Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs, qui n'est plus membre du MRC depuis 2015. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En 2022, le MRC est devenu membre de la Fédération de la Gauche Républicaine avec quatre autres organisations politiques.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles RÉCents

23 juillet 2024 2 23 /07 /juillet /2024 22:21

Une militante de gauche, chargée des finances de la mairie de Paris

 

La gauche unie au sein du Nouveau Front Populaire (NFP) a créé l'évènement ce 23 juillet, un peu avant l'intervention du président de la République à la télévision, en annonçant un accord des quatre composantes (insoumis, socialistes, écologistes et communistes) sur le nom de Lucie Castets pour être appelée à Matignon en tant que Première ministre par le président de la République. Voici ce que le service politique du Nouvel observateur a écrit ce 23 juillet à ce sujet.

 

 

Portrait  Les partis de l’alliance de gauche ont fini par s’entendre pour proposer le nom de cette jeune énarque, directrice des finances à la maire de Paris, pour le poste de Premier ministre.

Ils y sont finalement parvenus, à quelques heures de l’ultimatum fixé par le PS et quelques minutes avant l’intervention du Président de la République qui espérait imposer une « trêve politique ». Les partis alliés au sein du Nouveau Front populaire se sont accordés ce mardi 23 juillet sur le nom d’une femme inconnue du grand public, Lucie Castets, comme candidate pour Matignon. Une proposition qu’elle dit accepter « en toute humilité mais avec beaucoup de conviction » auprès de l’AFP. C’est donc un visage neuf - et jeune - de la société civile, avec une forte expérience mais en dehors des appareils politiques, qui a permis de sortir de l’ornière et du bras de fer entre socialistes et insoumis. Son profil ? Une haute fonctionnaire - elle est directrice des finances de la mairie de Paris - engagée pour la défense des services publics, un thème qui fait consensus à gauche et au cœur des préoccupations des Français.

 

Elle a en effet cofondé et est co porte-parole du collectif Nos services publics avec Arnaud Bontemps. « On s’est rencontré lors réunions de fonctionnaires engagés, dans des salons en 2017, puis on a écrit des tribunes, puis monté ce collectif en 2021 », explique au « Nouvel Obs » Arnaud Bontemps. Elle a dénoncé ces dernières années le recours abusif aux cabinets de conseils, notamment McKinsey, révélé par une enquête du « Nouvel Obs », arguant que l’Etat se déshabillait et perdait des compétences. On l’a notamment vue, calme et cash, tenir tête au ministre de la fonction publique Stanislas Guérini sur un plateau de France 5 en 2022, dénonçant la suppression de 180 000 fonctionnaires d’Etat en douze ans. Tous ceux qui s’intéressent à la défense de ce sujet connaissent sa détermination et son infatigable engagement à gauche. Lucie Castets fait partie de ces énarques qui ont fait le choix de s’organiser dans un collectif, prenant le risque de sortir de la réserve traditionnelle des fonctionnaires. Dans « Alternatives économiques », elle a notamment signé une tribune en 2023, « Qu’attend-on pour agir ? ». Dans le podcast diffusé par le « Nouvel Obs », « On n’a pas tout essayé « , elle imagine des solutions nouvelles pour la gauche. Elle est également un des piliers du Festival des idées, qui chaque année fait débattre la société civile et les politiques à gauche.

« Personne n’a le sentiment de ne pas s’y retrouver »

« Les partis l’ont choisie parce qu’elle incarne des valeurs - l’émancipation, la défense des services publics - qui font consensus, explique Saïd Benmouffok, conseiller de la mairie de Paris, professeur de philosophie et chroniqueur au “Nouvel Obs”. Elle n’est pas la plus connue, mais elle coche beaucoup de cases : c’est une femme, elle vient de la société civile, elle est ancrée à gauche, et en termes de sérieux, on ne trouve pas mieux : elle vient de Bercy et est directrice des finances de la ville de Paris. Personne n’a le sentiment de ne pas s’y retrouver ». Au « Nouvel Obs », nous la connaissons bien : elle avait été l’une des chevilles ouvrières du conclave que nous avions organisé, en 2021, visant à « réconcilier les gauches irréconciliables » sur les sujets qui fâchent (laïcité, discriminations, intersectionnalité, racisme d’Etat, réunions non mixtes, universalisme, etc). Une bonne préparation pour ce qui l’attendrait en cas d’arrivée à la tête d’un gouvernement NFP…

 

C’est le PS qui, après l’avoir auditionnée en visio, a sorti son nom du chapeau cet après-midi, « considérant qu’elle pouvait faire consensus », rapporte Pierre Jouvet, secrétaire national, lors d’une ultime réunion des chefs de parti et alors que l’impasse semblait proche. La jeune femme avait participé à la campagne présidentielle d’Anne Hidalgo en 2022. Défenseuse de l’union de la gauche, un temps proche du courant de Martine Aubry au PS, elle s’est récemment rapprochée de Clémentine Autain et a également rencontré François Ruffin. « Ce que je peux dire, c’est qu’elle n’incarne aucun parti. Même si elle a pu avoir des engagements partisans par le passé, elle n’est pas là pour incarner une force du NFP plutôt qu’une autre », réagit auprès du « Nouvel Obs » l’insoumis Manuel Bompard, qui dit avoir repéré son nom il y a plusieurs semaines et échangé avec elle pendant les négociations à gauche. Contacté, l’ancien bras droit d’Anne Hidalgo à la mairie, Emmanuel Grégoire, explique que c’est lui qui l’a fait rentrer à la ville et loue « un des esprits les plus vifs » qu’il a rencontrés.

