Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 19:12

 

Le cas exemplaire d'une agriculture de qualité, durable, économe et autonome

 

La ferme laitière du Chênot - sur la commune de Changé 53810, au nord immédiat de Laval - est ouverte le vendredi - de 15h à 19h - aux clients consommateurs et reçoit, sur demande, de nombreux groupes de visiteurs dans le cadre pédagogique (scolaire), culturel et touristique.

 

Référencée depuis quelques années en agriculture biologique, elle affirme bien haut le choix de la qualité, « des pâturages aux laitages ». Sa communication est claire :

- Ferme familiale traditionnelle (transmission intergénérationnelle),

- Volonté de « cohérence qualitative » (autonomie, traçabilité, certification bio AB),

- Production laitière entièrement à l'herbe (pâturage 300 jours/an et foin ventilé en grange),

- Démarche d'une Agriculture Durable (économe, écologique, éthique),

- Consomm'action locale (circuits courts, vente directe à la ferme, restauration collective, …),

- Réflexion environnementale (biodiversité, cycles naturels, énergies renouvelables, …),

- Volonté d'ouverture et de transparence (accueil de groupes scolaires, visites, stagiaires outre-mer, …).

 

Mickaël Lepage, le 8 novembre 2016* après-midi, accueille Bastien Faudot, élu du Territoire de Belfort et candidat du Mouvement républicain et citoyen à l'élection présidentielle, accompagné de quelques militants et responsables MRC en Mayenne (Gérard Beillard et Michel Sorin), Maine-et-Loire (Daniel Salé) et Calvados (Serge Lezement et André Vautier) et, aussi, du responsable « Projet » de sa campagne, Nicolas Gonzales.

 

* Voir Présidentielle : Bastien FAUDOT (MRC) en Mayenne le 8 novembre

Les articles de presse après la journée de Bastien Faudot en Mayenne

Présidentielle : Bastien Faudot (MRC) a été reçu par GYS en Mayenne

 

La présence à ses côtés de Michel Lepage, son père, prédécesseur et ancien associé, atteste qu'il s'agit bien d'une transmission familiale. Cela se renouvelle depuis près de 200 ans sur cette ferme. Après le retrait en 2013 de Michel et Mireille, parents de Mickaël, le travail sur l'exploitation est assuré par Mickaël et Elisabeth Lepage, conjoints (ils ont 4 enfants) et associés.

 

La philosophie générale

Ferme familiale à dimension humaine, transmission intergénérationnelle depuis 1830

Production laitière orientation qualitative

Démarche économe, écologique, éthique

Volonté d'ouverture et de transparence

 

Les engagements en matière d'énergie et d'environnement

- Préservation de la biodiversité (faune, flore), rôles multi-bénéfiques des prairies (eau, air, terre)

- 15 km de haies bocagères présentes, reconstitution du maillage bocager (300 m par an environ)

- Production énergie solaire (photovoltaïque), efficacité énergétique, réduction des gaz à effet de serre

- Développement mellifère (présence de ruches)

- 60 % de la surface en zone de captage, pression azotée inférieure à 60 unités d'azote/ha/an

- Certification Agriculture biologique, agrément sanitaire (lait, eau…)

 

Les grands principes

- Autonomie décisionnelle, fourragère, énergétique, protéique, économique, financière...

- Ecologie : préserver la biodiversité, respecter les cycles naturels, protéger les ressources du vivant

- Ethique : harmoniser les aspirations personnelles et les orientations professionnelles

- Cohérence : « des pâturages aux laitages », alimentation équilibrée et naturelle, enjeux santé, équité sociale…

 

Les informations glanées durant la visite

 

- Installation en 2000 en GAEC (Groupement agricole d'exploitation en commun) avec les parents, après avoir été salarié (conseil en élevage), sans ses parents depuis 2013.

 

- 48 vaches laitières (transition en cours de la race Brune des Alpes à la race Normande) et 12 génisses élevées/an pour le renouvellement du cheptel (pas de taureau).

 

- 95 ha, dont 80 ha d'herbe (50 hectares autour des bâtiments) et 10 ha de céréales. 125 % d'autonomie (réserves de fourrages pour faire face aux aléas climatiques).

 

- 300 000 litres de lait produit (6 250 l/vache/an), dont 85 % livrés à Lactalis (Lactel bio, 0,45 à 0,47 €/l) et 15 % valorisés par les circuits courts (vente directe à la ferme à 1 €/l, restauration collective à 0,90 €/l, …).

 

- Chiffre d'affaires annuel autour de 200 000 €. Revenu correct pour 2 actifs, dégageant suffisamment d'épargne pour les investissements.

 

- Synchronisation des cycles naturels du monde animal et du monde végétal : naissance des veaux en janvier pour aller sur les prairies au printemps.

 

- Le pâturage, c'est plus de simplicité, une meilleure santé des animaux, des coûts moins élevés. Système très peu intensif (un animal par hectare, 3 500 litres de lait /ha).

 

- Prairies composées d'une association graminées-légumineuses, ne recevant ni engrais chimiques ni pesticides. Le protoxyde d'azote des engrais chimiques intervient pour beaucoup dans l'émission de gaz à effet de serre. La fertilisation azotée est limitée à 60 unités d'azote/ha/an (zone de captage).

 

- Valorisation des céréales produites sur la ferme, très peu de concentrés achetés (300 kg par an). Le soja importé, ce sont des terres cultivées à l'étranger et beaucoup d'énergie pour le produire.

 

- Haute qualité nutritive du lait produit (peu d'acides gras saturés) lié au système herbe pâturée et foin ventilé (voir Ouest-France, 29 septembre 2013 : Au Gaec du Chênot, on sèche le foin en grange).

