 1914-2014 : l'Europe sortie de l'histoire? (p 340-341, les deux dernières pages).

 

(…) La France souffre aujourd’hui d’une sorte de dépression collective mais l’Histoire montre qu’il est des moments, rares, que le destin réserve à ceux qu’il aime - le kaïros grec - où la vision d’un grand rôle peut rencontrer le caractère d’une vieille nation. Ensemble les peuples européens peuvent redevenir les acteurs de leur histoire : y a-t-il vision plus mobilisatrice pour nos pays, notamment pour la France et pour l’Allemagne, si elles ont la sagesse de le comprendre ?

 

La République tient la France debout

 

L’Histoire fournit maints exemples de nations qui furent grandes mais se sont accommodées d’un ensommeillement sans retour. Elles sont sorties de l’Histoire.

 

La France pourrait se résigner à n’être plus qu’une destination touristique. Pour que cela devienne irréversible, il faudrait que pareille évolution se fasse doucement, presque insensiblement. Le statu quo s’y prête. Mais je m’élève instinctivement contre cette hypothèse. La conscience de ce que notre Histoire a de singulier depuis la Révolution française, et plus encore, l’exigence que requiert sa continuation, se sont certes largement effacées de l’esprit public, mais je sais que se poursuit la lutte héroïque de jeunes enseignants désireux de transmettre à la jeunesse à la fois la connaissance et l’exigence.

 

Ce destin en peau de chagrin n’a, pour la France, rien d’inéluctable. Un siècle après avoir « sauté dans le noir », les peuples européens et la France, nation politique au premier chef, peuvent revenir dans l’Histoire.

 

Tout au long des siècles, la France a donné maints exemples de renouveau. Confrontée à tant de nations conquérantes, la France ne se souviendra pas seulement qu’elle a été, elle aussi, il n’y a pas si longtemps, une grande nation. Elle saura inventer un projet à la mesure du siècle qui vient : celui d’une « Europe européenne » que lui fixait, de manière prémonitoire, le général de Gaulle, au début des années 1960, alors que les conditions étaient encore loin d’en être réunies.

 

Une France forte est nécessaire à l’équilibre de l’Europe tout entière, dans toutes ses composantes. Si elle sait le comprendre, il lui reste encore un destin à conquérir. Je crois l’avoir montré de manière argumentée. Et c’est la République qui, une nouvelle fois, pourra remettre la France dans le lot des peuples qui font l’Histoire. Car la France ne se définit pas par l’ethnie, la culture ou je ne sais quelle « identité », par définition chose évolutive. Elle se définit par la politique, c’est-à-dire par une citoyenneté active, bref à travers un projet rassembleur.

Il y a cent ans, la France a failli périr dans une guerre dont le sens profond pourtant lui échappait : c’était loin d’être d’abord - nous l’avons vu - une guerre franco-allemande. Mais la République la tenait debout. Ceux qui combattaient pour elle, dans ce qu’ils croyaient être, comme Péguy, la « dernière des guerres », lui ont permis de ne pas sombrer.

 

La République saura-t-elle aujourd’hui redresser la France pour aider l’Europe à ne pas tourner le dos aux valeurs d’égalité, de citoyenneté et de droit ? Non pas pour reconquérir une hégémonie qui désormais ne lui appartient plus, encore moins pour cautionner un occidentalisme condamné, mais pour devenir, dans un monde polarisé entre les Etats-Unis et la Chine, une vaste confédération de peuples libres, faisant vivre l’héritage des Lumières.

En redevenant acteurs de leur destin, les peuples européens pourraient éprouver le sentiment d’avoir enfin, tous ensemble et sans s’être reniés, « gagné la paix », enrayé la spirale de leur déclin et d’avoir ainsi surmonté la terrible histoire commencée en août 1914.

 

Sur son blog, on peut lire aussi la Présentation du livre par Jean-Pierre Chevènement

 

Rappel : 1914-2014 : l'Europe sortie de l'histoire, nouveau livre de Chevènement - 21 sept. 2013

Chevènement : plan du livre "1914-2014 : l'Europe sortie de l'histoire?" - 6 oct. 2013

L'Europe sortie de l'Histoire : dans son livre, Chevènement le montre - 15 oct. 2013 

 

Cet article est le 175ème paru sur ce blog dans la catégorie CHEVENEMENT

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel SORIN - dans CHEVENEMENT
commenter cet article

commentaires