Un profil de « techno » engagée

Née à Caen de parents psychanalystes, Lucie Castets y a vécu jusqu’à ses 18 ans. Diplômée de Sciences Po et de la London School of Economics, ancienne élève de l’ENA, elle a décroché son premier poste à la direction générale du Trésor avant de rejoindre Tracfin, la cellule antiblanchiment de Bercy, un autre de ses combats. Un CV qui crédibilise sa candidature. D’après ses amis, c’est aussi dans la vie privée une sportive, joueuse de foot, féministe et mère d’un enfant.

Ce profil de « techno » très engagée permet au NFP de sauver l’honneur et de sortir du récit de l’échec, qui commençait à lui coûter très cher dans l’opinion et auprès de ses électeurs. Il contre aussi un argument présidentiel : impossible de nommer la gauche, arrivée en tête aux législatives, puisqu’elle est incapable de se mettre d’accord sur un nom. Et surtout pas un Insoumis. Lucie Castets n’est pas encartée, ce qui est un avantage mais montre qu’elle est prête à se lancer sans capital politique. Invité à réagir sur ce nom mardi soir, Emmanuel Macron, invité du journal de France 2, n’a pas souhaité se prononcer sur cette candidature : « Le sujet n’est pas un nom donné par une formation politique.  »

Cet accord sur son nom ne règle cependant pas tout. Rien n’oblige le président de la République à la nommer et à l’Assemblée, la gauche n’a pas réussi à imposer son candidat à la présidence. Par ailleurs, les difficultés du NFP à s’accorder sur un chef de file montrent la tache qui attendrait Lucie Castets pour composer une équipe si elle arrivait à Matignon. Mais au moins, elle fait déjà consensus à gauche et c’est déjà un petit exploit.


 

Cet article est le 3354 ème sur le blog MRC 53 - le 85ème catégorie République Parlement

Article paru le 23 juillet 2024 sur http://mrc53.over-blog.com

Le Nouveau Front Populaire propose Lucie Castets Première ministre
Partager cet article
Repost0
10 juillet 2024 3 10 /07 /juillet /2024 14:36

C'est à la gauche de proposer une alternative aux politiques libérales

 

Les élections législativesanticipées - par décision du président de la République - ont rendu leur verdict le 7 juillet. Voir France Info, 8 juillet 2024 : CARTE. Résultats des élections législatives 2024 : découvrez les scores du second tour.

Les votes dans les 577 circonscriptions électorales débouchent sur une Assemblée nationale représentative des différentes sensibilités politiques. Voir Vie publique, 8 juillet : résultats et composition de la nouvelle Assemblée.


 

La Fédération de la Gauche Républicaine (FGR), constituée de la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC), de L'Engagement (fondé par Arnaud Montebourg) et des Radicaux de Gauche (LRDG), avait un seul candidat qualifié pour le second tour, Emmanuel Maurel (GRS).

Voir Le Parisien, 9 juillet : Val-d’Oise : après dix ans au Parlement européen, Emmanuel Maurel retrouve un mandat local. Et son entretien sur la chaîne CNews, 9 juillet : «Ceux qui font le pari que l'on n'arrivera pas à se mettre d'accord sur un Premier ministre et une équipe gouvernementale se trompent», affirme ce député du Nouveau Front populaire.


 

Le 9 juillet, le président du Mouvement Républicain et Citoyen, Thierry Cotelle, a publié ce communiqué de presse.

 

"Le MRC appelle le Président de la République à nommer un(e) premier(e) ministre capable d’incarner un espoir concret pour les couches populaires et pour l’ensemble du peuple français."

 

Au lendemain des élections législatives, le MRC salue le sursaut républicain de nos concitoyens ayant empêché l’extrême droite d’accéder au pouvoir. L’appel que nous avions lancé avec d’autres formations politiques mais aussi avec les plus grandes centrales syndicales a été entendu.

Ce sursaut doit maintenant s’accompagner par la mise en place d’un gouvernement dont le premier ministre doit être issu du groupe ayant atteint le plus grand nombre de députés et dont l’orientation sera résolument tournée vers plus de justice sociale tout en trouvant les leviers économiques souverains à l’application de cette politique.