 

- Volonté de limiter autant que possible l'empreinte écologique : la ferme émet de l'énergie, même avant la production d'énergie solaire photovoltaïque.

 

- Un captage d'eau a été réalisé sur la ferme par une commune voisine (60 % de la ferme en zone protégée). Un forage permet de satisfaire les besoins en eau de l'exploitation.

 

Les engagements professionnels de Mickaël Lepage

 

Il est coprésident du CIVAM Bio, organisation de producteurs qui vise à promouvoir le bio en Mayenne. A ce titre, et aussi au titre du réseau de la Fédération Nationale de l'Agriculture Biologique, il rencontre les élus locaux autour des questions liées à la qualité de l'eau (Loire-Bretagne) et aux circuits courts (alimentation, restauration).

En France, il y a 5 % de la surface agricole en bio, soit 1,6 million d'hectares (ha).

Le prix du lait payé aux éleveurs, en dehors de la production bio, a baissé dangereusement, suite à la suppression des quotas laitiers par l'Union européenne pour des raisons liées au libéralisme de ses dirigeants. Il devrait être autour de 0,40 €/litre pour tenir compte des coûts de production. Or, il est en 2016 autour de 0,30 €/l, ce qui ne rémunère pas le travail des producteurs.

Les aides européennes sont liées à la surface d'exploitation. En moyenne, 20 000 € par ferme en Mayenne. Ici, 35 000 € pour deux actifs agricoles.

 

Les engagements professionnels de Michel Lepage

 

Depuis 11 ans, il est membre de l'association Solidarité Paysans 53 (président depuis 6 ans), composée de 33 bénévoles, répondant à l'appel d'agriculteurs en difficulté financière.

Michel, qui fut salarié à l'INRA pendant 13 ans dans l'Orne avant d'être agriculteur pendant 28 ans, a exercé de nombreuses responsabilités dans des associations de solidarité, mutualistes et syndicales (Confédération paysanne), notamment sur les questions liées au foncier (les terres agricoles). Il est actuellement membre de « Terre de liens » qui aide les installations d'agriculteurs en leur permettant d'acheter des terres grâce à l'épargne citoyenne.

 

Bastien Faudot, qui a passé de très bons moments au contact de cette remarquable famille paysanne, n'a pas manqué de remercier nos hôtes pour leur accueil et la qualité de la présentation qui a été faite de leurs activités.

 

Cet article est le 2944ème sur le blog MRC 53 - le 75ème, catégorie MRC 53 et Pays de la Loire

Bastien Faudot avec Mickaël Lepage devant le troupeau de vaches laitières, lors de la visite de la ferme du Chênot, le 8 novembre 2016

Bastien Faudot avec Mickaël Lepage devant le troupeau de vaches laitières, lors de la visite de la ferme du Chênot, le 8 novembre 2016

11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 23:48

 

Une entreprise industrielle de dimension mondiale implantée en Chine

 

GYS est une entreprise qui a dépassé les 50 ans mais qui, avec sa direction actuelle, n'aura que 20 ans en 2017. Située boulevard des Loges 53940 Saint-Berthevin, elle est devenue une entreprise de dimension mondiale, en tant que spécialiste des postes à souder, des chargeurs de batterie et des équipements de carrosserie, en relation contractuelle avec des constructeurs automobiles.

Voir L'Usine nouvelle, 6 octobre 2016 : Gys muscle son pôle industriel mayennais.

Et Ouest-France, 4 octobre 2016 : Près de Laval, Gys se développe et s'agrandit

 

C'est son président Nicolas Bouygues qui, le 8 novembre 2016 en matinée, a présenté son entreprise à Bastien Faudot, élu du Territoire de Belfort et candidat du Mouvement républicain et citoyen (MRC) à l'élection présidentielle.

Voir Présidentielle : Bastien FAUDOT (MRC) en Mayenne le 8 novembre

Les articles de presse après la journée de Bastien Faudot en Mayenne


 

Le chef d'entreprise, qui a transmis la direction opérationnelle de l'entreprise à son fils Bruno Bouygues, est fier de ce qui a été réalisé depuis 1997. L'effectif est passé de 48 personnes à 560, dont 370 en France, 100 en Chine, 50 en Allemagne, 25 en Grande-Bretagne et deux filiales produits sont installées en Italie et en Inde. Dimension mondiale et croissance de 10 % par an (les profits financent cette croissance de la production). Entreprise intégrée (tout est fabriqué par GYS).


 

Après avoir montré tous les ateliers à ses visiteurs (Michel Sorin, Gérard Beillard et Nicolas Gonzales accompagnaient Bastien Faudot), Nicolas Bouygues avait des compléments d'information à proposer dans son bureau.

- La diversification est bénéfique à l'entreprise car, si la croissance est limitée pour les chargeurs de batterie, il n'en va pas de même pour les équipements de carrosserie (réparation des véhicules accidentés) où GYS peut viser le tiers du marché mondial.

- Si l'intérêt du marché européen n'est pas contestable, le manque de protection et de contrôle rigoureux vis-à-vis des produits importés de Chine est fortement préjudiciable aux entreprises européennes. De nombreux concurrents dépérissent en raison de la concurrence chinoise. La comparaison des coûts de production en France et en Chine donne les résultats suivants (2015) :

. Coût de l'heure industrielle : 44,5 €/h en France, 8,6 €/h en Chine

. Taxes par heure productive : 5,7 €/h en France, 0 en Chine

. Transport : en Europe 2,5 %, en Chine 5,2 %

La Chine joue de sa monnaie, contrairement à l'Europe. Elle nous envoie de nombreux produits non conformes aux normes européennes, sans que l’État intervienne pour les détruire. L'Europe, c'est très bien mais elle devrait se protéger beaucoup plus. C'est le plus important. Le statut accordé à la Chine (le droit d'exporter sans taxes) est de la folie. Il y aura un effet balancier.