 

C’est à la gauche de proposer cette alternative aux politiques libérales que nous combattons depuis des décennies. Augmenter le pouvoir d’achat, combattre efficacement le chômage de masse, créer des emplois justement rémunérés doit être la priorité pour un gouvernement attaché à retrouver la cohésion de notre communauté de citoyens. Celui-ci devra aussi garantir notre souveraineté dans des domaines vitaux et redonner concrètement du sens aux valeurs républicaines de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité.
 

Emmanuel Macron ne saurait contourner le désaveu que lui ont infligé ces élections par de méprisables combines politiciennes. Nous appelons donc le président de la République à nommer un(e) premier(re) ministre capable d’incarner un espoir concret pour les couches populaires et pour l’ensemble du peuple français. Le MRC sera alors un fervent soutien de cette politique pour que « Vive la République » !


 

Cet article est le 3353 ème sur le blog MRC 53 - le 84ème catégorie République Parlement

Article paru le 10 juillet 2024 sur http://mrc53.over-blog.com

Législatives 2024 : le Nouveau Front populaire en position majoritaire
Partager cet article
Repost0
4 juillet 2024 4 04 /07 /juillet /2024 22:08

La Gauche républicaine représentée par Emmanuel Maurel (Val-d'Oise)

 

Lors des discussions qui ont abouti à l'union électorale des socialistes, des communistes, des écologistes et des insoumis, pour un nouveau Front populaire, la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS) avait pu placer un candidat dans le contingent du PCF. Il s'agit d'Emmanuel Maurel dans la 3ème circonscription du Val-d'oise.

L'ancien député au Parlement européen (2014-2024) a une position favorable pour être élu le 7 juillet à l'Assemblée nationale. Arrivé en tête au 1er tour, il bénéficie du désistement de la députée sortante, Cécile Rilhac (majorité présidentielle), arrivée en 3ème position, derrière la candidate RN. Voir Législatives 2024 dans le Val-d'Oise : un duel entre le Nfp et le Rn dans la 3ème circonscription.


 

Parmi les autres partis, membres de la Fédération de la Gauche Républicaine, le Mouvement Républicain et Citoyen (MRC) a fait connaître le 1er juillet, par communiqué de presse, sa position sur le second tour.

Voir Législatives 2024 second tour 7 juillet : les recommandations du MRC.


 

L'Engagement, dont le président est Arnaud Montebourg, s'est exprimé le 4 juillet.

A la veille du deuxième tour d’élections législatives cruciales pour les Françaises et les Français, L’Engagement affirme que l’accession au pouvoir du bloc réactionnaire n’est pas une fatalité.

Au-delà des désistements républicains, un espoir se fait jour. A l'occasion du deuxième tour de ces élections législatives, une majorité alternative au Rassemblement National se profile et peut prendre forme autour d’un « pacte de gouvernement élargi » afin d'apaiser le pays et d’éviter une grave crise institutionnelle.

Le Nouveau Front Populaire a le mérite de poser les jalons d’un premier niveau de rassemblement. Le résultat du premier tour des élections législatives indique que ce rassemblement ne peut toutefois être majoritaire. Il s'agira de l’élargir et de compléter son programme afin de maximiser les conditions de réussite d’un futur gouvernement.

 Pas une voix ne doit manquer pour les candidats du Nouveau Front Populaire !

En toutes circonstances, votez et faites voter pour les candidats républicains !

 

Arnaud Montebourg, lui-même, a publié ce 4 juillet, un communiqué de presse personnel.

Bien que désengagé politiquement, les circonstances exceptionnelles qui agitent le pays me conduisent à devoir prendre position. J’appelle à titre personnel, et sans engager quiconque d’autre que moi-même, les citoyens à porter leurs suffrages sur tous les candidats alternatifs de tous les partis du centre, de gauche comme de droite opposés au Rassemblement National.

L’exigence de protection de nos libertés publiques, le respect du principe d’égalité entre tous sur le territoire national, les inquiétudes légitimes sur la dégradation de l’esprit de fraternité entre les Français doivent conduire chacun d’entre nous à faire des choix parfois éloignés ou contraires à nos convictions. Cette aptitude à s’entendre et s’unir par delà de lourdes divergences, à construire des compromis en commun est la force des grandes nations auxquelles nous appartenons encore. Utilisons ce moment difficile pour en faire l’apprentissage civique, précieux pour la construction de notre futur.

Cet article est le 3352 ème sur le blog MRC 53 - le 83ème catégorie République Parlement

Article paru le 04 juillet 2024 sur http://mrc53.over-blog.com

A l'issue du congrès du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC) le 1er avril 2023, Emmanuel Maurel (GRS) s'est exprimé au côté de Jean-Luc Laurent, président du MRC et de Thierry Cotelle, vice-président.

A l'issue du congrès du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC) le 1er avril 2023, Emmanuel Maurel (GRS) s'est exprimé au côté de Jean-Luc Laurent, président du MRC et de Thierry Cotelle, vice-président.