La Chine a copié la France. Elle a une main d'oeuvre bien éduquée. En Chine, sur un espace de 150 km sur 150 km, il y a plus d'industrie que dans toute la France. On trouve des fournisseurs pour tout, une prolifération de capacités industrielles. Nous avons 1 300 concurrents en Chine, dont environ 20 ont le niveau de qualité de GYS. Ce pays est un miroir aux alouettes. C'est difficile d'y rester.

Le marché français (65 millions d'habitants) est très insuffisant pour nous. Il y a 10 ans, nous avons installé des filiales à l'étranger (Allemagne, Angleterre). Le marché allemand est différent du français, mais la différence est encore plus grande avec le marché anglais. Notre marché domestique, c'est 240 millions d'habitants. Il en faudrait 350 millions (USA : 335, Chine : 1 500). Avoir la même monnaie facilite grandement les choses.

Nous sommes inquiets par rapport à la France. Il y a risque d'un coup de Trafalgar (syndicats, grèves…). Les pouvoirs publics suisses et allemands sont géniaux. La France est irrationnelle. L'Angleterre, c'est un problème.

Les Chinois sont fabuleux, très travailleurs, mais le comportement de l’État est matérialiste, il manque de respect. Le salaire pour les compagnons chinois est 600 € net par mois, moins de la moitié du salaire français. Mais leur pouvoir d'achat en Chine est le double de nos salariés.

- Les autres points qui méritent l'attention des responsables politiques sont les suivants :

. Multitude de taxes

           . Complexité administrative

           . Budget de fonctionnement du Comité d'entreprise

. Apprentis

Bastien Faudot exprime sa gratitude à l'égard de son hôte pour cette visite effectuée dans de très bonnes conditions et félicite Nicolas Bouygues au vu du développement de son entreprise.

Cet article est le 2943ème sur le blog MRC 53 - le 74ème, catégorie MRC 53 et Pays de la Loire

 

Bastien Faudot, Nicolas Gonzales et Michel Sorin avec Nicolas Bouygues, le 8 novembre 2016, lors de la visite de l'entreprise GYS à Saint-Berthevin (Mayenne)

Bastien Faudot, Nicolas Gonzales et Michel Sorin avec Nicolas Bouygues, le 8 novembre 2016, lors de la visite de l'entreprise GYS à Saint-Berthevin (Mayenne)

10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 19:09

 

Reconquérir la souveraineté nationale, sinon pas de politique de gauche

 

La presse a été présente à certains moments de la journée.

Voir Présidentielle : Bastien FAUDOT (MRC) en Mayenne le 8 novembre.

 

Le quotidien régional Ouest-France avait publié un article avant (le 7 novembre)...

Voir Bastien Faudot en Mayenne : entretien de Michel Sorin à Ouest-France

Puis après (10 novembre). En voici le contenu.

 

Bastien Faudot (MRC) en campagne en Mayenne

 

Après le Cotentin, en juillet, Bastien Faudot est venu sillonner les environs de Laval, mardi. Après avoir visité l'entreprise Gys et une exploitation agricole bio, le candidat du Mouvement républicain et citoyen (MRC) animait une réunion publique, suivie par quelques soutiens ou participants, parmi lesquels Aurélien Guillot, secrétaire départemental du PCF (Parti communiste français), et Philippe Serre, qui anime en Mayenne le comité de soutien au candidat Dupont-Aignan.

 

Bastien Faudot, en quête des 500 parrainages d'élus nécessaires pour se lancer dans la campagne de la Présidentielle, a détaillé ses propositions. Dont la mise en place d'une journée référendaire. «  Les politiques sont toujours suspectés de vouloir trahir les engagements pris pendant la campagne, fait-il remarquer. Pas besoin d'une VIème République. La Vème peut évoluer. Le référendum aurait lieu le 3ème week-end de septembre. On y aurait notamment recours si une pétition recueillait plus d'un million de signatures. »

 

L'hebdomadaire Le Courrier de la Mayenne a publié cet article le 10 novembre.

Bastien Faudot (MRC), candidat à la présidentielle

Bastien Faudot, 38 ans, est le candidat du Mouvement républicain et citoyen (MRC). Ce Belfortain, conseiller municipal d'opposition à Belfort et conseiller départemental, était en Mayenne le 8 novembre.

Ancien étudiant en philosophie, ancien chef de cabinet du maire du Kremlin-Bicêtre (94), il souhaite « sortir de l'Europe économique et monétaire. On doit reconquérir la souveraineté nationale, c'est-à-dire avoir un pouvoir sur notre monnaie, sur notre budget. Sans cela, il ne sera pas possible d'avoir des transformations sociales. Comment la Gauche peut les promettre sans disposer de ces outils ? ». Il constate « une rupture de confiance totale entre le citoyen et ses représentants. Comme lors du référendum contre le traité de Lisbonne, on piétine l'avis des citoyens. Si les référendums ne servent à rien, alors pourquoi organise-t-on des élections ? », interroge-t-il.

Fort de 180 promesses de parrainage sur les 500 obligatoires, ce Chevènementiste convaincu refuse « de participer à une primaire de la Gauche qui ne sera qu'une tactique pour appliquer une ligne libérale. Elle ne me convient pas ».

Bastien Faudot se rapprocherait « d'Arnaud Montebourg sur les questions économiques et de Manuel Valls sur la société ».

Cet article est le 2942ème sur le blog MRC 53 - le 73ème, catégorie MRC 53 et Pays de la Loire

Bastien Faudot, le 8 novembre 2016 à Laval en Mayenne, répondant aux questions des journalistes

Bastien Faudot, le 8 novembre 2016 à Laval en Mayenne, répondant aux questions des journalistes

7 novembre 2016 1 07 /11 /novembre /2016 20:28

 

Faire connaître le candidat MRC à l'élection présidentielle et son projet

 

 

Avant l'évènement que sera pour le MRC 53 la journée demain (voir Présidentielle : Bastien FAUDOT (MRC) en Mayenne le 8 novembre), le quotidien Ouest-France a publié - dans sa page départementale Pays de la Loire / Mayenne - un article, dont le contenu est reproduit, ci-après (avec correction d'une très petite erreur de date du congrès 2015 du MRC).

 

Le candidat Bastien Faudot en Mayenne

L'élu de Belfort prend le relais de Jean-Pierre Chevènement, figure historique du MRC. Il vient mardi présenter son programme et échanger avec les Mayennais.

 

Présidentielle 2017

Entretien

Michel Sorin, représentant régional et départemental du Mouvement républicain et citoyen (MRC), membre de l'équipe de campagne de Bastien Faudot, candidat à l'élection présidentielle.

 

Vous ne me connaissez pas, c'est ma force, déclare le candidat du MRC. Qui est Bastien Faudot ?

Il est né en 1978, il a fait des études de philosophie. Il est chef de file de l'opposition à Belfort, le fief de Jean-Pierre Chevènement. Avec Bastien Faudot, les conditions d'un renouveau de la gauche républicaine sont réunies.

 

Car Jean-Pierre Chevènement a quitté le MRC…

Nous étions associés au PS au cours des deux derniers quinquennats. Aujourd'hui, l'option libérale sans concession du couple Hollande-Valls relève du suicide électoral. Jean-Pierre Chevènement a toujours joué de son influence auprès des dirigeants du PS pour obtenir une inflexion de la ligne politique du parti. Il veut aujourd'hui garder sa liberté. Notre logiciel reste le même mais, à l'issue de notre congrès, en juin 2015, le MRC a clairement affirmé sa volonté de présenter un projet, un candidat.

 

Que vient chercher Bastien Faudot en Mayenne ?

Nous lui ferons découvrir la réalité économique du département, son industrie, son agriculture. Je souhaite qu'il puisse dialoguer avec les étudiants et les jeunes. Nous allons aussi tester notre argumentaire auprès des maires, pour obtenir des parrainages. Nous avons rassemblé environ 150 signatures. Il nous en faut beaucoup d'autres. Il présentera 15 idées neuves et cinq piliers pour reconstruire la Vème République, avec l'intervention des citoyens.

 

Des candidats en Mayenne pour les législatives ?

J'ai été candidat à toutes les élections depuis 2001. Je ne souhaite pas y retourner. Mon intention est de développer le projet. Convaincre pour que des candidats puissent le porter. Il finira par y avoir du monde, car le projet est bon.

 

Recueilli par Alan LE BLOA

 

Mardi 8 novembre, de 18h30 à 20h, réunion publique, salle Wehingen, La Poste, place de l'Europe à Saint-Berthevin. http://mrc53.over-blog.com/

 

Cet article est le 2941ème sur le blog MRC 53 - le 72ème, catégorie MRC 53 et Pays de la Loire

Bastien Faudot, le 24 septembre 2016 à Malakoff (92), lors de la réunion sur le projet (commission 3ème pilier)

Bastien Faudot, le 24 septembre 2016 à Malakoff (92), lors de la réunion sur le projet (commission 3ème pilier)

4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 19:05

 

Clôture de la journée par un rendez-vous citoyen à Saint-Berthevin

 

 

Le candidat du Mouvement Républicain et Citoyen sera en Mayenne le 8 novembre. Son temps sera réparti entre visites d'entreprises (industrielle et agricole), rencontres avec les élus et les journalistes, avant de se conclure par un rendez-vous citoyen en fin d'après-midi.

 

Déroulement de la journée :

Matinée

- Entre 10h et 11h45, visite d'une entreprise industrielle à Saint-Berthevin.

- Entre 12h et 13h, rencontre avec les représentants de la presse à Laval.

Après-midi

- De 14h30 à 16h30, visite d'une ferme en contact avec les consommateurs à Changé.

- De 17h à 18h15, rencontre avec les élus locaux à Saint-Berthevin.

- De 18h30 à 20h, rendez-vous citoyen pour un débat autour du projet du candidat « 15 idées neuves pour redresser la France », en focalisant sur le 3ème pilier, la nouvelle organisation économique et sociale permettant à tous de travailler. Ce sera à Saint-Berthevin, Place de l'Europe, Salle Wehingen (La Poste, entrée côté mairie).

 

Un projet qui repose sur cinq piliers : la démocratie, l'Europe, le travail, l’État, l'école

 

1- Un renouveau démocratique : Retour à l'esprit de la Vème République (septennat) avec des adaptations démocratiques (journée référendaire, réduction de l'emprise des technocrates dans la haute fonction publique).

 

2- Une coopérative des nations en Europe : Un profond changement dans l'esprit et l'organisation de l'Europe, avec adoption de mécanismes de coopération entre les nations (monnaie, projets, notamment) et suppression de la Commission.

 

3- Tous au travail ! Réduction du temps de travail sur l'ensemble de la vie dans le cadre de nouvelles dispositions mettant tous les actifs au travail afin de produire plus et mieux, collectivement.

 

4- L'autorité de l’État : Rôle de l’État, garant de la protection des citoyens, donnant du sens à la citoyenneté, la laïcité, la sécurité et la justice, mettant ainsi au premier plan les valeurs de la République.