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2024 1 01 /07 /juillet /2024 16:23

Faire échouer la perspective de majorité absolue pour l'extrême droite

 

Les élections législatives 2024 ont rendu leur verdict de premier tour. Voir France Bleu tous les résultats du premier tour en Mayenne et Vie publique, au niveau national : Législatives 2024 : les résultats du premier tour.

Le Mouvement Républicain et Citoyen (MRC) a fait connaître sa position par communiqué de presse, signé de son président, Thierry Cotelle, ce 1er juillet.

 

"LE 7 JUILLET : SE MOBILISER POUR EMPÊCHER UNE MAJORITÉ D’EXTRÊME-DROITE"


 

Le Président de la République a été sévèrement désavoué, d’autant plus sévèrement que la participation a été forte, la plus forte depuis 1978.
 
La politique menée depuis 7 ans au détriment de ceux qui travaillent pour des salaires modestes comme de ceux qui cherchent désespérément un emploi a révulsé les Françaises et les Français. Le mépris affiché lors du mouvement des Gilets Jaunes comme lors de la vaste et pacifique mobilisation contre la réforme des retraites a fait monter la colère.
 
L’incapacité à incarner la République et faire vivre ses valeurs, à défendre notre souveraineté, à protéger et assurer la sécurité de tous a fini de désorienter et désespérer notre peuple.
 
En choisissant de dissoudre l’assemblée nationale, Emmanuel Macron a cyniquement ouvert la voie aux déchirements et au chaos.
 
Le 7 juillet nous devons faire échouer cette perspective et empêcher l’arrivée au pouvoir d’une majorité d’extrême droite.
 
Nous ne devons pas lâcher notre boussole, la République laïque et universaliste, la République sociale chère à Jean Jaurès.
 
Le 7 juillet aucune voix ne doit se porter sur les candidats du Rassemblement National et de ses alliés.
 
Nous appelons à soutenir partout les candidats les mieux placés pour l’emporter au deuxième tour face aux candidats de l’extrême-droite.


 

Rappel (25 juin) : Elections législatives 2024 : le MRC soutient les républicains de gauche


 

Cet article est le 3351 ème sur le blog MRC 53 - le 190ème, catégorie Gauche France

Article paru le 01 juillet 2024 sur http://mrc53.over-blog.com

Thierry Cotelle, conseiller régional d'Occitanie, président du Mouvement Républicain et Citoyen

Thierry Cotelle, conseiller régional d'Occitanie, président du Mouvement Républicain et Citoyen

Partager cet article
Repost0
27 juin 2024 4 27 /06 /juin /2024 17:15

Le candidat du Nouveau Front populaire face à la sortante MoDem et 4 autres candidats

 

Les élections des 577 députés français se feront les 30 juin et 7 juillet, suite à la dissolution de l'Assemblée nationale le 9 juin par le président de la République. Voir sur le site des services de l'Etat en Mayenne ce qui concerne les élections législatives 2024.

 

Voir aussi sur le site Wikipédia les Élections législatives de 2024 dans la Mayenne.

Et sur le site de France Bleu Mayenne le débat de la 2e circonscription de la Mayenne.

 

Guillaume Bouniol (Ouest-France, 25 juin) présente les candidats de la 2ème circonscription.

Voir Législatives 2024. Qui sont les six candidats dans la 2e circonscription de la Mayenne ?

 

Extraits concernant le candidat du Nouveau Front populaire.

Grégory Boisseau, membre d’Europe Écologie les Verts, se présente sous la bannière du Nouveau Front populaire. Ce médiateur de vie résidentielle pour un bailleur social a deux priorités : « Lutter contre le Rassemblement national et proposer une autre politique, ce que n’a pas su faire Emmanuel Macron. »

Le candidat de 45 ans s’était déjà présenté aux législatives de 2022 et s’était retrouvé au second tour face à Géraldine Bannier. Grégory Boisseau avait terminé avec 41,3 % des suffrages, contre 58,6 % pour la députée sortante.

 

Dans la 1ère circonscription de la Mayenne, Guillaume Garot (PS-NFP) a de fortes chances d'être réélu et, dans la 3ème, Yannick Favennec (Horizons-Ensemble), encore plus. La 2ème est, donc, celle où il y a le plus de candidats et d'incertitude en ce qui concerne le résultat.


 

Cet article est le 3350 ème sur le blog MRC 53 - le 82ème catégorie République Parlement

Article paru le 27 juin 2024 sur http://mrc53.over-blog.com

Elections législatives 2024 dans la 2ème circonscription de la Mayenne
Partager cet article
Repost0
26 juin 2024 3 26 /06 /juin /2024 15:40

Une réponse positive aux mouvements sociaux et syndicaux de ces dernières années


 

ReSPUBLICA, journal du "réseau de la gauche républicaine, laïque, écologique et sociale", a pris position, le 23 juin, sur le vote aux élections législatives.

 

 

Nous saluons la réalisation de l’accord entre toutes les formations de gauche de LFI à Place publique en passant par le PCF, le PS et les Écologistes… C’était une attente minimale de toutes les personnes attachées à construire la République sociale et laïque.