 

5- L'école, pilier de la réussite : Ecole revalorisée, recentrée sur ses missions fondamentales, concentrée sur l'apprentissage des savoirs et la capacité des élèves à se préparer à être de futurs citoyens responsables.

 

Contact : Michel Sorin - 06 23 18 05 55 - sorinmichel@wanadoo.fr - http://mrc53.over-blog.com

 

Cet article est le 2940ème sur le blog MRC 53 - le 71ème, catégorie MRC 53 et Pays de la Loire

Avec Gérard Beillard, affiches collées à Saint-Berthevin et à Laval, avant la venue de Bastien Faudot le 8 novembre 2016

Avec Gérard Beillard, affiches collées à Saint-Berthevin et à Laval, avant la venue de Bastien Faudot le 8 novembre 2016

1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 20:14

 

Le projet de Bastien FAUDOT vise à redresser la gauche et la France

 

Ce blog a 10 ans et s'approche des 3 000 articles publiés.

Son existence continue après une suspension en 2014, le temps du lancement du blog de Réseau CiViQ (Citoyenneté et Vie Quotidienne).

Le rythme de parution des articles a ralenti. Après les Titres des articles parus en septembre 2016, voici les titres de ceux qui ont été publiés en octobre. Tous portent sur le projet présidentiel de Bastien Faudot et son déplacement en Mayenne le 8 novembre.

 

Une candidature de trop ? Non, dans l'état actuel des choses, une candidature indispensable pour remettre sur pied la gauche et la France. Est-ce possible d'y parvenir dès la prochaine élection présidentielle, dans six mois ? Ce n'est pas évident, tant la situation a été rendue catastrophique par les erreurs de la gauche au pouvoir depuis 2012.

 

Mais tout doit être fait pour présenter en 2017 aux électeurs français une offre de reconstruction de la gauche et de redressement du pays. C'est encore possible...

- à condition que les électeurs de la primaire organisée par le PS écartent les tenants de la ligne politique libérale responsables de la situation actuelle.

- à condition aussi que les autres organisations issues du Front de gauche et de la primaire écologiste acceptent l'idée de rassembler toutes les forces de gauche dès le premier tour de l'élection présidentielle.

 

C'est là que le projet FAUDOT2017 pourrait trouver son utilité : être une base de discussion pour la gauche qui veut rectifier les erreurs du passé et refuser le suicide électoral vers lequel les tenants du pouvoir en place le conduisent.

 

Ce qu'est le projet FAUDO2017, vous le saurez en lisant les articles parus en octobre 2016 sur le blog du MRC 53 :

Une première dans l'Ouest de la France : Bastien Faudot en Mayenne (31 octobre)

Le MRC 53 accueille Bastien Faudot en Mayenne le 8 novembre 2016 (25 octobre)

Présidentielle : Bastien Faudot (MRC) en Mayenne le 8 novembre 2016 (06 octobre)

Présidentielle 2017 : Bastien FAUDOT est inconnu, il en fait sa force (05 octobre)


 

Cet article est le 2939ème sur le blog MRC 53 - le 70ème, catégorie  Titres des articles du mois précédent

Bastien Faudot, invité par Catherine Coutard, le 24 septembre 2016 à Malakoff (92) à présenter son projet pour la France

Bastien Faudot, invité par Catherine Coutard, le 24 septembre 2016 à Malakoff (92) à présenter son projet pour la France

31 octobre 2016 1 31 /10 /octobre /2016 18:46

 

Ce que Bastien Faudot fera en Mayenne le 8 novembre 2016

 

Le Mouvement Républicain et Citoyen 53 a invité Bastien Faudot*, candidat à l'élection présidentielle, mardi 8 novembre. C'est un homme jeune (38 ans), élu du Territoire de Belfort, porte-parole du MRC, qui présentera son projet : 15 idées neuves pour redresser la France.

 

Un projet qui repose sur cinq piliers : la démocratie, l'Europe, le travail, l’État, l'école

 

1- Un renouveau démocratique : Retour à l'esprit de la Vème République (septennat) avec des adaptations démocratiques (journée référendaire, réduction de l'emprise des technocrates dans la haute fonction publique).

 

2- Une coopérative des nations en Europe : Un profond changement dans l'esprit et l'organisation de l'Europe, avec adoption de mécanismes de coopération entre les nations (monnaie, projets, notamment) et suppression de la Commission.

 

3- Tous au travail ! Réduction du temps de travail sur l'ensemble de la vie dans le cadre de nouvelles dispositions mettant tous les actifs au travail afin de produire plus et mieux, collectivement.

 

4- L'autorité de l’État : Rôle de l’État, garant de la protection des citoyens, donnant du sens à la citoyenneté, la laïcité, la sécurité et la justice, mettant ainsi au premier plan les valeurs de la République.

 

5- L'école, pilier de la réussite : Ecole revalorisée, recentrée sur ses missions fondamentales, concentrée sur l'apprentissage des savoirs et la capacité des élèves à se préparer à être de futurs citoyens responsables.

 

Les objectifs du MRC 53 sont précis mais limités aux moyens dont nous disposons.

- Premier objectif : nous voulons montrer au candidat la réalité économique de notre département, son industrie, son agriculture, le mettre en contact avec des maires, des étudiants, des citoyens, afin de lui permettre de s'imprégner des réalités locales.

- Deuxième objectif : nous souhaitons que le candidat apporte un éclairage sur son projet pour la France, qu'il a présenté à Malakoff (92) le 24 septembre, notamment sur le troisième pilier, une nouvelle organisation économique et sociale visant à ce que tous les Français puissent vivre de leur travail, en travaillant chacun moins mais collectivement plus au niveau national.

- Troisième objectif : nous désirons établir un dialogue entre le candidat et les étudiants mayennais, en vue de créer des relations durables entre le MRC et les jeunes mayennais.

- Quatrième objectif : tester auprès des maires son argumentaire pour les convaincre de le parrainer et, ainsi, lui permettre d'être effectivement candidat à l'élection présidentielle dans six mois.

- Cinquième objectif : passer à l'offensive en créant des groupes de citoyens en Mayenne, travaillant à la diffusion de ces idées neuves en politique.

 

Déroulement de la journée :

Matinée

- A partir de 10h, rencontre avec des maires et visite d'une entreprise industrielle.

- Entre 12h et 13h, rencontre avec les représentants de la presse.

Après-midi

- De 14h30 à 16h30, visite d'une ferme à proximité de Laval.

- De 17h à 18h, rencontre avec des étudiants.

- De 18h30 à 20h, rencontre avec des citoyens autour du projet du candidat, en focalisant sur le 3ème pilier, la nouvelle organisation économique et sociale permettant à tous de travailler. Ce sera à Saint-Berthevin, Place de l'Europe, Salle Wehingen (La Poste, entrée côté mairie).

 

Pourquoi la candidature de Bastien Faudot ?

 

A celles et ceux qui s'étonnent de voir un nouveau candidat de gauche, très peu médiatisé, porté par un parti tout aussi peu présent dans les médias, nous précisons ceci :

 

. Le MRC était, lors des deux précédents quinquennats, associé au PS dans le cadre d'un accord politique et électoral. Devant le non respect de l'accord politique par notre partenaire, nous avons décidé, lors de notre congrès 2015, de présenter un candidat à la prochaine élection présidentielle.

 

. Le but est de promouvoir le projet de Bastien Faudot, car il est une base politique de nature à favoriser le rassemblement de la gauche et sa victoire aux élections.

 

* Bastien Faudot est le candidat du Mouvement Républicain et Citoyen à l'élection présidentielle.

En présentant son projet le 24 septembre à Malakoff (92), Bastien Faudot est entré dans la seconde phase de sa campagne - commencée le 7 février 2016 - en vue de l'élection présidentielle, dont le premier tour aura lieu le 23 avril 2017.

- Voir le texte DISCOURS DE MALAKOFF et la vidéo du discours de Malakoff.

- Voir aussi les 15 idées nouvelles de Bastien FAUDOT pour redresser la France.

 

Contact : Michel Sorin - 06 23 18 05 55 - sorinmichel@wanadoo.fr - http://mrc53.over-blog.com

 

Cet article est le 2938ème sur le blog MRC 53 - le 70ème, catégorie MRC 53 et Pays de la Loire

Bastien Faudot le 24 septembre 2016 à Malakoff (92) lors de la présentation de son projet pour la France

Bastien Faudot le 24 septembre 2016 à Malakoff (92) lors de la présentation de son projet pour la France

25 octobre 2016 2 25 /10 /octobre /2016 23:09

 

Un candidat qui peut faire gagner la gauche à l'élection présidentielle 2017

 

Voici le message que Gérard Beillard et Michel Sorin (MRC 53) ont communiqué à la presse départementale ce 25 octobre, sous le titre :

Pourquoi nous invitons Bastien Faudot* en Mayenne

 

Les citoyens ont le sentiment que le pouvoir leur échappe. Ils ont aussi conscience du déclassement industriel du pays et de la dislocation de la société, qui pourrait conduire à de graves fractures.

. Les dirigeants politiques, depuis une trentaine d'années, ont des liens trop consanguins avec le pouvoir financier et ils ne disent pas la vérité sur la réalité de la situation du pays, qui est placé sous la contrainte des traités européens.

. La volonté des citoyens n'est pas prise en compte, comme la droite et la gauche en ont fait la démonstration en disqualifiant en 2007-2008 (traité de Lisbonne) le refus du peuple français de ratifier le traité constitutionnel européen (plus de 54 % de NON au référendum du 29 mai 2005).

 

Un énorme besoin populaire de renouveau démocratique

 

Il y a un grand besoin de renouvellement des dirigeants, associé à un profond changement d'orientation de la politique, après l'échec des dogmes néolibéraux depuis trois décennies.

Il faut du neuf et c'est ce qu'apporte Bastien Faudot, 38 ans, élu du Territoire de Belfort.

Il propose des idées neuves pour redresser la France, un projet qui relance la démocratie et la République, qui permet à chacun de vivre de son travail, et qui revalorise la mission progressiste de l’État, par le biais de la citoyenneté et de l'école, notamment.

 

Un projet qui repose sur cinq piliers : la démocratie, l'Europe, le travail, l’État, l'école

 

- Démocratisation et retour à l'esprit de la Vème République, utilisation chaque année du référendum,

- Nouvelle Europe, prenant appui sur la volonté des peuples et sur le constat d'échec du projet fédéral,

- Réduction du temps de travail sur l'ensemble de la vie et mobilisation de la richesse collective,

- Affirmation des valeurs de la République, l’État jouant son rôle protecteur auprès des citoyens,

- Ecole revalorisée, recentrée sur ses missions fondamentales, tournée vers l'apprentissage des savoirs.

 

Une stratégie politique clairement à gauche

 

Les élections nationales, dans six mois, seront décisives pour initier le changement. C'est la responsabilité des citoyens de choisir les dirigeants du pays. Nous devons être à la hauteur de l'enjeu au printemps 2017.

Nous ne voulons pas le retour de la droite, encore moins l'arrivée de l'extrême droite. Mais nous ne voulons pas, non plus, du maintien d'une gauche soumise aux orientations néolibérales européennes.