Le contrat de législature approuvé par les États-majors des forces de gauche apporte une réponse positive à tous les mouvements sociaux et syndicaux de ces dernières années, à la crise agricole dans le contexte de la nécessaire transition écologique, à la question de la souveraineté alimentaire, industrielle et sanitaire, à la réhabilitation des services publics sabordés par le macronisme depuis 2017, à la revendication de promotion des droits des travailleurs.

Les grandes lignes de ce contrat, sorte de programme commun de la gauche, sont éclairantes

Sans entrer dans le détail de cet accord, les grands axes reposent sur le développement des services publics, la hausse du pouvoir d’achat et du SMIC, le retour à la promotion des libertés publiques, la défense de l’environnement, l’action pour la paix, la lutte contre tous les racismes.

Ces grands axes programmatiques montrent une réelle volonté de prendre en compte les besoins et les attentes de l’ensemble des travailleurs qu’ils soient salariés, indépendants, artisans, qu’ils soient travailleurs des villes ou des campagnes, des usines ou des services, des citadins ou des ruraux…

Les accords au sommet, importants, ne suffisent pas

Ne soyons pas naïfs. L’histoire nous a montré que les accords d’états-majors ne suffisent pas. Il faut la mobilisation de l’ensemble des actifs et retraités. Le Front populaire de 1936 et le Conseil national de la Résistance n’avaient pas inscrit au programme les avancées sociales qui ont été obtenues. Ce sont les grèves qui ont touché tout le pays en 1936 qui ont assuré le conquis social des congés payés et la réduction hebdomadaire du temps de travail. C’est la mobilisation des travailleurs qui a permis les nationalisations, les lois travail, la mise en place de la Sécurité sociale sous le gouvernement issu du CNR et son programme « Les Jours heureux. »

C’est pourquoi nous appelons à la création de Comités locaux transpartisans non seulement pour contrer le RN, mais aussi et surtout pour la démocratie sociale sur les lieux de travail et en dehors, pour porter les revendications sociales, laïques, démocratiques et écologiques et gagner la bataille culturelle sur ces sujets.

Le faux-nez social du RN

Malgré son opération de séduction et de ripolinage de son image, le RN a montré par ses votes qu’il était antisocial et proche du néolibéralisme. Ainsi, il n’est plus question de revenir sur la réforme asociale des retraites du gouvernement Macron.

Rappelons encore que le programme du RN propage explicitement ou implicitement la discrimination à l’égard de personnes ou de groupes de personnes en raison de leur origine, de leur ethnie ou de leur religion supposée. Cela est fondamentalement contraire aux valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité ainsi qu’au principe de laïcité de notre République.

Le RN s’est, en réalité, aligné sur la politique du gouvernement, comme sur la fiscalité, en refusant de rétablir l’ISF, de conditionner les aides aux entreprises ou de taxer les superprofits.

Ce n’est pas ainsi que pourra être réenchanté le projet d’une gauche authentique et ce n’est pas cela qui pourra donner envie aux citoyens.

La constitution du « Nouveau Front populaire » et les « coups bas »

La direction de LFI n’a pas trouvé mieux que de profiter de l’agrément des candidatures uniques pour écarter les députés sortants qui avaient émis des critiques à l’égard de la stratégie de Jean-Luc Mélenchon, du refus de qualifier le Hamas de mouvement terroriste. Il s’agit, entre autres, d’Alexis Corbière, de Hendrik Davi, de Raquel Garrido, de Frédéric Mathieu et de Danielle Simonnet. Nous partageons la position, très critique à l’égard de cette décision, de François Ruffin pour qui «Les “purgés” doivent être soutenus. Et l’accord doit tenir. »Cette décision porte un coup dur quant à l’avenir de la gauche. Sacrifier l’avenir de la France sur des petits enjeux d’appareil est particulièrement indigne et méprisant à l’égard des électeurs. Certes, le vocabulaire adéquat devrait être utilisé à la place de « purges » qui rappelle les heures sombres staliniennes celui de « mise à l’écart ». Ces mises à l’écart résultent d’un mode de fonctionnement ou d’organisation pour le moins peu démocratiques.

 

Au-delà de ces querelles intestines, votons Nouveau Front populaire

Dépassons ces mauvaises querelles et règlements de compte et œuvrons à la victoire du Nouveau Front populaire les 30 juin et 7 juillet. Par la suite, quels que soient les résultats électoraux, il faudra s’atteler à reconstruire une gauche authentique dans un esprit « jauressien » en partant de la base et de comités locaux.

 

 

Pour information, voir l'article précédent sur ce blog : le MRC soutient les républicains de gauche


 

Cet article est le 3349 ème sur le blog MRC 53 - le 190ème, catégorie Gauche France

Article paru le 26 juin 2024 sur http://mrc53.over-blog.com

Elections législatives 2024 : ReSPUBLICA vote Nouveau Front Populaire
Partager cet article
Repost0
25 juin 2024 2 25 /06 /juin /2024 15:24

Pour un gouvernement qui redonne un espoir concret au peuple français

 

Le 30 juin et le 7 juillet, les citoyens français auront, par leur vote, la possibilité d'élire à l'Assemblée nationale une majorité de députés favorables à la mise en place d'un gouvernement républicain. Ne ratons pas collectivement cette occasion d'amorcer le retour d'une politique nationale prenant en compte les attentes des milieux populaires.