Nous voulons la victoire de la gauche en 2017, celle qui prendra les moyens de sauver, une fois de plus, la Nation en associant tous les Français à l'oeuvre collective. Faire gagner la gauche et la refonder sur des bases républicaines, c'est un seul et même objectif, que nous voulons partager avec les citoyens.

C'est pour cela que nous organisons le déplacement de Bastien Faudot en Mayenne le 8 novembre. Il rencontrera les journalistes et représentants de la presse entre 12h et 13h au Relais d'Alsace, « Taverne Karlsbrau », 22, rue de la Paix, à Laval. Le reste du programme de la journée sera communiqué ultérieurement.

 

* Bastien Faudot est le candidat du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC) à l'élection présidentielle

 

Contact : Michel Sorin - 06 23 18 05 55 - sorinmichel@wanadoo.fr - http://mrc53.over-blog.com

 

Rappel (6 octobre 2016) : Présidentielle : Bastien Faudot (MRC) en Mayenne le 8 novembre 2016

 

Cet article est le 2937ème sur le blog MRC 53 - le 69ème, catégorie MRC 53 et Pays de la Loire

Bastien Faudot, le 24 septembre 2016, à Malakoff (92), présente son projet pour la France

Bastien Faudot, le 24 septembre 2016, à Malakoff (92), présente son projet pour la France

6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 22:14

 

Le candidat rencontrera des citoyens, des professionnels, des maires

 

Il n'est pas le plus connu parmi celles et ceux qui ont déclaré leur intention d'être candidats à l'élection présidentielle 2017. Mais il avance vers la candidature, avec le soutien du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC), dont il est le porte-parole au niveau national, et avec la certitude que cette élection ouvrira de nouvelles perspectives politiques. Il s'agit de commencer à sortir de trente années d'impuissance du politique pendant lesquelles les citoyens ont eu l'illusion du choix.

 

Bastien Faudot propose une voie nouvelle pour la gauche, un chemin qui lui assurerait sa survie. Cette voie est celle d'une gauche souverainiste, patriote et sociale.

 

Le pacte républicain, la laïcité, sont menacés par le séparatisme social, culturel, sexuel et religieux. La Nation française - modèle à la fois politique, culturel et social - est percutée par les dérèglements du monde. Une réponse défensive ne suffit pas. Il faut une réponse offensive.

 

Bastien Faudot propose aux citoyens de se rassembler pour penser, imaginer, promouvoir une République qui parle au monde, tout en ne renonçant pas à elle-même.

 

Le projet qu'il veut présenter aux Français repose sur cinq piliers, cinq orientations majeures qui incarnent la gauche républicaine avec cette belle ambition, la reconquête de la souveraineté populaire et nationale pour réussir la transformation sociale.

 

Le premier pilier, c'est la démocratie. Le deuxième, c'est l'Europe. Le troisième pilier, c'est le travail. Le quatrième pilier, c'est l'Etat. Le cinquième pilier, c'est l'école.

 

Le moment de vérité approche pour la gauche, comme pour la droite, dans ce pays. Le temps des bricolages entre appareils et des camouflages est révolu. Le peuple exige la transparence et le respect.

Au-delà du clivage gauche-droite, il y a deux options, celle du libéralisme - le plus souvent associé au communautarisme - et celle de la République, attachée à la laïcité et à l'égalité avec tout ce que cela implique. Le choix, réaliste et ambitieux, de Bastien Faudot est la seconde option. Il vise à la cohérence et, donc, à l'exigence.

En présentant son projet le 24 septembre à Malakoff (92), Bastien Faudot est entré dans la seconde phase de sa campagne - commencée le 7 février 2016 - en vue de l'élection présidentielle, dont le premier tour aura lieu le 23 avril 2017.

- Voir le texte (DISCOURS DE MALAKOFF) et la vidéo du discours de Malakoff.

- Voir aussi les 15 idées nouvelles de Bastien FAUDOT pour redresser la France.

 

Bastien Faudot sera en Mayenne le 8 novembre pour rencontrer les citoyens, les maires, les professionnels de l'industrie et de l'agriculture, les journalistes. Retenez cette date.

 

Cet article est le 2936ème sur le blog MRC 53 - le 68ème, catégorie MRC 53 et Pays de la Loire

Bastien Faudot, le 24 septembre 2016 à Malakoff, présentant son projet pour la France

Bastien Faudot, le 24 septembre 2016 à Malakoff, présentant son projet pour la France

5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 23:07

 

Le candidat propose 15 idées neuves pour redresser la France

 

En présentant son projet le 24 septembre à Malakoff, Bastien Faudot est entré dans la seconde phase de sa campagne - commencée le 7 février 2016 - en vue de l'élection présidentielle, dont le premier tour aura lieu le 23 avril 2017. Il est le candidat du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC).

Voir le texte (DISCOURS DE MALAKOFF) et la vidéo du discours de Malakoff

 

Le projet que j’entends présenter aux Français repose sur cinq piliers, cinq orientations majeures pour aborder les temps qui viennent. Ces piliers incarnent la gauche républicaine que nous représentons : notre ambition, notre belle ambition, c’est la reconquête de la souveraineté populaire et nationale pour réussir la transformation sociale !

Le premier pilier, c'est la démocratie. Le deuxième, c'est l'Europe. Le troisième pilier, c'est le travail. Le quatrième pilier, c'est l'Etat. Le cinquième pilier, c'est l'école.

Voici le texte en cours de diffusion par l'équipe de Bastien Faudot, qui met en avant 15 idées neuves pour redresser la France.

 

1 NOUVEAU VISAGE ET 15 IDÉES NEUVES POUR REDRESSER LA FRANCE

 

La France est un grand pays qui a le malheur de posséder l’une des pires classes politiques au monde. Voilà trente années que les mêmes têtes se perdent dans des jeux d’appareils et un spectacle médiatique totalement coupé des réalités quotidiennes. Ils ont toujours trahi tous leurs engagements. Ils défendent leurs intérêts plutôt que les nôtres. Et le pire, c’est qu’ils n’ont pas la moindre idée neuve pour sortir le pays de l’impasse dont ils sont responsables !

 

Depuis ma déclaration de candidature à la présidence de la République, j’ai passé six mois à sillonner la France, six mois à rencontrer la France d’en haut et la France d’en bas, des Français de droite, des Français de gauche, des Français des villes, des Français des champs.

 

Je suis candidat à l’élection présidentielle pour faire du neuf. Je propose un projet pour reconquérir notre souveraineté, construire une France patriote et retrouver le plein emploi. Je propose des idées neuves pour redresser la France.

 

UN RENOUVEAU DÉMOCRATIQUE

1- JOURNÉE RÉFÉRENDAIRE ANNUELLE

Voie référendaire obligatoire pour les traités européens, la révision de la Constitution et les grands traités commerciaux. Chaque année, plusieurs questions posées aux Français par les représentants élus et par les citoyens.

2- SEPTENNAT

Pour redonner de la hauteur et du temps long au président de la République, revaloriser le rôle du Gouvernement et libérer le Parlement. Sans changer de république, faire le choix de la souveraineté populaire et de la responsabilité. Décider ensemble, anticiper, choisir : la politique doit cesser d’être un théâtre.

3- ENA ET OLIGARCHIE

Supprimer l’École Nationale d’Administration pour diversifier la haute fonction publique et limiter l’emprise des technocrates. Interdire le pantouflage dans le privé et encadrer le rôle de tous les lobbys qui court-circuitent les citoyens.

 

UNE COOPÉRATIVE DES NATIONS EN EUROPE

4- EURO

L’euro a échoué et n’est pas réparable. Sans drame, négocier la fin de l’euro dont plus personne ne veut en Europe. Déménager la Banque Centrale de Francfort à Paris pour renationaliser la politique monétaire. Choisir la coopération monétaire plutôt que la fusion forcée.

5- FRONTIÈRES

La crise migratoire a fait exploser Schengen. La libre-circulation doit être limitée aux résidents de l’Union. La frontière extérieure doit être renforcée et la circulation intérieure contrôlée par chaque État membre afin de réussir l’intégration.

6- SOUVERAINETÉ ET DÉMOCRATIE

Il faut en finir avec le projet fédéral qui étrangle les démocraties en Europe. Pour révolutionner l’Union européenne , il faut supprimer la Commission de Bruxelles. Choisir une Nouvelle Europe des projets, des solidarités choisies et du concret contre la super administration européenne, la contrainte libérale et le pouvoir des eurocrates.

 

TOUS AU TRAVAIL !

7- PRODUISONS CHEZ NOUS

Collectivement, travaillons plus en favorisant l’économie de production contre les rentiers. Individuellement, travaillons tous en réduisant le temps de travail à l’échelle de la vie (durée hebdomadaire, départ à la retraite, formation et éducation).

8- PROTECTION

Le système est globalement défavorable au travail. Sortons de l’impasse en abrogeant la Loi El Khomri. La richesse collective doit être mobilisée de manière plus intelligente (succession des grandes fortunes, fiscalité sur les entreprises, impôt universel sur les revenus).

9- DÉCOUPER LES BANQUES

La grande crise de 2008 n’a rien changé. Découpons les banques pour réduire la spéculation et augmenter le financement de l’économie réelle. Taxons l’ensemble des transactions financières et luttons contre l’évasion fiscale des multinationales.

 

L’AUTORITÉ DE L’ÉTAT

10- SERVICE NATIONAL

Donnons du sens à la citoyenneté en créant un nouveau service national mixte et obligatoire pour permettre à tous les Français et les Françaises de consacrer une année au service de la Nation pour des tâches civiles, sécuritaires et militaires.

11- SÉCURITÉ - JUSTICE

Recruter 25 000 policiers et gendarmes sur un mandat. Donnons des moyens à la Justice pour lui permettre de juger dans un délai d’un an et rendre les peines de prison effectives.

12- LAÏCITÉ

Trop de défense des intérêts particuliers, de priorité donnée aux différences, d’affirmations identitaires et de revendications religieuses ! La loi de la République est supérieure aux dogmes religieux et s’applique à tous, c’est elle qui permet de créer du commun. La religion doit rester une affaire privée.

 

L’ÉCOLE, PILIER DE LA RÉUSSITE

13- PROFESSEURS

La République attend tout d’eux sans les rémunérer correctement. En 5 ans, le salaire des enseignants sera augmenté de 25 %. Limiter la bureaucratie et bâillonner les idéologues de la pédagogie pour revaloriser l’apprentissage des savoirs.

14- UNIFORME

L’École n’est pas la rue : elle doit être protégée de la société de consommation et du séparatisme social. L’uniforme doit redonner du sens à une École du travail et de l’exigence qui apprenne à être libre.

15- LIRE, ÉCRIRE, COMPTER

En voulant faire beaucoup, l’École s’est perdue. Il faut la recentrer sur ses missions en se donnant d’abord les moyens pour lire, écrire et compter. À tous les niveaux, ouvrir sur les savoirs, la culture et les arts dans le cadre de disciplines structurées.

 

Cet article est le 2935ème sur le blog MRC 53 - le 158ème catégorie Gauche France

Bastien FAUDOT, le 24 septembre 2016, à Malakoff, lors de la présentation de son projet pour la France

Bastien FAUDOT, le 24 septembre 2016, à Malakoff, lors de la présentation de son projet pour la France

Published by Michel SORIN - dans Gauche France
commenter cet article