Voici le texte transmis à la presse le 24 juin et signé du président du Mouvement Républicain et Citoyen, Thierry Cotelle.


 

"Dès le 30 juin - Il faut contrer le RN et assurer la refondation républicaine de la Gauche"

A la suite des élections européennes donnant plus du double de voix à l’extrême droite qu’à la majorité sortante et après la décision du président de la République de dissoudre l’Assemblée nationale, le Mouvement Républicain et Citoyen a appelé au rassemblement de la Gauche autour des valeurs républicaines chères à Jaurès.
Nous avons exprimé au départ notre fort intérêt pour la perspective d’un nouveau Front Populaire. Cependant, l’accord d’union passé pour les élections législatives ne fait qu’une petite partie du chemin sur la voie de l’indispensable refondation républicaine de la Gauche. Indispensable, en effet, car condition sine qua non pour répondre aux défis du moment et assurer le soutien d’une large majorité de notre peuple.

 

  • Nous regrettons que ne soient pas relevés de façon prioritaire trois défis majeurs pour notre pays :

  • Assurer la cohésion de la communauté de citoyens que constitue le peuple français. Notre république est laïque, sociale et populaire ; elle est un creuset précieux auquel tous les Français sont attachés : c’est aussi parce qu’ils sentent l’exigence républicaine universaliste menacée que nos concitoyens sont en désarroi. Ils aspirent aussi légitimement à ce que l’État assure la sécurité de tous et toutes.

  • Faire de la ré-industrialisation la priorité nationale. Pour le plein emploi, pour notre souveraineté, pour notre indépendance, pour notre liberté, pour réduire drastiquement nos importations de produits manufacturés fabriqués avec de l’énergie carbonée (50% des gaz à effet de serre du pays) et pour financer la santé, la retraite, les services publics, l’École, la sécurité (police et justice), la défense…

  • Assurer une production énergétique indépendante dont les besoins vont être considérables dans les années à venir si nous voulons réellement lutter contre le réchauffement climatique et réindustrialiser. Cette production, décarbonée, ne pourra se faire sans le mix énergétique nucléaire-renouvelable.

     

  • Le programme du Nouveau Front Populaire comporte des orientations que le MRC approuve, notamment pour ce qui concerne le sauvetage des services publics, l’accès au logement et l’urgence de la préservation de notre modèle social républicain.
    Mais nous considérons que ce programme ne comprend pas les mesures de financement nécessaires pour permettre la revalorisation durable des salaires et la lutte contre le chômage de masse qui ronge notre pays depuis 50 ansLa relance par la demande est nécessaire pour permettre aux français de vivre dignement de leur travail. Toutefois, cela suppose une politique macro-économique radicalement différente reposant sur la ré-industrialisation, le renforcement de la productivité, l’indépendance énergétique, une profonde réforme fiscale, des projets ambitieux face au défi climatique et la protection du marché européen.

     

  • Nous combattrons tous ceux qui veulent affaiblir les valeurs républicaines que la gauche défend depuis deux siècles.  Nous combattrons donc fermement les héritiers d’un parti fondé notamment par des pétainistes et des néo-fascistes et nous combattrons aussi ceux qui attisent les communautarismes pour de cyniques raisons électoralistes.
     

  • Par conséquent, pour les élections législatives, le Mouvement Républicain et Citoyen n’a pas intégré l’accord d’union passé entre plusieurs partis.


    Le MRC appelle nos concitoyens à soutenir les candidats de la « gauche républicaine qui aime la France » présents lors de ce premier tour ou de se reporter sur des candidats de gauche républicains sincères portant sans ambiguïté nos idéaux de Liberté, d’Egalité, de Fraternité, de Laïcité et de Justice sociale.
    Nous continuons de penser qu’il y a un cap pour un gouvernement républicain qui redonne un espoir concret aux couches populaires et à l’ensemble du peuple français, contrairement à la politique menée depuis 7 ans par Emmanuel Macron.

Cet article est le 3348 ème sur le blog MRC 53 - le 189ème, catégorie Gauche France

Article paru le 25 juin 2024 sur http://mrc53.over-blog.com

Thierry Cotelle, président du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC)

Thierry Cotelle, président du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC)

Partager cet article
Repost0
12 juin 2024 3 12 /06 /juin /2024 14:27

Le MRC avance ses propositions prioritaires en réponse aux urgences

 

Le Mouvement Républicain et Citoyen a réagi à la décision de dissoudre l'Assemblée nationale en se prononçant pour une alternative républicaine.

Il avance maintenant dans la préparation des élections législatives - avec ses partenaires adhérents de la Fédération de la Gauche Républicaine - au côté du PCF, dans le prolongement de la campagne des élections européennes.

Les conditions sont réunies pour que les forces politiques de gauche se rassemblent en proposant des mesures à mettre en oeuvre dans les premiers mois du nouveau gouvernement. Voir, à ce sujet, cette vidéo de Public Sénat Vers un nouveau Front populaire.

 

Voici les propositions prioritaires du Mouvement Républicain et Citoyen (11 juin 2024).

 

Vers un Nouveau Front Populaire !

 

AVEC LA VOLONTÉ AFFICHÉE DEPUIS HIER SOIR DE CRÉER UN NOUVEAU FRONT POPULAIRE, LA GAUCHE VA DANS LE BON SENS. LE MOUVEMENT RÉPUBLICAIN ET CITOYEN S’ENGAGE SUR CE CHEMIN AVEC ESPÉRANCE.
CETTE VOLONTÉ DOIT MAINTENANT SE TRADUIRE EN PROPOSITIONS PRIORITAIRES POUR RÉPONDRE AUX URGENCES DU MOMENT ET À LA JUSTE COLÈRE DES FRANÇAISES ET DES FRANÇAIS.
  • ASSURER NOTRE INDÉPENDANCE ET DONC NOTRE LIBERTÉ

    • Porter une ré-industrialisation décarbonée

    • Développer un mix énergétique nucléaire – renouvelables

    • Assurer notre souveraineté alimentaire et un revenu digne aux agriculteurs

    • Organiser un protectionnisme social et environnemental aux frontières de l’Union Européenne

    • Porter un grand plan d’investissement dans les secteurs clés (médicaments, défense, rail, recherche, isolation des bâtiments…)

       

  • FAIRE VIVRE LES VALEURS RÉPUBLICAINES CHÈRES À JEAN JAURÈS

    • Garantir la liberté de conscience de toutes et tous grâce à la laïcité

    • Renforcer les services publics et l’hôpital pour plus d’Égalité

    • Renforcer la protection sociale (grand âge, soins…) pour plus de Fraternité

    • Abroger la dernière loi sur les retraites

    • Abandonner la réforme de l’assurance chômage

    • Augmenter les salaires des personnels soignants

    • Taxer les supers-profits et rétablir l’ISF 

    •  

  • CHANGER LA VIE AU QUOTIDIEN

    • Indexer les salaires sur l’inflation

    • Investir dans l’école publique au service de l’avenir de tous les enfants

    • Maintenir le pouvoir d’achat des foyers et l’emploi des artisans en contrôlant les factures énergétiques

    • Assurer la sécurité de chacune et chacun avec plus de policiers et de gendarmes de proximité, plus de juges et plus d’éducateurs

    • Permettre à chaque famille de trouver un logement correspondant à ses besoins et ses moyens

Cet article est le 3347 ème sur le blog MRC 53 - le 188ème, catégorie Gauche France

Article paru le 12 juin 2024 sur http://mrc53.over-blog.com

L'Assemblée nationale, dans l'attente des 577 députés français, qui seront élus les 30 juin et 7 juillet 2024.

L'Assemblée nationale, dans l'attente des 577 députés français, qui seront élus les 30 juin et 7 juillet 2024.

Partager cet article
Repost0
11 juin 2024 2 11 /06 /juin /2024 21:20

Appel au rassemblement de la gauche autour des idées de Jean Jaurès


Le 9 juin 2024, les élections européennes ont été favorables à l'extrême droite, la France se distinguant par l'ampleur du vote d'exaspération, provoquant la décision inattendue du président de la République, Emmanuel Macron, de dissoudre l'Assemblée nationale.

- En Mayenne, voir Ouest-France, 10 juin : Résultats des élections européennes 2024

- En France, voir France info : CARTE. Résultats des élections européennes 2024

- Au niveau européen, voir le site Toute l'Europe : Résultats des élections européennes 2024.

 

Réaction du président du Mouvement Républicain et Citoyen, 10 juin 2024.

 

Résultats Européennes 2024 - Réaction de Thierry Cotelle, Président du MRC

 

"Le score important des listes d’extrême-droite lors de ces élections européennes est le témoin de l’exaspération et de la colère des Français. Il montre l’ampleur de la crise démocratique que traverse notre pays.
 
En République, face à des désaveux de cet ampleur, on n’a jamais tort de redonner la parole au peuple. Emmanuel Macron a choisi de dissoudre l’Assemblée nationale et de précipiter de nouvelles élections en réduisant la campagne à trois petites semaines et en limitant ainsi le débat démocratique dont la France a besoin.
 
Pour contrer le Rassemblement National, le Mouvement Républicain et Citoyen appelle au rassemblement de la Gauche autour des valeurs républicaines chères à Jean Jaurès : Liberté, Égalité, Fraternité, Laïcité.

Pour notre part, nous sommes prêts à construire et à participer activement à cette alternative républicaine."

 

Cet article est le 3346 ème sur le blog MRC 53 - le 159ème, catégorie France et Europe

Article paru le 11 juin 2024 sur http://mrc53.over-blog.com

Thierry Cotelle, président du Mouvement Républicain et Citoyen

Thierry Cotelle, président du Mouvement Républicain et Citoyen

Partager cet article
Repost0
4 juin 2024 2 04 /06 /juin /2024 17:31

Dimanche 9 juin, reprenons la main en France et en Europe

 

Catherine Coutard, vice-présidente du Mouvement Républicain et Citoyen, appelle à voter pour Léon Deffontaines et la liste « Gauche unie pour le monde du travail – Reprenons la main en France et en Europe ». Avec ces arguments :

 

  - Vous trouvez que la Gauche est orpheline d’un courant au service du monde du travail - retraités et chômeurs compris, alors votez Léon Deffontaines.

  - Vous trouvez que la gauche est orpheline d’un courant fidèle aux valeurs républicaines dont la laïcité, alors votez Léon Deffontaines.

  - Vous avez voté NON en 2005 ou vous avez votez OUI en 2005 mais la suite vous a convaincu que la construction européenne est à réorienter radicalement, alors votez Léon Deffontaines.

  - Vous trouvez que Pierre Joxe, Arnaud Montebourg, Emmanuel Maurel, Marie-Noëlle Lienemann … sont plus socialistes que bien d’autres, encore membres du PS, alors votez Léon Deffontaines.

  - Vous voulez que votre voix pèse lourd, alors votez Léon Deffontaines, car en faisant passer la barre des 5% à la liste « Gauche unie pour le monde du travail - Reprenons la main en France et en Europe », c’est 5 à 6 députés d’un coup que vous prenez à la droite et l’extrême-droite alors que 1% de plus aux autres listes, ça ne fait qu’un député de plus…

 

ELECTIONS EUROPÉENNES DU 9 JUIN 2024 - LE MRC S'ENGAGE !


LE 9 JUIN VOTONS ET FAISONS VOTER « GAUCHE UNIE POUR LE MONDE DU TRAVAIL »

 

Pour le Mouvement Républicain et Citoyen, il faut choisir :

- Des députés capables d’obliger les institutions bruxelloises à respecter la volonté des peuples et la souveraineté des nations en s’opposant à la généralisation du vote à la majorité qualifiée comme à toute tentation de projet fédéral.

- Des députés capables de promouvoir une Europe des projets d’intérêt général et de refuser l’austérité à perpétuité.

- Des députés capables d’exiger le retour de la puissance publique pour soutenir le « made in France », les relocalisations, la ré-industrialisation décarbonée et afin d’assurer notre souveraineté dans les domaines vitaux.

- Des députés capables de garantir notre indépendance énergétique grâce au mix nucléaire-renouvelables et de s’opposer aux règles du marché européen de l’électricité qui plombent nos factures.

- Des députés capables de soutenir le rail et le fluvial contre les logiques délétères de la soi-disant libre concurrence et du tout route.

- Des députés capables de travailler à l’urgente transition écologique sans faire payer la note aux couches populaires.

- Des députés capables de protéger notre agriculture et la qualité de notre alimentation et de s’opposer aux traités de libre-échange tous azimuts.

- Des députés capables de refuser l’élargissement sans fin de l’Union Européenne et de mettre fin au dumping social.

- Des députés capables de protéger notre système de protection sociale et nos services publics contre les oukases de la Commission Européenne.

- Des députés capables de défendre l’exception culturelle en Europe et de tenir tête aux géants du net.

- Des députés capables de porter nos valeurs républicaines dont la Laïcité.

 

En un mot, des députées et députés au service de nos nations, de nos peuples et de leur avenir. Les premières semaines de campagne électorale nous ont permis d’être attentifs au contenu des programmes et aux convictions des candidates et candidats. Comme chaque citoyenne et chaque citoyen, nous sommes prêts à faire un choix.

Le Mouvement Républicain et Citoyen appelle à voter le 9 juin pour la liste « Reprendre la main en France et en Europe – Gauche unie pour le monde du travail » emmenée par Léon Deffontaines.

Les futurs députées et députés de cette liste rassemblant le PCF, la Gauche Républicaine et de nombreux syndicalistes sauront porter les engagements qui nous sont chers.


 

Le 9 juin, un seul tour, votons Léon Deffontaines !


 

Voir aussi (3 juin) : Européennes 2024 : Thierry Cotelle (MRC) appelle à voter "Gauche unie"


 

Cet article est le 3345 ème sur le blog MRC 53 - le 158ème, catégorie France et Europe

Article paru le 4 juin 2024 sur http://mrc53.over-blog.com

Le 31 mai, à Valence, Catherine Coutard avec Samia Jaber (à gauche), candidate sur la liste "Gauche unie pour le monde du travail"

Le 31 mai, à Valence, Catherine Coutard avec Samia Jaber (à gauche), candidate sur la liste "Gauche unie pour le monde du travail"

Partager cet article
Repost0